Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 

Nexans long cable EDM 08 07 020opt 

 

France - 07/07/2020 – energiesdelamer.eu. A relire : Vous avez pris les rênes de Nexans il y a 2 ans, en juillet 2018, en assurant la succession d'Arnaud Poupart-Lafarge. Vous avez alors orienté l’organisation du groupe en quatre activités, dont la Haute Tension & Grands Projets (notamment les fermes éoliennes offshore, les interconnexions sous-marines, la haute tension terrestre), et lancé le plan New Nexans » 2019-2021.

 

 

 

Nexans numéro 2 mondial des solutions de câblage et de connectivité avancées, vient de céder Nexans Metallurgie Deutschland GmbH (NMD), filiale spécialisée dans la production de fil machine cuivre sans oxygène et tréfilés, à Mutares SE & Co.

 

Est-ce l’amorce d’un nouveau cap, avec une restructuration manufacturière vers des activités de services ?

GUERIN Christopher NEXANS comex 20200115 0386 HD opt

Christopher Guérin - Nexans aborde le cap de la transition énergétique et de l’électrification du monde.

Nous sommes au cœur des grands débats de société et des enjeux stratégiques, car toute notre activité touche de près ce qui fera le monde de demain:

. un monde plus électrique,

. un monde où la consommation d’énergie va croitre de 40% en 10 ans,

. un monde où les énergies renouvelables vont doubler d’ici 2030,

. un monde qui se préoccupe du changement climatique, mais qui a besoin de plus d’électricité, et donc de plus de câbles.

Cela ne se voit pas, mais nous sommes partout, le câble est au cœur de votre vie quotidienne, et nous travaillons pour que le monde devienne plus sécurisé, en installant par exemple, des câbles résistants plus de 2 heures aux incendies dans les bâtiments, ce qui diminue de façon importante les accidents dus à l’émanation de gaz toxiques ; en concourant à la baisse de la pollution en connectant les éoliennes en mer et les fermes photovoltaïques, et en baissant les coûts par des propositions de solutions innovantes qui réduisent l’impact carbone.

En termes de transition énergétique, le secteur va déployer plus de 20 000 kms de câbles d’ici 2026, sous les mers et océans, dans l’objectif d’interconnecter les réseaux de distribution de chaque pays entre eux, afin d’échanger leurs énergies vertes. Il ne faudra plus regarder un pays par ses frontières physiques, mais par ses réseaux.

 

Par exemple, nous venons de terminer la pose de câbles sous-marins qui relient l’Allemagne à la Norvège (projet Nordlink). D'une puissance de 1,4 GW, le câble est destiné à faire transiter les excédents de production d'électricité allemande, issus des parcs éoliens en mer et des fermes solaires, vers la Norvège, et inversement de la Norvège vers l’Allemagne, grâce à sa puissance hydroélectrique.

 

C’est avec ce type de projet que Nexans concourt à la lutte contre le réchauffement climatique. Nous bâtissons des réseaux intelligents. Et nous avons enregistré en 18 mois plus de 2 milliards d’euros de commandes.

 

 

Nexans a remporté lors du premier semestre 2020 des contrats hautement symboliques comme le contrat majeur avec SSE pour le développement de la phase 1 du développement de Seagreen (1), qui comprend la conception, la fabrication et l'installation de câbles d'exportation d’énergie. Ceci vous place définitivement comme un acteur majeur dans le champ des énergies renouvelables. Vous faites également partie des lauréats pour le premier volet de lignes d'interconnexion du projet européen EuroAsia Interconnector, et vous avez signé avec Eversource et Ørsted un accord-cadre renforçant votre partenariat de long terme aux Etats-Unis (2). Enfin, vous êtes l’acteur français choisi par RTE pour le parc éolien en mer de Saint-Brieuc (3). Cela étant, dans l’offre câble pour les parcs éoliens en mer, quels sont vos principaux atouts face à une redoutable concurrence internationale ?

 

CG – Parmi nos atouts, le principal demeure notre expérience de grands projets complexes en mer, car non seulement nous produisons les câbles, mais nous les installons jusqu’à 2000 mètres de profondeur. En signant un contrat historique avec Orsted (leader mondial des éoliennes en mer) de 7 ans en Amérique du Nord, nous sommes devenus un acteur incontournable des projets énergies renouvelables.

Ceci n’a été possible que parce que, contrairement à nos concurrents, nous avons, non seulement proposé les solutions les plus innovantes en matière de services, mais surtout, parce que nous nous sommes engagés à produire localement, en dédiant à 100% une usine à ces activités spécifiques, sur la côte Est des Etats-Unis. Nous sommes devenus, de par ce fait, le seul et unique producteur de câbles sous-marin aux Etats-Unis pour les activités d’éoliennes en mer.

En échange de cet investissement massif de 100 millions d’euros dans notre usine de Charleston en Caroline du Sud, notre client s’engage dans un véritable partenariat avec Nexans pour les sept prochaines années. C’est cela l’avenir : des contrats noués pour la durée, dans des logiques de relocalisation et de proximité.

 

 

Nexans, grand acteur de l’internet des objets (loT) de tourets a développé la technologie Connected drums by Nexans, première solution de suivi de tourets. Quel est le gain obtenu sur les 2 dernières années ?

 

CG - Nexans est en train d’implémenter de l’internet des objets dans tous ces câbles et composants, afin de les faire basculer en systèmes intelligents et prédictifs. Les clients sont demandeurs de solutions innovantes, c’est pour cela que nous avons triplé nos équipes pour couvrir la demande. Les clients souhaitent des modules, sous systèmes et systèmes intelligents et non plus, uniquement des composants passifs.

Nexans est en train d’opérer un revirement stratégique majeur, une mutation profonde de son ADN, et nous allons rompre avec la pure obsession du volume toujours plus de kms et de tonnes produites, et travailler à la valeur de nos produits. Il s’agit de mettre de l’intelligence dans nos câbles et systèmes, et de rentrer dans une consommation et une production plus vertueuses.

 

Vous êtes également un armateur, avec une flotte d’installation et de maintenance, et vous allez réceptionner en 2021 votre nouveau bateau l’Aurora. Avez-vous d’autres navires en vue ? D’autres besoins ?

 

CG - Il n’y a que 3 navires dans le monde ayant la capacité de poser des câbles sous-marins d’énergie, et ils n’appartiennent qu’à des câbliers. Nexans est en train de bâtir son nouveau navire « Aurora » (4), qui permettra de poser des câbles d’un poids de plus de 10 000 tonnes (poids de la Tour Eiffel), et de lesinstaller à des profondeurs de plus de 3000 mètres, ce qu’aucun navire au monde n’est capable de faire à ce jour. C’est un investissement massif que nous faisons, de plus de 150 millions d’euros. Notre vaisseau amiral se prépare à mettre en place un véritable maillage sous-marin d’échanges d’énergies vertes entre pays, pour les dix prochaines années. Notre carnet de commandes est plein jusqu’à la mi-2022.

 

 

Quel va être l’apport des connaissances de Nexans pour le développement des câbles dans l’éolien flottant ?

 

CG - Nexans a été le premier câbleur à développer les systèmes pour les fermes éoliennes flottantes, via le projet « Hywind Demo » en 2009, pour le client Equinor, une turbine de 2.3MW avec des pales de 85 mètres de diamètre, première éolienne flottante au monde (5).

Cette expérience réussie, a débouché avec le même client Equinor, sur le premier parc d’éoliennes flottantes au monde, Hywind avec 5 éoliennes de 6 MW de puissance chacune, pouvant répondre aux besoins en énergie de 20000 foyers (6) situé au large de Peterhead, en Ecosse, et mis en service en 2017, dans une zone de profondeur d’eau de 95 à 130 mètres, qui ne permet pas d’implanter des éoliennes offshore posées.

Nexans a répondu au challenge technique par une solution d’un câble mixte statique et dynamique, et les accessoires associés, pour proposer un système complet.

La double expérience en câble d’énergie (solution statique avant ce développement), et en câble ombilical dans le secteur du pétrole et du gaz, qui possèdent des qualités dynamiques (autrement dit la possibilité d’absorber les mouvements des structures auxquelles ils sont rattachés et qui de fait, ont un design spécifique) a été utilisée.

 

Nexans a mis au service du projet son savoir de test pour valider la solution, avec un équipement très spécifique, qui reproduit les mouvements et permet de tester le vieillissement du câble en accéléré, en testant ces capacités mécaniques, mais aussi électriques. Tous ces éléments montrent, si besoin était, que Nexans est devenu un acteur majeur de la transition énergétique et apporte, avec des solutions innovantes une nouvelle dimension au développement des énergies renouvelables en mer posé et maintenant flottant.

 

 

Points de repère


 

7/11/2019 Nexans trouve un nouveau souffle commercial et industriel avec le Plan « New Nexans » 2019-2021 ...

 

1 - 11/06/2020 - Seagreen : Nexans confirmé pour un contrat clé en main pour la fourniture de câbles d'exportation d'énergie  ...

2 - 03/12/2019 - Nexans, Eversource et Ørsted signent un accord-cadre pour le développement de parcs éoliens offshore aux USA.  ...

3 - 20/11/2019 - Nexans remporte auprès de RTE son premier contrat en France pour un parc éolien en mer ...

4 - 28/08/2017- Nexans met en chantier un navire câblier ... Aurora

5 - 04/07/2009 - L'éolienne flottante Hywind fabriquée par le pétrolier Statoil (devenu Equinor) vient d'être remorquée sur son site de test en Norvège. Elle va devenir ainsi la toute première éolienne flottante testée en mer.

6 - 19/09/2017 – Derniers essais pour Hywind Ecosse avant la mise en service

https://energiesdelamer.eu/publications/105-eolien/3227-hywind-eolienne-flottante-derniers-essais-avant-la-mise-en-service


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/