Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 

 

Allemagne – Lundi 22/07/2019 – energiesdelamer.eu. L’industrie éolienne offshore allemande a connecté au réseau 252 MW supplémentaires au premier semestre 2019, selon les chiffres des consultants de Deutsche WindGuard. Même faible par rapport à l’année dernière, ce chiffre permet à l’Allemagne de passer son objectif de 6,5 GW installés prévu pour 2020 dans le cadre de la loi Erneuerbare-Energien-Gesetz ou EEG.

 

 

6 658 MW sont en effet raccordés outre-Rhin, et les associations professionnelles de l’éolien BWE, BWO, Stiftung Offshore-Windenergie, VDMA Power Systems et WAB estiment que les 7,7 GW sont désormais atteignables en 2020. Un chiffre qui correspond à la limite de la capacité installable dans le cadre des raccordements au réseau prévus, tels que définis dans la loi sur l’industrie, Energiewirtschaftsgesetz. Les consultants rappellent que d’ici à la fin de l’année, 6,8 GW de capacité de raccordement sont accessibles.

 

L’enjeu réseau

 

 

Au premier semestre, 12,6 TWh d’offshore éolien ont été injectés sur le réseau allemand, soit une progression de 30% par rapport à la même période de 2018, indique Deutsche WindGuard. Dont une bonne partie, 9,51 TWh, sur le réseau de TenneT, le gestionnaire germano-néerlandais (donc en mer du Nord), qui a constaté une augmentation des injections de 16% par rapport à la même période de l’année précédente. TenneT dispose d’un pipe de projets de raccordement permettant d’atteindre les 9 GW à l’horizon 2024 pour la partie mer du Nord, signale le GRT.

 

Pour le responsable des opérations de TenneT, Tim Meyerjurgens, cité dans un communiqué, « la part de l’éolien offshore de mer du Nord se stabilise à environ 15% de la production éolienne globale en Allemagne, laquelle a atteint 64 TWh au premier semestre de 2019. »

 

Des projets

 

Près de 700 MW sont en cours de construction et 3,1 GW sont en développement avancé, dans le cadre transitoire mis en œuvre par le gouvernement.

 

EnBW a notamment commencé à produire ses premiers kWh, mi-juillet, à partir du parc de Hohe See (497 MW), en mer du Nord. Les turbines de 7 MW sont signées Siemens Gamesa.

 

Ce sont les navires Brave Tern et Blue Tern de Fred Olsen, qui sont chargés de ces installations. 49 unités sont installées sur les 87 machines d’Hohe See ainsi que sur le parc Albatros proche (112 MW).

 

Wind Guard signale cependant que « pour maintenir l’avance technologique allemande outre-Rhin, sans mettre à mal la création de valeur, et pour pouvoir atteindre les objectifs climatiques pour 2030, l’industrie besoin d’un cadre stable dans la durée ».

 

Points de repère



01/07/2019 – L’inquiétude continue à grandir.... L’agence allemande d’énergie éolienne WAB a lancé une campagne visant à renforcer la visibilité de la chaîne d’approvisionnement éolienne offshore locale et souhaite avoir une meilleure visibilité pour les projets à venir.

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/