Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 EDM 18 10 19 Hangar agricole result

 

 

France – Vendredi 18/10/2019 – energiesdelamer.eu. Pour rebondir sur la tribune publiée sur le financement participatif des ENR par le Monde de l’Energie, energiesdelamer.eu a interviewé Nicolas de Feraudy, Directeur Général de Lendopolis.

Qu’en est-il des énergies renouvelables de la mer ?

 

 

EDM 18 10 019 Cf.LeMondedel energie result

 

 

Dans votre tribune publiée aujourd’hui, vous constatez qu’un certain nombre de projets d’énergies renouvelables doivent faire face à une opposition et à une hostilité manifeste de la part des riverains ou d’associations d’opposants. « Ces derniers ne s’opposent pas forcément à la transition énergétique ni au développement des énergies renouvelables, mais dénoncent des PUMAS, des “Projets Utiles Mais Ailleurs »...

 

 

« Un phénomène cristallisé par les nouvelles exigences de démocratie, d’information et de transparence, dynamisées par les réseaux sociaux.... Sous l’égide de l’Etat, les grands projets tels que les parcs éoliens en mer font l’objet d’une longue procédure de Débat Public, et les territoires bénéficient de retombées économiques spécifiques.  Pour les projets de plus petite taille, les développeurs doivent organiser seuls la concertation et faire preuve de pédagogie pour mettre en valeur la pertinence écologique et économique des projets ».

 

 

Avez-vous déjà réalisé des financements participatifs dédiés aux énergies marines renouvelables ?

NF – A ce jour, nous n’avons pas encore eu l’occasion de lancer une campagne de financement participatif pour les EMR, mais nous travaillons sur certaines opérations en amont qui pourraient voir le jour dans les mois qui viennent.

Pensez-vous que le secteur du financement participatif des EMR soit amené à se développer ?

NF - Le financement participatif des ENR dans son ensemble est en forte croissance, et il n’y a pas de raison que le segment des EMR soit exclu de cette dynamique.

En effet, durant les phases de développement et de construction de projets EMR, on peut rencontrer les mêmes problématiques d’acceptabilité locale et de financement que l’on rencontre sur les projets d’ENR dans leur ensemble, et dans les deux cas de figure, le financement participatif peut être un outil efficace afin d’améliorer ces dimensions.

 

Etes- vous prêts à accompagner des financements participatifs sur des technologies innovantes telles que l'éolien solaire flottant sur les lacs, carrières, fleuves..) ?

NF - Tout à fait, l’innovation fait partie intégrante de notre ADN, et nous nous réjouissons d’avoir l’occasion d’explorer des technologies et modèles d’affaires différents dans les ENR. Notre métier est de faire en sorte que les français puissent placer leur épargne dans des projets qui leur tiennent à coeur, et dont la solidité financière leur permet d’obtenir également un retour sur investissement cohérent. Nous sommes donc en mesure d’accompagner des projets très diversifiés, à partir du moment où ils passent par notre processus de sélection.

Vous évoquez l'éolien en mer, le financement participatif lancé pour accompagner le financement d'ENGIE Green pour ses parcs éoliens en mer posés et flottants vous semble-t-il une manière de permettre aux riverains notamment de s'approprier des projets ?

NF - Oui, véritablement le financement participatif pour des projets de ce type joue à plein son rôle de vecteur d’appropriation. En effet, le citoyen doit s’informer avant de s’engager financièrement, et c’est très souvent la première fois que nombre d’investisseurs ont l’occasion de découvrir les rouages du développement d’un projet d’énergies renouvelables et tout ce qui l’entoure, notamment les études environnementales, d’impact, paysagère entre autres.

D’autre part, une fois engagé financièrement, le citoyen sera automatiquement tenu, durant toute la durée de son investissement, tenu informé de l’avancement du projet, créant ainsi un lien unique entre le projet et ses ambassadeurs.

Quelles sont les critères de sélection de Lendopolis lorsque vous proposez un projet de financement participatif ?

NF - Lendopolis sélectionne, audite et analyse selon des critères précis des projets portés par des sociétés tierces et les propose à sa communauté d’investisseurs.

L’analyse des projets mise en place par Lendopolis repose sur 3 grandes dimensions :

- Une dimension liée à l’opérateur qui porte le projet (track-record, structure financière, stratégie, équipe allouée, réputation, etc.)

- Une dimension liée au projet concerné par l’opération (état d’avancement, implantation, acceptabilité, solidité financière, etc.)

- Une dimension liée à la structuration de l’opération (rémunération de l’investisseur au regard des risques et de l’état d’avancement, schéma de garanties mis en place, etc.)

Une fois la période d’analyse validée, Lendopolis présente les projets à financer à sa communauté d’investisseurs directement sur sa plateforme en ligne sur son site www.lendopolis.com.

Organisez-vous des road show ou des réunions publiques pour présenter les projets qui font l'objet d'un financement participatif ? Pour quelles raisons ? Ces réunions vous permettent –elles d’accélérer les levées de fonds ?

NF – Les porteurs de projets peuvent faire appel à Lendopolis afin d’organiser une opération de financement participatif à destination des communautés riveraines au projet. Cette opération peut avoir pour but de fédérer une communauté dans une phase de consultation, ou encore de faire profiter aux populations locales d’une partie des retombées économiques du projet. Lendopolis organise donc régulièrement des road show ou des réunions publiques pour présenter les projets aux riverains. Ces réunions permettent au public de prendre à la fois connaissance des projets, du financement proposé et de la société Lendopolis. Généralement ce type d’opération accélère les levées de fonds.

Quand et avec quels financements Lendopolis a été créé ?

NF - Lendopolis a été créé en 2014 par les fondateurs de KissKissBankBank et en tant que filiale à 100% de cette plateforme pionnière du financement participatif dans le monde. Par la suite, le groupe a levé des fonds auprès d’investisseurs privés afin de financer sa croissance, puis a été intégré, en 2017, à La Banque Postale.

Lendopolis est dédiée aux placements sous forme de prêts rémunérés et d’investissement en actions dans les énergies renouvelables et l’immobilier. Lendopolis s’affirme aujourd’hui comme l’un des principaux acteurs français du financement participatif dans les énergies renouvelables.

 

Quelle est la spécificité de Lendopolis par rapport à KissKissBankBank & Co ?

NF - Lendopolis fait partie du Groupe KissKissBankBank & Co, qui regroupe trois sociétés dont deux plateformes de financement participatif :

  • KissKissBankBank site de crowdfunding qui finance des projets créatifs, associatifs ou entrepreneuriaux des projets par le don de particuliers
  • Lendopolis est spécialisée sur les énergies renouvelables et l’immobilier.

Ces deux plateformes ont collecté plus de 150 millions d’euros depuis 2009. La Banque Postale, est depuis juillet 2017 l’actionnaire unique de KissKissBankBank & Co.

 

Pouvez-vous nous faire un point sur l’activité de Lendopolis en 2019 et sur les perspectives 2020 ?

NF - Lendopolis connaît une très forte accélération sur le financement des projets renouvelables, avec près de 5 millions d’euros financés en 2018, contre 15 millions d’euros déjà collectés sur 2019 à fin septembre. 70 opérations d’énergies renouvelables ont été financées depuis 2016, dont une majorité de centrales solaires photovoltaïques (plus de 300 centrales au sol et sur bâtiments).

Un nombre croissant de développeurs de projets éoliens et solaires ont en effet recours à des levées de fond via les plateformes de financement participatif, avec deux objectifs : améliorer l’acceptabilité des projets, notamment éoliens et bénéficier d’un tarif de rachat majoré de 3 € par MWh dans le cas des projets solaires. Cette tendance devrait se confirmer en 2020, année durant laquelle nous visons encore une croissance à deux chiffres sur le segment des ENR.

 

 Photos : Lendopolis et Le Monde de l'énergie

 

Pour lire en entier la tribune de Nicolas de Feraudy, Directeur Général de Lendopolis dans le Monde de l'Energie.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/