Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

PARIS - 25/01/08 - Les grandes manoeuvres de géants industriels dans le domaine de l'éolien en mer entrent dans une nouvelle phase. En dépit des échos pessimistes qui émanaient d'Allemagne ces jours-ci concernant l'avenir du développement à long terme de l'éolien en mer dans ce pays, ou comme pour les tempérer de façon spectaculaire, le groupe français Areva, a annoncé par un communiqué de presse en date du 23/01 qu'il s'est vu confier, au travers de sa filiale Multibrid, la fourniture de 80 éoliennes de 5 MW. Elles seront destinées au parc offshore de Borkum West II, en Allemagne, qui reste le projet le plus avancé de grand parc éolien offshore européen à ce jour. Selon le communiqué de presse d'Areva, le chiffre d'affaires apporté par ce projet dépassera 500 millions d'euros. Il n'est pas inutile de rappeler qu' après une lutte acharnée avec le géant de l'éolien indien Suzlon, pour acquérir le constructeur allemand REpower, Areva avait abandonné la partie en Mai 2007 pour finir par acquérir, en Octobre 2007, 51% d'un autre important constructeur allemand Multibrid (pour 75 millions d'euros) ; les 49% restant étant détenus par le groupe allemand Prokon Nord. Le communiqué de presse d'Areva fait suite à la décision de Trianel, une association regroupant des électriciens allemands, de participer avec Prokon Nord à ce projet, et d'investir près d'1 milliard d'euros dans ce parc d'une capacité de 400 MW. Ingo de Buhr, actionnaire fondateur de Prokon Nord, déclare : « La décision de Trianel confirme l'avancée technologique des éoliennes offshore conçues et fabriquées par Multibrid». Pour ce parc éolien installé, comme tous les parcs allemands assez loin des côtes,(ici 45 km ) pour des raisons de gisements venteux, Multibrid livrera ses éoliennes M5000 entre 2010 et 2011. La turbine Multibrid M5000 est produite à Bremerhaven directement près des quais, ce qui offre des conditions optimales pour le transport vers les sites des parcs offshore. Elle est conçue de façon à ce que sa construction sur site nécessite un nombre minimum de manœuvres de montage. « L’objectif du gouvernement fédéral est d’installer d’ici 2030 des parcs éoliens en mers du Nord et Baltique qui totalisent une puissance de 20.000-25.000MW. Ils pourraient couvrir environ 15% des besoins nationaux en électricité » a déclaré M. Müller, le secrétaire d’Etat au ministère fédéral de l'Environnement. Toutefois, d'après Bernard Chabot (expert senior au département des énergies renouvelables de l'ADEME), il semblerait que l’intérêt du développement de l’ « offshore » ne deviendra réel qu’à l’horizon 2030 : avant cette date, il reste plus rentable de poursuivre le développement de l’éolien terrestre ". La stratégie du gouvernement allemand concernant le développement de l'éolien en mer est téléchargeable ici en PDF.
Article : Francis Rousseau
Sources : Areva / Multibrid /Prokon Nord / AFP / BE Ambassade de France
Photos : schéma de la turbine M5000 / le mat de la M5000 © Multibrid

You have no rights to post comments


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/