Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

             EDM 28 05 020 Nexans newEuroAsia Europe Map 1024x613

 

France – Grèce – Crête.  Jeudi 28/05/2020 – energiesdelamer.eu – Nexans a remporté un contrat de plus de € 220 millions, pour la conception, la fabrication et l'installation d'un système de câbles sous-marins haute tension (HVDC) de 335 km pour Ariadne Interconnection SPSA, détenue à 100% par IPTO, le gestionnaire de réseau électrique grec. 

 

 

 

Ce contrat fait partie du projet EuroAsia Interconnector Limited, destiné à interconnecter les réseaux électriques de trois pays : Grèce, Chypre et Israël de ligne courant continu haute tension (CCHT), en anglais High Voltage Direct Current (HVDC). C’est son premier volet. Les deux autres lauréats sont Prysmian et NKT pour la partie terrestre

L'interconnexion reliera le réseau électrique de la Grèce continentale à la Crète. Elle assurera la sécurité de l'approvisionnement de l'île et permettra la transition des  combustibles fossiles vers les énergies renouvelables d'origine éolienne et solaire.

 

Le câble s'étendra sur une distance sous-marine de 335 km de la région de l'Attique sur le continent grec à la région d'Héraklion en Crète. Pour ce projet de 35 mois, Nexans fournira un système de câbles sous-marins HVDC de 500 mégawatts (MW) pour former la moitié de l'interconnexion bipolaire totale de 1000 MW.

 

Le câble Nexans, évalué à 500 000 volts, est basé sur sa conception éprouvée non drainante en masse (MIND) pour les systèmes de câbles HVDC et intégrera des éléments à fibres optiques pour les applications de capteurs. Les sections du câble près du rivage qui seront installées à des profondeurs d'eau allant jusqu'à 100 mètres, comporteront un noyau conducteur en aluminium d'une section de 1 800 mm2. Les sections les plus profondes du câble, installées à des profondeurs allant jusqu'à 1 200 mètres, comporteront un conducteur en aluminium de 1 500 mm2 de section. Le câble sera protégé par des tranchées dans le fond marin creusées à l'aide du système de jet d'eau Nexans Capjet jusqu'à 600 mètres de profondeur d'eau.

 

Le câble HVDC sera fabriqué dans l'usine Nexans de Halden, en Norvège et / ou dans l'usine de Futtsu, au Japon. Il sera installé par l'un des navires câbliers dédiés de Nexans, le Nexans Skagerrak ou le nouveau Nexans Aurora. L'interconnexion devrait être mise en service en 2023.

Dans son communiqué diffusé le 27/05/2020, Nexans précise que ce contrat fait partie du carnet de commandes actuel de € 1,6 milliard d de Nexans pour des projets de câbles sous-marins


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/