Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

EDM 30 10 019 Orsted PSEG Map

EDM 30 10 019 Orsted PSEG

 

Etats-Unis – Danemark – Mercredi 30/10/2019 – energiesdelamer.eu. Ørsted et Public Service Enterprise Group (PSEG), un des principaux services publics dans le secteur de l’électricité du New Jersey qui dessert 2,3 millions de clients, entameront des négociations exclusives en vue de devenir potentiellement un investisseur en capital dans le projet Ocean Wind d’Ørsted.

 

Sous réserve de négociations en vue de la conclusion d’un accord de coentreprise, d’une vérification préalable approfondie et de toute approbation réglementaire requise, PSEG ferait l’acquisition de 25% de Ocean Wind.

Ocean Wind est un projet de parc éolien offshore de 1 100 MW pour lequel Ørsted a signé le 19/09/2019, ainsi que nous l'avions publié, une convention d’intention pour l’équiper d’Haliade-X12  et fournir à plus d'un demi-million de foyers du New Jersey une énergie propre à partir de son emplacement situé à 15 miles au large de la côte d'Atlantic City. Sous réserve de l'autorisation et de la décision d'investissement finale, Ocean Wind devrait être mis en service en 2024.

 

 

Les informations fournies dans cette annonce ne changent en rien les prévisions financières précédentes d’Ørsted pour l’exercice 2019 ni le niveau d’investissement prévu pour 2019 annoncé.

 

 

Points de repère

 

08/02/2019 - Ørsted fait un pas de plus aux Etats-Unis avec Eversource, premier constructeur de transport d'électricité de la Nouvelle-Angleterre. Ils ont annoncé un partenariat à 50/50 pour des actifs éoliens offshore clés dans le Nord-Est. Eversource versera environ 225 millions USD pour une participation de 50% dans les projets de parcs éoliens Revolution Wind et South Fork d’Ørsted, ainsi que sur les 257 kilomètres carrés au large des côtes du Massachusetts et de Rhode Island. Dans le cadre de la transaction Deepwater Wind, Ørsted a acquis les trois actifs en novembre 2018. 

 

08/10/2018 - Ørsted dans l’éolien offshore aux Etats-Unis. "Un meccano financier". Ørsted a conclu un accord avec le D.E. Shaw Group pour acquérir une participation de 100% dans Deepwater Wind, dans le Rhode Island. Le portefeuille de Deepwater Wind, premier développeur américain d’éoliennes en mer comprend notamment un portefeuille de projets et des situations géographiquement diversifiées le long de la côte Est des États-Unis. Parmi eux, environ 2,5 GW de potentiel de développement éolien offshore sur trois zones de location BOEM sont situées dans le Massachusetts et le Delaware. Sur ces 2,5 GW, 1,2 GW est développé dans le cadre d’une coentreprise à parts égales avec PSEG, un des principaux services publics du New Jersey.

 

10/11/2009 - Il y a 10 ans :  Liste et l'état de tous les projets éoliens offshore américains connus à ce jour, de la côte Pacifique à la côte Atlantique en passant par le Golfe du Mexique, soit de gauche à droite sur la carte en descendant ou encore si l'on préfère d'ouest en est en passant par le sud des Etats-Unis.

Projet Garden State offshore. Projet éolien offshore situé à 16 miles au large de Cape May/ Atlantics Counties (Etat du New Jersey). Puissance prévue : 350 MW. Développeurs : Deepwater Wind et PSEG Renewable Generation. Etat du projet : ce projet est celui qui a été choisi en mars 2008 par le New Jersey Offshore Wind RFP.

 

Ne pas oublier le pipeline de gaz de schiste qui fait polémique car le gouverneur du New Jersey, Phil Murphy, a engagé son Etat à passer à 100% d’énergie propre d’ici 2050.

Tout récemment, le 11 octobre dernier, Reuters avait publié une dépêche à popos du gouverneur Phil Murphy, pour annoncé qu'il avait twitté que les régulateurs environnementaux de l’État avaient refusé un permis dont PennEast Pipeline Co avait besoin pour construire son projet de conduite de gaz naturel d’un $ milliard allant de la Pennsylvanie au New Jersey.

La décision a fait suite à une décision rendue par une cour d’appel américaine en septembre qui interdisait à PennEast d’utiliser la loi fédérale pour saisir des propriétés contrôlées par le New Jersey afin de construire le projet.

 

Dans son tweet, Phil Murphy a publié une lettre du département de la protection de l'environnement de l'Etat refusant la demande de certificat de qualité de l'eau de PennEast, car l'entreprise "n'a plus le pouvoir légal d'exécuter des activités sur 49 propriétés situées le long du pipeline" après la décision du tribunal. 

 

«Mon administration s'est battue et a gagné en justice pour arrêter le projet de ... pipeline. Nous nous sommes engagés à faire passer le New Jersey à 100% d’énergie propre d’ici 2050 », a déclaré M. Murphy.

 

PennEast avait obtenu l'approbation de la Federal Energy Regulatory Commission (FERC) des États-Unis pour la construction du pipeline en janvier 2018 et a immédiatement intenté une action en justice devant une cour fédérale pour avoir utilisé le pouvoir éminent du gouvernement fédéral - U.S. Natural Gas Act - pour accéder à 131 propriétés situées le long de la route dans le New Jersey .

L'État du New Jersey détient des intérêts au moyen de servitudes obligeant les terres à être préservées à des fins récréatives, de conservation ou agricoles.

PennEast a besoin du terrain pour construire son gazoduc de 190 km (120-mile), conçu pour acheminer le gaz provenant de la formation de schiste de Marcellus en Pennsylvanie vers des clients de Pennsylvanie et du New Jersey.

Patricia Kornick, une porte-parole de PennEast, a déclaré que la société "était confiante que les actions en justice seront résolues favorablement et que le précédent juridique de longue date en vertu duquel la FERC a exercé ses activités ... sera maintenu. "La société a (donc) annoncé son intention de commencer la construction du pipeline en 2020. Les sociétés qui souhaitent construire le pipeline PennEast incluent des unités de New Jersey Resources Corp (NJR), de South Jersey Industries Inc. (SJI), de Southern Co, d’Enbridge Inc et d’UGI Corp. Les entreprises ayant des contrats d'utilisation du projet comprennent des unités de NJR, SJI, Southern, Public Service Enterprise Group Inc. (PSEG) et Consolidated Edison Inc..

PennEast n’est pas le seul gazoduc confronté à l’opposition des États-Unis dans le nord-est des États-Unis. Deux des gazoducs proposés par Williams Cos Inc. font face à l’opposition des États, notamment la Constitution à New York et le Northeast Supply Enhancement au New Jersey.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/