Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 

 

 

France - 31/03/2012. Blog energiesdelamer.eu - Flash. Dès hier soir, un article des Echos d'Emmanuel Grasland et Thibaut Madelin (actualisé ce matin à 9h30 et mise en ligne sur mer-veille.com), annonçait la décision de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) 


D'après plusieurs sources la CRE aurait recommandé de :

. déclarer infructueux l'appel d'offres sur le parc du Tréport où le consortium regroupant GDF Suez, Vinci et la CDC Infrastructures est seul en course, avec Areva comme fournisseur d'éoliennes (voir le 13 déc. 2011 - ICI).
. confier les quatre autres champs au consortium mené par EDF Energies Nouvelles, Alstom et le danois Dong,



« EDF a été très offensif sur les prix », explique un proche du dossier. Dans le cadre de cet appel d'offres de 10 milliards d'euros (financés par les consortia et les collectivités territoriales), le prix de l'électricité produite compte à hauteur de 40 %, contre 40 % pour les retombées industrielles, et 20 % pour l'impact sur l'environnement.



Réunions à l'Elysée et Matignon

Des réunions auront lieu lundi à l'Elysée et mercredi matin à Matignon sur le sujet en vue de trancher sur la question. Les résultats de l'appel d'offres sont attendus d'ici la mi-avril et seront annoncés par le Premier ministre et le Ministre de l'Industrie notamment. 

Le gouvernement n'est pas obligé de suivre l'avis de la Commission de régulation de l'énergie Confier quatre parcs à EDF et Alstom aurait l'inconvénient de réduire les retombées industrielles du programme éolien en mer tout en irritant Bruxelles.

Areva a besoin de gagner deux parcs, avec GDF Suez ou avec Iberdrola, pour pouvoir construire des usines en France.
Associé à EDF et Dong, Alstom avait quant à lui déclaré qu'il avait besoin de trois champs éoliens pour installer des sites industriels dans l'Hexagone*


* NB : Cherbourg dans le département de la Manche en région Basse-Normandie et naturellement en Pays de la Loire où Alstom et STX sont déjà installés, voir les dernières alertes du 9 ( ICI) et du 21 mars (ICI) , le port de Brest (ICI

 

Sources : Les Echos, Option Finance


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/