Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Impression 3

 

France-Mardi 31/05/2016 - Quotidienne energiesdelamer.eu. Un communiqué de bpifrance et du PIA qui peut concerner aussi les acteurs des énergies renouvelables de la mer. Le projet collaboratif FAIR bénéficie d’une aide de 10,5 millions d’euros dans le cadre du Programme des investissements d’avenir (PIA), opéré par Bpifrance...... 

Ce projet industriel, lancé par un consortium de PME, ETI, grandes entreprises et partenaires académiques français dans le domaine de l’impression 3D, représente un coût total de près de 35 millions d’euros sur 4 ans. Le Programme d’investissements d’avenir, piloté par le Commissariat général à l’investissement (CGI) et opéré par Bpifrance, participe à son financement à hauteur de 10,5 millions d’euros, sous forme de subventions (5 M€) et d’avances remboursables (5,5 M€).

Le projet FAIR (Fabrication additive pour intensification de réacteurs) a pour ambition de développer une nouvelle filière industrielle française centrée sur la fabrication additive d’équipements intensifiés (procédés, produits) pour de nouveaux usages.

Le groupe Air Liquide et la PME française Poly-Shape sont à l’origine de cette initiative appuyée par deux autres industriels, Adisseo et Auer, ainsi que par cinq partenaires académiques. Les objectifs de ce projet concerneront les aspects conception, fabrication, fonctionnalisation, intégration et usages de ces nouveaux équipements intensifiés.

Trois usages sont actuellement adressés par ce consortium : notamment la mobilité hydrogène, portée par Air Liquide et la micro-cogénération domestique, portée par Auer. Est également prévue la production d’additifs nutritionnels pour l’alimentation animale, portée par Adisseo. Poly-Shape assurera quant à elle la fabrication des équipements en impression 3D, aussi connue sous le nom de fabrication additive. Les partenaires industriels s’appuieront sur les savoir-faire et compétences scientifiques et techniques de laboratoires du CNRS (SPCTS, CIRIMAT, IJL, LRGP) et des Arts et Métiers (PIMM, DYNFLUID). Air Liquide en assure la coordination du consortium.

Le projet a été co-labellisé par les pôles de compétitivité Axelera pôle de compétitivité chimie-environnement (Lyon et Auvergne-Rhône-Alpes) et Astech (Aéronautique - Ile-de-France) dont certaines technologies sont utilisées par les industries des énergies de la mer. 

FAIR participe au renouveau industriel de la France et cherche à faire émerger un acteur champion dans le domaine de la fabrication additive. La filière industrielle portée par Poly-Shape pourra proposer, d’ici 3 à 5 ans, des équipements complexes plus compacts, moins énergivores et pour un coût moindre, à destination de divers secteurs industriels (chimie, pétrochimie, aéronautique, automobile) et tertiaires (pompes à chaleur, cogénération).

Bpifrance est l’opérateur de gestion des Projets de recherche et développement structurants pour la compétitivité (PSPC) du Programme d’investissements d’avenir, piloté par le Commissariat général à l’investissement (CGI). Ces projets ont vocation à structurer les filières industrielles ou à en faire émerger de nouvelles. Ils visent, par le financement de programmes ambitieux, à renforcer les positions des entreprises françaises sur les marchés porteurs et plus largement la position économique d’un tissu d’entreprises, en confortant ou construisant des relations collaboratives pérennes entre industries, services et organismes de recherche.

Bpifrance gère, pour le compte de l’État, une enveloppe de 529 millions d’euros destinée au cofinancement de projets de recherche et développement structurants pour la compétitivité dans le cadre de l’action « Financement des entreprises innovantes, renforcement des pôles de compétitivité » des Investissements d’avenir. Cette action vise à soutenir des projets de R&D structurants, sources de retombées économiques et technologiques directes sous forme de nouveaux produits, services et technologies, et de retombées indirectes en termes de structuration durable de filières.

Points de repère

Début mai Total (stockage Green Charge Networks) et Engie (OPA Amicale sur SAFT) avaient annoncé leurs intentions de s'intéresser aux batteries.

 

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/