Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

ge haliade x rotterdam

 

 

France – 18/06/2020 – energiesdelamer.eu. GE Renewable Energy annonce que le prototype de l’Haliade-X 12 MW, "l’éolienne la plus puissante exploitée à ce jour, a reçu un certificat provisoire de DNV-GL§".

 

 

Cette certification confirme que le prototype de l'Haliade-X de GE présente les plus hauts critères de qualité et de sécurité, et révèle que sa conception est en bonne voie pour répondre aux exigences imposées pour l'obtention du certificat de type complet. Les tests sur la pale de 107 mètres de long actuellement effectués sur le site d'Offshore Renewable Energy (ORE) Catapult à Blyth (Royaume-Uni), et au Wind Technology Testing Center de Boston (États-Unis), se poursuivront comme prévu afin de compléter la documentation requise pour obtenir la certification complète au cours des prochains mois.

 

J Lavelle EDM 18 06 020 opt

John Lavelle, PDG de la branche Offshore Wind de GE Renewable Energy, a déclaré : « Il s’agit pour nous d’une étape capitale car elle confirme la solidité de la conception de notre Haliade-X 12 MW, et offre un gage de confiance à nos clients actuels et futurs qui croient dans les qualités de notre plateforme. (Capture d'écran de John Lavelle réalisée lors du Webinaire Reuters Events - NewEnergyUpdate sur le thème - State of the U.S. Offshore Wind Industry 2020 du 18/06/2020)

 

 

Lorsque nous avons lancé l’Haliade-X 12 MW, nous avons créé une nouvelle référence au sein de notre secteur, et nous continuerons sur cette lancée en innovant, en améliorant et en ajoutant de nouvelles fonctionnalités à notre plateforme Haliade-X. Nous ferons ainsi de l'éolien offshore une source d'énergie renouvelable plus abordable et plus compétitive. »

 

Le Dr. Kim Moerk, vice-président exécutif en charge de la certification des énergies renouvelables chez DNV GL, a déclaré : « l’Haliade-X 12 MW de GE marque une avancée considérable au sein du secteur de l’éolien offshore. Le développement d’une technologie nouvelle et innovante comporte toujours un degré d’incertitude et de risque. La certification constitue une mesure essentielle qui permet de démontrer que les nouvelles éoliennes fonctionneront en toute sécurité, de façon fiable et conformément aux exigences. Nous sommes fiers de mettre notre expertise en matière d'éolien offshore au service du développement de cette nouvelle technologie importante et d’aider nos clients à pénétrer de nouveaux marchés. »

 

La technologie Haliade-X a été choisie comme éolienne de référence pour les projets Skip Jack (120 MW) et Ocean Wind (1 100 MW) aux États-Unis et pour le parc éolien offshore de Dogger Bank (3 600 MW) au Royaume-Uni. Au total, la technologie Haliade-X de GE permettra d'alimenter plus de 5 millions de foyers dans les deux pays.

 

La production en série de l’Haliade-X débutera dans l’usine GE de Saint-Nazaire, au second semestre de 2021.

 

Parallèlement, en France, l’usine LM Wind basée à Cherbourg, vient également d’annoncer son plan de recrutement de 250 employés pour son site de fabrication de pales d'éoliennes LM Wind Power à Cherbourg, en France, pour le premier trimestre 2021, comme l’a publié ce matin energieselamer.eu.

Le prototype situé à Rotterdam a établi un nouveau record mondial en janvier 2020 en produisant 288 MWh d'électricité continue en une journée. L’Haliade-X a également été couronnée « Best Sustainable Invention of the Year » (Meilleure invention durable de l’année) par le magazine Time et a reçu le titre de « Best Wind Turbine of the Year » (meilleure éolienne de l’année) du mensuel Wind Power Monthly.

Une éolienne offshore Haliade-X 12 MW de GE permet de produire jusqu’à 67 GWh* d’énergie brute annuelle, une quantité d'énergie propre suffisante pour alimenter 16 000* foyers européens et économiser jusqu’à 42 000 tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions produites par 9 000 véhicules** en un an.

  • IECRE Provisional RNA Component Certificate
    * Performance brute basée sur des conditions de vent typiques en mer du Nord allemande.
    ** D’après le calculateur d’équivalence des gaz à effet de serre de l’Agence américaine de protection de l'environnement (EPA)

 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/