Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 16 12 019 SGRE LeHavre

 

France – Allemagne. Mardi 17/02/2019 mise en ligne le lundi 16/12/2019 – energiesdelamer.eu. Siemens Gamesa et HAROPA-Port du Havre ont signé les Conventions pour l'accueil de l’usine d’éoliennes en mer. Cette avancée "décisive" permettra à SGRE de construire et d'exploiter son usine de fabrication de pales, de nacelles et de génératrices, ainsi que de réaliser des activités d'installation de projets pour une période globale de 30 ans sur une superficie de 36 hectares dans le Port du Havre.

 

Filippo Cimitan, Président de Siemens Gamesa Renewable Energy France avait signé un premier accord le 27 février 2019 au Havre.

 

C’est aujourd’hui la concrétisation des différents accords de fourniture d’éoliennes "SGRE" pour Ailes Marines - Iberdrola à Saint-Brieuc, puis Engie pour les sociétés Éoliennes en Mer Dieppe - Le Tréport et Iles d’Yeu et de Noirmoutier, EDF Renouvelables et ses partenaires, Enbridge et wpd pour Courseulles-sur-Mer et Fécamp et enfin celle de Baptiste Maurand, directeur général Haropa – Port du Havre. Cette signature « formalise les engagements respectifs de HAROPA - Port du Havre et de SGRE au profit de cette filière porteuse d’emplois industriels et portuaires. Le soutien financier de l’Etat, la Région Normandie, la Communauté urbaine Le Havre Seine Normandie, la Ville du Havre ainsi que de la CCI Seine Estuaire permettra le remembrement et les travaux d’infrastructures maritimes nécessaires au développement de la filière de l’éolien offshore sur le Port du Havre ».

 

Un projet industriel historique en France

Le projet industriel de SGRE comprend la construction d’une usine de fabrication d’éoliennes en mer « dite intégrée » incluant des capacités de production de pales, de nacelles et de génératrices ainsi qu’une zone logistique dédiée à l’installation des projets éoliens offshore avec un accès direct à la mer. L’usine et le lieu de stockage seront sur le quai Joannès-Couvert.

Le communiqué de presse précise qu’il s’agit du plus grand projet industriel de l'histoire des énergies renouvelables en France, qu’avec la création de 750 emplois directs et indirects et une première mondiale du fait de son caractère intégré et fonctionnel.

Le démarrage de la construction de l’usine est prévu pour mi 2020 pour une mise en service attendue fin 2021.

 

L’identification des entreprises a commencé

 

EDM 16 12 019 Jean Francois Martin L Lassarat

 

Mercredi 11 décembre dernier, Siemens Gamesa a réuni une bonne cinquantaine d’entreprises locales et régionales susceptibles de travailler dans le domaine de la future filière de l’éolien offshore. La CCI Seine Estuaire présidée par Léa Lassarat (photo ©SGRE) a accueilli cette rencontre où les aspects techniques qui ont été particulièrement abordés.

 

 

Jean-François Martin, le responsable des achats France chez Siemens Gamesa (photo ©SGRE), prévient que les entreprises qui souhaitent développer des activités de sous-traitance devront être prêtes rapidement. « Nous sommes dans un marathon. Il ne faut pas s’essouffler, car au moment où nous allons appuyer sur le bouton, les choses vont aller très vite. Les entreprises qui ne seront pas dans le train seront forcément hors jeu. C’est un message un peu compliqué à faire passer, mais que nous nous attachons à transmettre aux entreprises que nous rencontrons. Nous leur disons de rester motivées, de continuer à s’informer sur le projet car il faudra répondre présent », a-t-il expliqué. Un premier événement avait été organisé au mois de juin et il est important de pouvoir s’appuyer sur les réseaux consulaires qui connaissent les entreprises.

 

Sources : SGRE - CCI Seine Estuaire - energiesdelamer.eu - photo et illustration ©SGRE

 

 

Points de repère

 


01/07/2019 - Port du Havre valide les investissements pour Siemens Gamesa et la chatière


25/02/2019 - Interview de Filipo Cimitan, président de Siemens Gamesa réalisé au Havre le 25 février 2019


06/02/2012 - Siemens s'engage à ouvrir une usine en France en cas de victoire à Saint Brieuc aux côtés de GDF Suez, ce dernier devenu depuis Engie.

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/