ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 
 
Brest – France (U.E) – Vendredi 27/02/2015 – Energies de la mer – J-8 pour Sofiane Djebarri qui soutient sa thèse dans le cadre d’un en co-encadrement entre l'IRENAV-Ecole Navale et le Laboratoire Brestois de Mécanique et des Systèmes de l’UBO (LBMS-UBO) sur la “Modélisation et la Conception Optimale de Génératrices à Aimants Permanents pour Hydroliennes”
 
Energies de la mer : Echos des Labos – A noter : Soutenance de thèse le 6/03/2015
 
L’amélioration des performances des chaînes de conversion dédiées à la récupération d’énergie par les hydroliennes est un point particulièrement important pour rendre cette ressource économiquement attractive. Ainsi, la minimisation du coût de l’énergie produite passe nécessairement par une amélioration des performances de la chaîne de conversion électromécanique, et une réduction des coûts de maintenance et de production des éléments qui la constituent. 


 
 
Dans ce contexte particulier, les génératrices à aimants permanents apparaissent comme particulièrement intéressantes dans la mesure où elles sont bien adaptées à un fonctionnement à basse vitesse et à fort couple. Ceci permet d’éliminer des systèmes mécaniques très complexes, encombrants et exigeants en maintenance tels que le multiplicateur de vitesse et/ou le système d’orientation des pales. 
L’objectif de cette thèse est donc d’explorer un certain nombre de pistes concernant les outils, les concepts et les règles de conception à mettre en œuvre pour dimensionner une génératrice associée en entraînement direct à une turbine hydrolienne à pas fixe. Les outils mis au point, dans ces travaux, englobent des modèles multi-physiques intégrés dans une démarche de conception qui se veut la plus globale possible. 
Cette méthodologie tient compte de la caractéristique de la ressource (courants de marées), de celle de la turbine (hélice), des spécifications de la génératrice à aimants permanents, de la mise en œuvre d’une stratégie de pilotage associant MPPT et limitation de puissance par défluxage à fort courants de marées, en plus des contraintes liées au convertisseur. 
L’environnement de conception développé permet un couplage des modèles dans une procédure d’optimisation. Les résultats obtenus permettent de mettre en lumière les points clés associés au développement d’une telle génératrice pour un contexte hydrolien. 

 
La soutenance se déroulera le vendredi 6 mars 2015 à 9h30 à l'Ecole Navale salle Bévéziers, Bâtiment Bougainville
 

 

Contact pour préparer votre accès à l'Ecole Navale
christine.rohou@ecole-navale.fr Tél: 33(0)29823314 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/