Karmøy (Norvége) – 10/07/2008 – 3B Conseils – Selon le dernier B.E. de l’ambassade de France en Norvège, la petite commune de la côte ouest située au sud-ouest de Haugesund, Karmøy, souhaiterait établir sur son territoire un centre national de développement et d’essais sur les énergies renouvelables marines (ERM), le METSenter (Marin Energi Testsenter).  » On a ici, dans cette commune, les meilleures conditions pour un tel établissement « , soutient la responsable du projet, Inger Kallevik Haavik, conseillère de la commune de Karmøy, qui précise que la commune porte un soutien total à ce projet. L’idée de construire un centre d’essai E.R.M. à Karmøy semble être née de la décision de la firme StatoilHydro d’implanter son premier prototype de turbine éolienne Hywind à 1O km au large de Karmoy. Du côté de Statoilhydro, la décision est officiellement annoncée sur son site (ICI) mais encore faut il que cette turbine soit construite. La turbine Hywind, nouvelle merveille offshore selon le constructeur, devrait culminer à 80 mètres de hauteur et être ancrée par 120 m de fond ; elle est présentée comme capable de braver les pires tempêtes et les conditions océaniques les plus extrêmes. La turbine elle-même sera construite par Siemens, le mat et les éléments de flottaison par Technip, le cable sous-marin fournit par Nexans et le raccordement au réseau terrestre assuré par Haugaland Kraft, le tout pour 59 millions de couronnes Norvégiennes (7,32 millions d’euro). On précise que le câble sous-marin fournit par Nexans et transporteur de l’électricité générée en mer, pourra être utilisé par d’autres acteurs pour d’autres essais.  » J’espère que nous pourrons décider de tout ceci avant la fin de l’été « , a indiqué Kari Lurås, responsable du développement économique chez StatoilHydro.  » Pour l’instant la décision concerne la construction d’un prototype de turbine flottante de 2,3 MW, mais il est possible que nos responsables souhaitent retarder cette installation  » a-t-il ajouté, laconique.
Plusieurs autres acteurs se sont d’ores et déjà déclaré intéressés par l’installation d’un éventuel METSenter, dont :
– La compagnie éolienne norvégienne Lyse Energi AS qui coopère entre autres avec Statkraft sur le projet Sway (vents marins) et a en chantier plusieurs implantations de parcs d’éoliennes en Mer du Nord, envisagerait une possible station d’essais à Karmøy… mais rien n’a encore été décidé.
– La société FoBox spécialisée dans le design industriel de plate forme offshore et  » autres objets flottants  » a obtenu l’autorisation de construire une base d’essais à Karmøy… mais le projet est actuellement gelé. FoBox aurait tourné entre temps son regard du côté de Wave Hub, au large des côtes de Cornouailles, où les conditions seraient bien meilleures pour mener ses essais. Le responsable du projet chez FoBox, Tore Gulli, n’exclut pas la possibilité de réactiver l’implantation de Karmøy.  » Mais cela dépend des subventions que les autorités voudront bien nous allouer et qui pourraient rendre le projet viable « , précise-t-il. La société a bien précisé que leur première plate-forme d’essais  » Buldra « , qui se trouve au large de Jomfruland, une île située à proximité de Kragerø, sur la côte est de la Norvège, pourrait être mise à la disposition d’autres acteurs. Autrement dit, une utilisation multi sectorielle E.R.M des installations existantes et futures semble bel et bien déjà se dessiner clairement.
Article : Francis Rousseau d’après ADIT
Documents de référence : StatoilHydro ; Lyse Energi AS ; Commune de Karmøy; Elektro energiteknikk nr 5, 05/2008, ADIT / B. E Ambassade de France en Norvège . Photos 1: prototype Hywind ©StatoilHydro ; 2 : carte ©StatoilHydro