Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

Celtic Sea Alliance launched by Welsh Minister EDM 17 10 019 Environment Energy and Rural Affairs in Dublin credit Roger Kenny Photography result 

 

UK avant le Brexit - Mercredi 16/10/2019 – energiesdelamer.eu. L’Irlande, le Pays de Galles et la Cornouaille viennent de signer un accord afin de collaborer en matière de projets éoliens flottant en « mer Celtique ». Cette Celtic Sea Alliance ouvre la porte à la création d’un véritable cluster industriel, Celtic Sea Offshore Wind.

 

A l’occasion d’Ocean Energy Europe - OEE, à Dublin, début octobre, un accord avait déjà été signé par Richard Bruton, le ministre irlandais chargé de l’Environnement, et son homologue galloise, Lesley Griffiths, dans le cadre du développement des énergies marines, autour du projet Selkie, qui relie les universités de Cork, en Irlande et de Swansea, au Pays de Galles. Ces universités dirigent le projet auxquels sont associés, le Pembrokeshire Coastal Forum, l'entreprise Menter Môn basée à Anglesey, DP Energy Ireland et Gavin and Doherty Geosolutions.

 

C’est une nouvelle fois à Dublin qu’a été signé le 9 octobre l’accord sur l’éolien flottant, qui regroupe désormais le Cornwall and Isles of Scilly Local Enterprise Partnership (LEP), Marine Energy Wales et Marine Renewables Industry Association Ireland. L’objectif est de formaliser des relations qui vont déboucher sur le développement de cette technologie en mer Celtique, via la mise en œuvre d’un gigawatt flottant à l’horizon 2030 dans la zone.

 

Lesley Griffiths a rappelé à cette occasion : « nous savons que l’éolien offshore flottant à le potentiel à terme de délivrer plusieurs GW à l’avenir. » Richard Bruton a ajouté que cet accord « démontrera les opportunités significatives que cette technologie peut apporter à nos régions en termes d’énergie bas-carbone, mais aussi en termes d’emplois et d’impacts socio-économiques associés. » Et de rappeler que le plan d’action climat de l’Irlande vise à « zéro émissions nettes en 2050 », avec une étape en 2030 vers la décarbonation de son énergie. « L’offshore constituera une partie non négligeable de celle-ci. »

Quant à Steve Jermy, directeur du Cornwall & Isles of Scilly Local Enterprise Partnership (LEP), il s’est félicité de cet accord lancé il y a 18 mois à l’initiative du LEP. Initiative qui a rapproché à la fois l’Irlande, le Pays de Galles et la Cornouaille, mais aussi le gouvernement britannique pour le développement de cette région.

Comme pour l’accord irlando-gallois sur les énergies marines (hors éolien), les partenaires entendent bien travailler sur l’ensemble de la supply chain, sur la recherche et le développement en matière d’éolien flottant.

Pas de doute, à l’aune d’un Brexit qui approche à grand pas, les accords sur les énergies marines pleuvent entre l’Irlande et sa voisine britannique…

Sea Celtic EDM 17 10 19

 

Pour rappel, la mer Celtique est la partie de l’océan Atlantique qui borde le Sud de l'Irlande, les deux pointes sud-ouest de la Grande-Bretagne (Galles et Cornouaille)… Et la façade ouest de la Bretagne. Cherchez l’erreur…

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/