Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google


EDIMBOURG - (Ecosse- Royaume Uni- U.E.) - 21/03/2011 - 3B Conseils - Par Francis Rousseau - Le Gouvernement écossais a fait savoir le 17 mars 2011 qu'il venait d'approuver le projet en cours de ScottishPower Renewables (SPR) de développer 10 MW d'énergie des courants dans le détroit d'Islay. Ces 10 MW seront obtenus grâce à l'installation de 10 turbines hydroliennes HS 1000 Hammerfest Strøm de 1 MW chacune développées par AS, une société en partie détenue par Iberdrola dont SPR est, elle-même, une filiale.
La technologie hydrolienne Hammerfest Strøm qui produit de l'électricité en Norvège depuis plus de 6 ans est plutôt considérée comme l'une des plus avancées au monde dans le domaine. La compagnie est en ce moment même en train de construire sa première HS 1000 qui doit entrer en fonction avant l'été 2011 à l'EMEC, au large des Iles Orcades.

En 2005, Hammerfest Strøm avait construit sa première HS 300, un prototype de 300 kV qui avait été déployé à 50 mètres de profondeur à Kvalsund dans le nord de la Norvège. En 6 années, la turbine a eu le temps de subir tous les tests possibles de développement, de mise en opération dans des conditions extrêmes et dans toutes les phases d'entretien. La HS 300 a largement donné satisfaction au constructeur.
La HS 1000 est une adaptation à des puissances supérieures de la HS 300. Quelques changements structurels ont été apportés. Au-delà des plus immédiatement visibles (ceux qui concernent sa taille), les autres sont assez jalousement préservés par le constructeur. Les deux types de turbines peuvent être installés sur des fonds variant de 40 à 100 mètres de profondeur où transitent des courants marins supérieurs à 2,5 m/s (détroits, passes, estuaires, bras de mer). Les pales sont orientables et pilotables à distance en fonction du sens du courant. Les hydroliennes reposent en zone stable sur une base tripode posée directement sur le plancher océanique par l'attraction gravitationnelle et par un système de ballast. Elles ne nécessitent pas de fondations. Une fois installées (ou plutôt coulées) les turbines sont parfaitement invisibles et insonores en surface, ne gênant en rien la circulation des navires.

L'endroit où Hammerfest Strøm prévoit de les installer, le détroit d'Islay, fait partie de la cinquantaine de détroits reliant entre elles les îles cartographiées en Ecosse. Ces détroits vont du petit chenal d'une vingtaine de mètres de largeur au véritable bras de mer . Ils se répartissent dans les archipels des Iles Shetland, des Iles Orcades (Orkney), des Iles Hébrides Intérieures et Hébrides Exterieures. Le détroit d'Islay se trouve dans l'archipel des Hébrides Intérieures et sépare l'île d'Islay de l'île de Jura. La force des courants circulant dans ces détroits a fait considérer cette région d'Ecosse comme une des meilleures ressources mondiales d'énergie des courants marins. Ce n'est pas un hasard si l'incubateur des technologies marines EMEC a été installé dans les îles Orcades qui comptent, à elle seules, une quinzaine de ces tumultueux détroits. Le projet d'implantation à Islay d'un parc hydrolien de 10 MW est appelé à jouer un rôle-clé dans le déploiement à grande échelle de la technologie. Il s'agira notamment de développer une meilleure compréhension des aspects techniques liés à la problématique de l'exploitation d'hydroliennes en batterie (entretien, rotation, impacts environnementaux, etc...) et de proposer de nouveaux systèmes pour surveiller et analyser leurs performances. Le site du détroit d'Islay a été choisi par SPR après une recherche menée sur l'ensemble des sites hydroliens potentiels du Royaume-Uni. Le détroit d'Islay a été jugé le plus apte à héberger le parc démonstrateur pour trois raisons : la constance et la force de sa ressource en courants ; sa situation géographique qui le met à l' abri des tempêtes ; la proximité d'un réseau électrique existant auquel se raccorder.

Pour ScottishPower, Keith Anderson a dit dans une longue déclaration : "L'énergie des courants est considérée depuis longtemps comme l'une des plus précieuses ressources d'énergie renouvelable d'Ecosse. Son potentiel est discuté et analysé depuis déjà de très nombreuses années. L'annonce qui est faite aujourd'hui se place en amont de ce qui se tente en matière d'industrie marine des énergies renouvelables en Ecosse et au Royaume-Uni. L'approbation d'un projet d'une telle ampleur est une première en Ecosse, mais c'est aussi une première mondiale en matière d'exploitation d'hydroliennes en batterie. Le retour d'expérience que nous allons acquérir d' Islay sera essentiel dans la réalisation des grands projets prévus à Pentland Firth. Les premiers essais de la turbine HS 1000, qui vont être menés dans les Orcades cette année, nous aideront à finaliser notre calendrier pour le projet de démonstrateur à Islay et à planifier l'installation de machines entre 2013 et 2015. Nous soutenons pleinement le gouvernement écossais dans son désir de développer une importante industrie des énergies renouvelables marines en Ecosse avec ce que cela implique en terme d'emploi et de potentiel économique. Nous ferons tout ce que nous pourrons pour continuer à le soutenir au travers de nos projets."
Il a cependant fini par décocher une flèche en direction de l'énergie des vagues, en relevant que le gouvernement écossais semblait plus volontariste dans sa politique de soutien à la filière marine houlomotrice qu'à la filière marine hydrolienne. Il faut signaler que de leur côté les industriels de la filière houlomotrice disent exactement la même chose de la filière hydrolienne ! Chacun y retrouvera sans doute ses petits, mais bon sens voudrait que l'on ne se tire pas dans les pales avant même d'avoir commencé !
John Swinney, du Cabinet du Secrétaire des Finances et du Développement durable, a déclaré : " ScottishPower Renewables va travailler en harmonie avec l'environnement et l'utilisation de la puissance des courants marins dans le détroit d'Islay pour générer assez d'énergie verte pour parvenir à doubler le nombre de maisons sur Islay. Il n'y a tout simplement aucun effort comparable consenti où que ce soit, ailleurs dans le monde. "

Durant les 2 années qui viennent de s'écouler, SPR a déjà travaillé en étroite collaboration avec Islay Energy Trust (IET)
pour mettre en place l'implantation du projet sur l'île d'Islay en injectant les financements nécessaires et en impliquant au maximum la population locale. Et elle joue le jeu ! Une majorité de résidents s'impliquent désormais dans le projet et £ 160.000 sur les £ 500.000 prévues pour l'achèvement de la phase de développement du projet ont déjà été investies. Philip Maxwell, président de IET, a salué la coopération fructueuse avec SPR en ces termes : "Ce que nous avons réalisé ensemble à ce jour avec ce projet constitue une nouvelle référence pour les entreprises : la coopération communautaire. IET attend avec impatience de bâtir sur ce modèle avec SPR et d'autres développeurs pour une exploitation future de l'énergie marine et éolienne offshore autour d'Islay."
Un accord commercial a été signé avec Diageo, un des plus grands distillateurs d'Islay, pour fournir de l'électricité d'origine hydrolienne à huit de ses distilleries et malteries.

A consulter : Vidéo d'installation (préfiguration) de l'hydrolienne HS 1000

Sources. Sites lié. Photos : Hydrolienne HS 1000 ©Hammerfest Strøm


Lecteurs abonnés à la lettre quotidienne, vous qui recevez chaque jour l'article à domicile, ne manquez pas de vous rendre d'un clic sur le blog lui-même où des CORRECTIONS sont apportées en temps réel par l'auteur dans les articles, où une colonne DERNIÈRES NOUVELLES (à droite) et une colonne CALENDRIER DES ÉVÉNEMENTS (à gauche) sont réactualisées en permanence. Vous en apprendrez de belles... et dans toutes les langues !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/