Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 SENVION EDM 10 10 19

 

 

Allemagne - Jeudi 10/10/2019 – energiesdelamer.eu. Alors que l'accord SENVION - Siemens Gamesa se précise,les groupes éoliens allemands souhaitent fixer un objectif de 30 à 35 GW pour l’éolien en mer d'ici 2035. Mais l’essor de l’éolien offshore en mer du Nord (et en Baltique) "qui est un enjeu stratégique pour l’Europe" passe aussi par les interconnexions, comme l'avait déclaré Michel Cruciani dans son interview à energiesdelamer.eu. 

Le gouvernement doit agir rapidement afin de parvenir à un objectif plus élevé d'éoliennes en mer de 20 GW d'ici 2030, tel qu'approuvé mercredi par le gouvernement, peut être atteint, ont exhorté les États côtiers et les groupes éoliens allemands.

Le cabinet de la chancelière Angela Merkel à la suite des mesures prises pour la protection du climat a relevé l'objectif de 15 GW, mais jusqu'à présent, mais a parallèlement souligné, que le nouvel objectif ne peut être atteint que si des accords sont être conclus avec les États côtiers et les gestionnaires de réseau de transport (TSO).

 

Fixer un objectif au-dela de 2030

L'Allemagne dispose actuellement de 6,7 GW de capacité éolienne offshore connectée au réseau. Après une réunion à Hanovre lundi entre les États côtiers, des représentants du gouvernement fédéral et des groupes éoliens, Olaf Lies, ministre de l'économie de la Basse-Saxe, estime que les scénarios au-delà de 2030 et à l'horizon 2050 seraient nécessaires une fois que l'objectif de 20 GW aura été fixé. «Nous allons fixer cet objectif légalement dans les mois à venir», a déclaré Olaf Lies, ajoutant qu'un cadre juridique pour l'objectif le plus élevé devait être rapidement créé, tandis que les agences de planification devaient se préparer à l'expansion nécessaire du réseau.

Pour atteindre réellement les 20 GW en 2030, le gouvernement devrait rapidement tenir sa promesse annoncée lors des négociations de la coalition pour une «contribution spéciale» de la capacité éolienne offshore, ont déclaré les groupes éoliens Willy A. Bachofen GmbH (WAB) et la German Offshore Wind Foundation.

On pourrait réaliser rapidement 2 GW supplémentaires d’énergie éolienne en mer en utilisant les capacités de conversion excédentaires dans les connexions de réseau d’éoliennes en mer au niveau de la plate-forme de 900 MW de DolWin6 en mer du Nord construite par Dragados Offshore en partenariat avec Siemens pour Tennet. Celle-ci devrait être achevée en 2023. La capacité de la mer Baltique pourrait être augmentée également avec le parc éolien en mer Gennaker de 824 MW de OWP Gennaker GmbH, une filiale de wpd à qui le land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale a accordé une licence pour la construction et l'exploitation du parc éolien offshore de 865,2 MW mi-juin 2019.

Ce projet comprend la construction et l'exploitation du parc éolien composé de 103 éoliennes, de deux sous-stations offshore et des câbles inter-réseaux pourrait être opérationnel en 2024-2025.

Mais on ne sait toujours pas comment l’appel d’offres allemand pour les éoliennes offshore devrait être adapté pour atteindre les 5 GW supplémentaires d’ici 2030.

Andreas Wagner, directeur général de la German Offshore Wind Energy Foundation, a déclaré à Recharge qu'une augmentation rapide du volume et du nombre d'appels d'offres allant de 1 à 1,5 GW à partir de 2025 pourraient être atteints. Jusqu'à présent, le gouvernement avait prévu de mettre aux enchères 20 GW (840 MW en moyenne) par an pour l’éolien en mer pour une construction comprise entre 2025 et 2030.

Le ministre Olaf Lies dont le Land de la Basse Saxe est considéré comme le pilier de la transition énergétique en Allemagne, a déclaré que les appels d'offres pour une capacité supplémentaire devraient commencer en 2023 et que les projets de construction devraient démarrer en 2027, afin d'atteindre l'objectif de l'offshore supérieur de 35 GW d'ici 2035.

Alors que les gouvernements des Lands et les gouvernements fédéraux tentent de trouver des moyens de rendre l'objectif plus élevé pour 2030 possible, les opérateurs et les industriels insistent sur la nécessité de réfléchir (et d’agir) au-delà de cet horizon dès maintenant afin d'atteindre les objectifs climatiques allemands et de mettre fin à la situation d'immobilisme de l'Allemagne de l’industrie éolienne en mer.

Pour sa part, Andreas Wagner demande qu'au moins 30 GW soient ciblés pour 2035, ce qui permettrait de renforcer l'expansion annuelle de l'éolien offshore après 2030.

WAB, qui représente l’industrie éolienne dans le nord-ouest du pays, demande plus. «Tenant compte du développement de nouvelles technologies de stockage et du couplage sectoriel, le directeur général de WAB, Heike Winkler, conjointement avec les décideurs de Brême (Land de Brême), réclame une stratégie pour l’éolien en mer de 35 GW d'ici 2035».

 

C’était également une déclaration de Philippe Kavafyan CEO de MHI Vestas Offshore lors du colloque franco-danois organisé à Paris lundi et mardi dernier, par l’Ambassade du Danemark à Paris . « Le marché de l'éolien terrestre allemand est un désastre », a-t-il déclaré à propos des situations respectives de Nordex obligé d’appeler Acciona à la rescousse et de SENVION, vendu à la découpe. C’est probablement pour cette raison qu’il voit l’occasion pour MHI-Vestas de devenir le leader dans l’éolien flottant en France (et en Europe -voire au-delà) ainsi qu’il l’a déclaré à notre confrère GreenUnivers.

En effet, en ouverture du colloque franco-danois un accord a été signé entre MHI-Vestas et l’ADEME cf.energieselamer.eu pour la fourniture de trois éoliennes de 9,5 MW destinées aux flotteurs conçus par Naval Energies pour Eolfi/CGN à Groix-Belle-Ile en Bretagne dans le cadre de l’appel d’offres fermes pilotes EOLFO. Il reste encore deux autres projets en Méditerranée qui sont peut-être sans turbines selon l’évolution de SENVION, les éoliennes flottantes Golfe du Lion porté par Engie/EDPR/CDC dont les flotteurs sont conçus par Principle Power et seront construits par Eiffage/PPI sur la zone de Leucate et Eolmed porté par Quadran énergies marines à Gruissan sur des flotteurs Bouygues Ideol. 

 

 

Points de repère

09/10/2019 - Nordex, société européenne fait, selon le droit allemand, l’objet d’une offre d’achat automatique de la part d’Acciona.

 

3/08/2018 - L’essor de l’éolien offshore en mer du Nord : Un enjeu stratégique pour l’Europe, ITV Michel Cruciani, Chargé de mission au Centre de Géopolitique de l'Energie et des Matières Premières (CGEMP) de l'université Paris-Dauphine


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/