Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

NOM Wolff
Prénom Nicolas
Entreprise France Energie Eolienne FEE

 EDM 17 12 019 N Wolff O Perrot

 

 

France – Mardi 24/12/2019 – « Ils/elles Bougent ». Nicolas Wolff a été élu à la tête de l’association France Energie Eolienne - FEE) Il succède ainsi à Olivier Perot pour un mandat de 2 ans. Il retrouve un fauteuil qu’il avait occupé de 2009 à 2016.

 

Le communiqué précise :

Une filière en plein essor

Forte d’une année qui a une nouvelle fois renforcé la compétitivité de l’énergie éolienne et sa position stratégique dans le mix électrique Français, la filière est prête à se concentrer sur le renforcement de l’appropriation des projets éoliens, à travers la mise en place d’outils pertinents et performants pour développer le financement participatif et citoyen des projets éoliens.

Lors de son intervention au sein de l’Assemblée Générale de l’association, la Ministre de la Transition écologique et solidaire Élisabeth Borne, a tenu à réaffirmer à la filière le soutien du gouvernement.

Elle a déclaré : « L’éolien est un pilier de la transition énergétique. La filière pourra compter sur le soutien du gouvernement pour faciliter son déploiement sur terre comme en mer et son accélération. C’est un message de confiance et de visibilité que je suis venu vous adresser. L’éolien en France ce n’est pas juste des pales et des mâts, ce sont surtout des projets de territoire ».

Un Président pour préparer l’avenir de la filière

Vice-président et directeur général de Boralex Europe, société de construction et d’exploitation de sites de production d’énergies renouvelables, Nicolas Wolff a débuté sa carrière en 2007 chez Vestas, fabricant d’éoliennes. Diplômé de l’Institut Supérieur du Commerce de Paris et de l’IMD Executive program de Lausanne, il a également fait ses armes au sein d’Idemia (groupe Advent International), Sagem Australia, ou encore Thalès. Nicolas Wolff a par ailleurs assuré la présidence de la fédération entre 2009 et 2013, et restait fortement impliqué au sein de l’association en tant que président de la commission Industrie et administrateur de France Energie Eolienne.

À l’issue de son élection Nicolas Wolff, a déclaré : « Je souhaite que ma double compétence de turbinier et de développeur exploitant puisse permettre à FEE de préparer l’ensemble de la profession au futur de l’éolien, et d’accélérer. Nous devons désormais préparer la filière à son avenir en améliorant les processus d’appel d’offres et en déployant de nouveaux modèles de développement comme les corporate PPA. Il est de notre responsabilité de renforcer les bonnes pratiques tout en amplifiant la pédagogie pour permettant aux Français de comprendre la pertinence de l’éolien en tant que projet de territoire. »

Vers une répartition plus harmonieuse de l’éolien en France

L’éolien en France couvrait cette année plus de 6% de la consommation électrique nationale. Pour la filière, il s’agira de trouver les leviers d’accélération pour atteindre les nouveaux objectifs qui lui seront assignés (autour de 20% de la consommation à horizon 2030), notamment en travaillant une répartition harmonieuse de l’éolien sur l’ensemble du territoire.

« Les Français ont une conscience aiguë de la nécessité de développer les énergies renouvelables en France, et soutiennent l’énergie éolienne. C’est donc notre devoir de les aider à s’impliquer davantage en ce sens. La filière éolienne souhaite donc pouvoir les accompagner dans leur désir d’appropriation et de participation à ces projets de territoires », a ajouté Nicolas Wolff.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/