Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

offshore Belgique

 

 

Belgique - Mercredi 09/01/2019 – energiesdelamer.eu. La Belgique a passé l’an dernier les 1 000 MW éoliens offshore, avec 1 186 MW installés au 1er janvier 2019 sur cinq parcs.

 

 

C’est ce que rapporte la Belgian Offshore Platform (BOP), l’association qui regroupe investisseurs et propriétaires de parcs éoliens en mer du Nord belge.

La BOP, par la voix de son président, Jaak Rutten, également directeur général de C-Power signale d’ailleurs dans un communiqué que 2018 constitue « une année historique », plaçant la Belgique « dans le top cinq mondial de l’éolien en mer ». Et Jaak Rutten ne peut s’empêcher de se comparer à son voisin septentrional, déclarant que : « La Belgique est donc en avance sur les Pays-Bas, qui, malgré leur zone maritime beaucoup plus vaste, produisent moins d’électricité en mer du Nord ! » Il évite au passage la comparaison avec son voisin méridional, la France…

Les parcs de C-Power, Belwind, Northwind, Nobelwind et Rentel ont produit 3,4 TWh l’an dernier, soit la consommation d'électricité d'environ un million de familles (hors chauffage), indique la Belgian Offshore Platform (BOP). Et 2019 s’annonce bien également.

 

Durant la seconde moitié de l’année 2019, le sixième projet éolien en mer, Norther (370 MW), actuellement dans sa dernière phase de construction, commencera à produire de l’électricité. La capacité de production totale atteindra alors 1.556 MW, et la production d’électricité des parcs éoliens s’élèvera à 4,5 TWh par an.

 

 

Par ailleurs, Northwester 2, un parc éolien de 219 MW, commencera à construire les fondations de ses éoliennes durant la première moitié de 2019. Et Seamade, le plus grand parc éolien à ce jour outre-Quiévrain (487 MW), dont le financement a été clôturé en décembre 2018, commencera la construction des fondations au second semestre, précise la BOP. Ces deux parcs devraient commencer à produire sur le réseau dès 2020, et porter la capacité totale installée en Belgique à 2 262 MW. Aujourd’hui, les parcs éoliens de la mer du Nord belge produisent déjà un quart de l’électricité verte belge, ajoute la BOP, et d’ici 2020, l’éolien en mer pourra fournir la moitié de l’approvisionnement en électricité verte, soit quelque 8 TWh.

La BOP souligne l'importance de l'éolien en mer dans la transition énergétique mais aussi pour l'économie belge puisque l'industrie de l'éolien en mer améliore la balance commerciale et créé de nouveaux emplois : "jusqu'à 16.000 emplois dans les entreprises belges actives dans ce secteur".

 

A noter que les cinq parcs en service en Belgique l’ont été avec une réduction du soutien aux parcs offshore. Marie Christine Marghem, ministre de l’Energie du gouvernement sortant, avait en effet réussi à réduire la facture des parcs dont les subventions étaient jugées trop importantes. Au total, ce sont quelque 4 milliards d’économies qui ont été réalisées sur les parcs mis en service depuis 2018 grâce à cet accord obtenu à l’arraché par la ministre, en mai dernier.

 

Le mécanisme de soutien pour les parcs éoliens s’appliquera aussi à Northwester 2, Mermaid et Seastar (depuis ces deux parcs sont fusionnés en Seamade). Les parcs éoliens seront construits pour 2020. Le mécanisme d’attribution des certificats verts adopté par le conseil des ministres de début mai 2018 concernait les parcs Northwester 2 (224 MW), Mermaid (246 MW) et Seastar (246 MW), donc désormais Seamade (487 MW). Les parcs seront construits à un LCOE (Levelized Cost of Energy, c’est-à-dire un coût actualisé de l’énergie) de 79 euro/MWh.

 

Une question demeure cependant aujourd’hui : que va-t-il se passer suite à la vacation du pouvoir en Belgique, depuis la chute du gouvernement Michel le 21 décembre dernier ?

 

Parcs éoliens installés en mer du Nord belge

   Parcs éoliens en construction

C-Power (2009) : 325 MW

   Norther (2019) : 370 MW

Belwind (2010) : 171 MW

   Northwester 2 (2020) : 219 MW

Northwind (2014) : 216 MW

  Seamade (2020) : 487 MW

Nobelwind (2017) : 165 MW

 

Rentel (2018) : 309 MW

 

 

Source BOP, Etat des lieux de l’éolien en mer du Nord belge le 1 janvier 2019


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/