Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 04 06 020 ITE IRT

 

France - Jeudi 04/06/2020 - energiesdelamer.eu. Frédérique Vidal, ministre de la recherche a annoncé la mobilisation de dispositifs du PIA au service de la reprise économique et l'engagement de 550 millions d'€ pour soutenir l'innovation industrielle et la recherche, dont 450 millions d'euros en faveur des Instituts de recherche technologique (IRT) et des Instituts pour la transition énergétique (ITE). De son côté, Elisabeth Borne annoncera demain des mesures d’accélération de la transition écologique des TPE et des PME.

 

 

 

Les IRT et ITE, du mix énergétique, bénéficieront de 71 millions d’€ sur les 450 millions annoncés par le Gouvernement. 8 millions sont fléchés vers l’ITE France Energies Marines pour les énergies marines renouvelables. Les 71 millions d’€ sont répartis entre les énergies renouvelables, les réseaux électriques, le photovoltaïque, l’énergie solaire et les énergies marines renouvelables comme le montrent le tableau.

 

Les instituts de recherche technologique (IRT) et les instituts pour la transition énergétique (ITE), organismes de recherche multi-partenariale public-privé réunis au sein de l'association FIT, bénéficieront d'une nouvelle tranche de financements pluriannuels pour près de 320 millions d'euros jusqu'en 2023, auxquels pourront s'ajouter plus de 130 millions d'euros jusqu'en 2025 en fonction des engagements des partenaires.

 

Le Gouvernement entend ainsi soutenir dans la durée les entreprises dans leurs efforts de recherche au moment où leur situation financière pourrait remettre en question certains projets indispensables à la compétitivité de long terme de secteurs stratégiques pour notre économie (énergies renouvelables, technologies numériques, nanoélectronique, aéronautique, microbiologie, matériaux, etc.).

 

Les IRT et ITE sont des maillons essentiels de la chaîne d'innovation française au service de la compétitivité économique. Ils ont un rôle clé à jouer dans le plan de relance qui accompagnera la sortie de la crise du COVID, afin d'accompagner l'évolution des filières industrielles et de la société. Ils disposent en effet d'atouts essentiels pour rendre encore plus stratégique la recherche technologique dans le paysage de la recherche française, grâce au soutien renforcé de l'Etat : leur cœur de métier centré sur la recherche technologique collaborative, leur vaste écosystème de partenaires industriels et académiques, les plateformes expérimentales et les actifs technologiques qu'ils détiennent, l'étendue des domaines technologiques et filières couverts, ainsi que leur ancrage dans les territoires.

Ensemble, au sein de FIT, IRT et ITE ont engagé une réflexion approfondie sur la manière de répondre à trois enjeux fondamentaux qui ont émergé de la crise : la question des risques systémiques, de la vulnérabilité et de la résilience des sociétés ; la mutation des modèles économiques des filières ; la question de la souveraineté. 

 

Leur objectif est de formuler des propositions générales contribuant à créer une rupture sur la place qu'occupe la recherche technologique en France pour la mettre davantage encore au service de la relance économique et industrielle ; ainsi que des propositions spécifiques permettant aux instituts de jouer pleinement leur rôle dans cette relance.

 

Pour Vincent Marcatté, Président de FIT : « Je me réjouis de cette reconnaissance par l'État du rôle central que jouent les IRT et ITE pour rapprocher de manière pérenne les acteurs de la recherche publique et de la R&D industrielle pour innover au service de l'économie et de la société. Il s'agit désormais pour les membres de FIT de contribuer au plan de relance de notre pays et de l'Europe. Pour cela, nous travaillons au sein de l'association à trouver des solutions audacieuses qui répondent aux enjeux liés à la résilience de nos sociétés, aux transitions énergétique et écologique, à la souveraineté de notre pays, à la mutation des modèles économiques des filières sans oublier la question des données et de la formation ».

 

C’est à l'occasion de son déplacement à Rennes et de sa visite de l'IRT b<>com ce jeudi 4 juin 2020, que Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, a annoncé, conjointement avec le ministère de l'Economie et des Finances, le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et le secrétariat général pour l'investissement, la mobilisation de dispositifs du PIA au service de la reprise économique et l'engagement de 550 millions d'euros pour soutenir l'innovation industrielle et la recherche, dont 450 millions d'euros en faveur des IRT et des ITE. Auparavant, elle était intervenue au pôle numérique de l'UBO pour rassurer les étudiants sur la rentrée universtaire 2020- 2021.

 

Demain, à Paris, Elisabeth Borne annoncera le plan d’accompagnement, conformément à la ligne directrice du gouvernement de placer la transition écologique au cœur de sa politique de soutien de l’activité. Ce plan global d’accélération de la transition écologique des TPE et des PME comprend 10 mesures articulées autour de trois axes : diagnostiquer, financer et accompagner la conversion écologique de ces entreprises. Il sera  présenté avec Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance et Arnaud Leroy, président de l’ADEME.

 

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/