Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 Chine EDM 07 06 018

 

 

Chine – Brésil - France – Jeudi 07/06/2018 – Flash – energiesdelamer.eu - Le réacteur nommé Taishan 1 doit désormais monter en puissance très progressivement et subir des tests avant d'être raccordé au réseau électrique. Cette mise en service commercial prendra sans doute encore plusieurs semaines.

 

 

A Taishan, un autre EPR doit être mis en service courant 2019. La date de démarrage de ces deux réacteurs, construits par une coentreprise franco-chinoise détenue à 30% par EDF, a été repoussée à plusieurs reprises.

 

Entre la France avec Flamanville, la Finlande avec Olkiluoto, le Royaume-Uni avec Hinkley Point, l’Inde avec Jaitapur et la Chine avec Taishan, « la bataille de l’EPR était ouverte ».

 

La Chine a pris la course en tête avec son EPR de Taishan dont la première réaction en chaine a été constatée le 6 juin, d’après Xavier Ursat, Directeur Exécutif du Groupe EDF en charge de la Direction Ingénierie et Projets Nouveau Nucléaire.

 

Par ailleurs, Eletrobras (groupe public d’électricité brésilien) a annoncé le 5 juin avoir signé un protocole d'accord avec EDF en vue d'une coopération sur le nucléaire d'une durée de trois ans. L'idée est de mettre à l'étude la finalisation de la construction du réacteur d'Angra 3 'et le développement de nouvelles centrales nucléaires au Brésil'. EDF devrait aussi apporter son expérience à Eletrobras concernant le maintien en condition et la maintenance des tranches Angra 1 et Angra 2. 

 

Pour l’EPR de Flamanville, selon Libération, l'ouverture de la centrale pourrait être repoussée à fin 2019, voire 2020.

 

Source : EDF - AFP - Reuters

 

 

Points de repère

Information Framatome 

La construction des réacteurs EPR™ Taishan 1 & 2 dans la province de Guangdong en Chine est le plus important contrat commercial signé par l’industrie nucléaire française avec la coentreprise appartenant à l’électricien nucléaire chinois CGNPC (70 %) et EDF (30 %).
L’accord comprend :

  • des études d’ingénierie,
  • l’approvisionnement des îlots nucléaires,
  • la fourniture des cœurs du combustible,
  • les transferts de technologie correspondants.

Les travaux ont débuté en 2009, réunissant plus de 1 400 employés Framatome.

En bref

  • Implantation :Taishan, province de Guangdong (Chine)
  • Client :China Guangdong Nuclear Power Holding Corp. Ltd (CGNPC), représenté par Taishan Nuclear Power Joint Venture Company (TNPJVC)
  • Projet :2 réacteurs EPR, avec les fabrications et services associés, notamment 15 ans d’approvisionnement en combustible et en uranium enrichi
  • Puissance électrique nette :1 660 MWe
  • Puissance thermique du réacteur :4 590 MWth
  • Production électrique annuelle :13 TWh

Framatome (baptisée temporairement NEW NP) dans le cadre du plan de sauvetage d'Areva, ex filiale d’AREVA est désormais une filiale d'EDF depuis le 1er janvier (75,5%), Mitsubishi Heavy Industries (19,9%) et Assystem (5%)

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/