Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

Jean Paul Zoliec Gilles Bernauer 

 

France – Samedi 28/12/2019 – energiesdelamer.eu. Le tribunal de commerce de Lorient (Morbihan) a prononcé la liquidation judiciaire de Le Béon Manufacturing le 23 décembre dernier. Des repreneurs semblent intéresser et doivent se déclarer avant le 7 janvier 2020. Le tribunal de commerce tranchera le 10 janvier 2020.

 

Après des difficultés en mars 2017, où l'entreprise de forge Le Béon Manufacturing, basée à Port Louis, (Lorient-Keroman) depuis 1923 et à Plouay avait été placée en redressement judiciaire. La société avait été reprise fin octobre 201, par son directeur Jean-Paul Zoliec devenu son PDG et Gilles Bernauer co-dirigeant.

 

Une quarantaine des salariés, sur 116, avaient été licenciés dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi. Puis lors du rachat par les cadres, 60 avaient été gardés sur les 76 salariés restants.

 

Spécialisée dans la fabrication de pièces marines de levage et d’ancrage, elle travaille pour le monde la pêche, la Marine marchande, de la plaisance, des plates-formes pétrolières et pour les énergies marines pour notamment l’éolien flottant, avec Centrale Nantes et Floatgen. C'est un important "maillon" de la chaîne de valeurs de l'éolien flottant pour les systèmes d'ancrage.

 

EDM 27 12 019 Le Beon Manufacturing result

 

En 2018, pour le baptême de l’association Bretagne Océan Power, la Région Bretagne avait choisi un lieu symbolique de la jeune filière des énergies renouvelables de la mer : Le Béon Manufacturing. En effet, l’activité était repartie, comptant sur le développement des énergies marines renouvelables et la Région Bretagne avait apporté une aide financière de 300 000 €. 

Mais la fragilité restait, de ne pas être soutenue par « un acteur industriel ou financier majeur », pointait alors le comité d’entreprise.

 

 

 

 

Puis en 2019, les difficultés se sont à nouveau accumulées et le 20 novembre dernier, le tribunal de commerce avait placé l’entreprise en redressement pour six mois car l’entreprise était soumise à trois dilemmes un « manque de visibilité, des retards dans les commandes et pas assez de marge ».

Dans Ouest France de ce matin, à la question, « pourquoi précipiter la procédure ? »  « Cela nous permet de financer une partie des salaires et le versement des primes de fin d’année », a expliqué Jean-Paul Zoliec, ce vendredi 27 décembre. La société, en chômage partiel, compte 65 salariés. « Il était prévu depuis longtemps que l’entreprise ne produirait pas durant les deux semaines. Tout le personnel est en congé la semaine prochaine. » Seuls les commerciaux poursuivent leurs prospects en France et à l’étranger.

Jean-Paul Zoliec le président directeur général espère la poursuite de l’activité, d’autant qu’une usine flambant neuve attend dans la zone de Restavy à Plouay. Les repreneurs, et il y en a, assure Jean-Paul Zoliec, ont jusqu’au 7 janvier 2020 pour déposer leur offre de reprise au tribunal de commerce de Lorient

 

 

Points de repère

 

15/06/2017 -  Le Béon Manufacturing cherche repreneur ...

03/06/2016 - Floatgen : Un système d’ancrage innovateur


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/