Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

port de brest EDM 22 03 019

 

 

France. Vendredi 22/03/2019 – energiesdelamer.eu. À deux mois du scrutin européen, le projet d’aménagement du port de Brest engagé depuis 2017, illustre les différentes interventions de l’UE en faveur du développement des territoires, indique le communiqué de presse de la Région Bretagne.

 

La Région, autorité portuaire et maître d’ouvrage du chantier Polder (220 M€ d’investissements) a bénéficié des fonds européens FEDER pour le financement du quai EMR, elle avait sollicité un prêt à long terme auprès de la BEI qui vient d'être accordé.

Partenaire historique de la collectivité, la Banque européenne d'investissement a approuvé l'avance de 90 M€ pour les travaux du nouveau terminal industriel dédié principalement aux activités liées aux énergies marines et s'est formalisée par la signature du contrat de prêt sur 30 ans entre Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, et Ambroise Fayolle, Vice-président de la BEI. 

 

 

À propos du port de Brest 

 

Le chantier est financé principalement par la Région Bretagne, autorité portuaire (130 M€ entre 2017 et 2020), l’Union européenne (15 M€ de fonds FEDER pour le quai EMR), Brest métropole (20 M€) présidée par François Cuillandre - maire de Brest, le Département du Finistère présidé par Nathalie Sarabezolles et la CCI métropolitaine Bretagne Ouest présidée par Frank Bellon. 

 

L'aménagement du site et permet d’accroître sa compétitivité en développant, d’une part, le trafic portuaire (accès facilité des navires de très grande taille aux différents quais) et en favorisant, d’autre part, l'implantation, sur un nouveau terminal industriel, de filières d’avenir, liées en particulier aux énergies marines off shore (consolidation de l’actuel polder de 44 ha et extension sur 14 ha).

Le dernier des 26 cylindres métalliques qui forment la nouvelle digue d'enclôture du polder a été (symboliquement) posé et enfoncé dans les fonds marins le 21/12/2018, à seulement 4 mètres du quai EMR. C'est la fin du chantier maritime conduit depuis 18 mois par les équipes Vinci, côté quai et Bouygues, côté digue.

La fin de l'ensemble des travaux est prévue en 2022, au terme des deux phases hivernales de dragage et de remblaiement du casier. Il faudra toutefois attendre 2024 pour que le nouveau polder soit totalement stabilisé et aménagé.

 

Les dernières avancées du chantier

 

Le casier est donc dorénavant complètement fermé, en attente des sédiments de dragage qui seront déversés à partir d’octobre 2019. Actuellement rempli d’eau, il permettra d’étendre l’espace du polder actuel sur 14 ha supplémentaires.

 

Le nouveau quai EMR (400 m de long sur 20 m de haut) et sa plate-forme arrière continuent d’être remblayés avec des chargements de terre évacués du polder stabilisé. Cette opération se poursuivra, pendant un an encore, afin de tasser la couche de sable haute de 6 m déjà déversée, dans le but d’évacuer l’eau par pression. 

Quant à la digue longue de près d’1 km, elle est consolidée à sa base par des enrochements, en cours de pose, d’ici à l’été 2019. 

 

> Avril : attribution du dernier lot maritime

Le dernier lot des travaux maritimes, portant sur les dragages de la base du quai EMR et des chenaux d’accès aux autres quais, et sur le remplissage du casier, est en cours final de négociation. Le marché sera attribué début avril pour un démarrage de la première phase de dragage à l’automne. 

 

> En cours : les aménagements paysagers

Conduits par les entreprises SPARFEL Bretagne et Loiseleur Paysages, ils se poursuivent côté Moulin Blanc et Océanopolis. 

Les gradins du futur belvédère sont construits ainsi que son espace central. La butte paysagère (11 m de haut et 100 m de long) est façonnée et les plantations, achevées, commencent à sortir de terre. La nouvelle promenade des Brestois, qui permettra de surplomber à la fois le terminal industriel et la rade, sera livrée et ouverte au public fin 2019. 

 

Source: Service Presse de la Région Bretagne 

 

 

Points de repère

 

21/12/2018 - Polder du Port de Brest : La jonction entre la digue et le quai EMR est faite

Ailes Marines a prévu la construction de l’usine des fondations des 62 éoliennes du parc en mer de Saint Brieuc et un second projet se dessine avec les flotteurs conçus par Naval Energies pour les 4 éoliennes flottantes d’EOLFLO, la ferme pilote d’éoliennes flottantes au large de Groix & Belle-Île dont le maître d’ouvrage est Eolfi 

 

Voir les interviews tournées le 21/12/2019 par la Web TV energiesdelamer.eu lors de la joinction des deux digues.

Loïg Chesnay-Girard président de la Région Bretagne 

Michel Gourtay - VP de Brest métropole 

 

 

 

À propos de la BEI 

Créée par le Traité de Rome, la Banque européenne d'investissement a pour actionnaires les 28 États membres de l'Union Européenne. Basée au Luxembourg, elle permet le financement à long terme d'investissements structurants pour les territoires. La BEI a déjà financé en Bretagne le projet de la LGV (405 € entre 2012 et 2015) et l’acquisition de matériels ferroviaires pour le réseau régional TER (200 M€ entre 2002 et 2007 et 150 M€ en 2015 pour les 26 rames Regio 2N).


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/