Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 morbihan

 

 

 

 

 

France – Mardi 13/02/2018 – energiesdelamer.eu. Le SDEM Morbihan énergies et le Parc Naturel Régional du Golfe du Morbihan souhaitent une « relecture » de la loi littoral qui, « en l’état, limite le développement du photovoltaïque au sol sur les communes côtières, en contradiction avec les objectifs de la loi TECV ».

 

 

Le SDEM souhaite pouvoir installer des panneaux photovoltaïques sur des terrains dégradés, notamment des décharges, qui sont situés dans le Golfe du Morbihan, mais en vue à partir de l’océan.

Après avoir proposé un amendement, des parlementaires morbihannais tiendront cet après-midi une conférence de presse pour présenter les difficultés qu’ils rencontrent avec la Loi Littoral.

Carte golfe du morbihanLe communiqué de presse précise que « la transition énergétique est un enjeu pour nos territoires »

« A ce jour, la production d’énergie renouvelable sur le territoire de Golfe du Morbihan Vannes agglomération s’élève à environ 3 % des consommations d’énergie finale et atteint 13 % à l’échelle du Morbihan ou de la Bretagne. Le développement d’un bouquet énergétique, regroupant plusieurs technologies de production, est indispensable pour atteindre les objectifs de la loi précitée et surtout pour permettre une complémentarité des productions par rapport aux modes de consommations énergétiques ».

Il convient de rapprocher cette observation à la déclaration de Sébatien Lecornu secrétaire d’Etat au Ministère de la Transition écologique et solidaire qui a annoncé lors du colloque du SER du 8 février dernier, « avoir retenu 50 projets solaires innovants pour un volume de 70 MW dans le cadre d’un appel d’offres: « L’innovation est un des vecteurs majeurs de la transition énergétique et du développement des énergies renouvelables. L’installation de systèmes solaires flottants sur des plans d’eau permet par exemple de limiter l’usage de grands espaces au sol» a souligné le Ministre.

 

Lancé en 2017 pour une période de 3 ans, l’appel d’offres pour installations solaires innovantes porte sur un volume de 210 MW réparti en 3 périodes de candidature. Les projets sont innovants car ils utilisent des technologies novatrices : panneaux solaires flottant sur lac, logiciels de prévision de la production optimisés, serres solaires optimisant le partage lumineux entre l’agriculture et la production d’énergie, modules bifaces…

Prix solaireLes projets lauréats de la première période de cet appel d’offres valoriseront l’électricité produite à un prix moyen de 80,7 €/MWh toutes innovations confondues.

La seconde période de candidature de cet appel d’offres innovation, dont la clôture aura lieu le 1er octobre prochain, portera également sur une puissance de 70 MW.

Le Ministère de la Transition écologique et solidaire retient également 77 nouveaux lauréats pour développer des installations photovoltaïques au sol de grande puissance, pour un volume de 500 MW.

 

Lancé en 2016 pour un volume total de 3 000 MW, l’appel d’offres pour installations solaires de grande puissance comporte 6 périodes de candidature réparties sur 3 ans. Les projets lauréats de cette troisième période valoriseront l’électricité produite à un prix moyen de 61,6 €/MWh, en baisse de 4% par rapport à celui de la période précédente. Les installations de plus grande puissance (entre 5 et 17 MWc) ont proposé un prix moyen de 55,3 €/MWh.

Par ailleurs, plus de la moitié des projets seront implantés sur des terrains dégradés (friches industrielles, décharges, anciennes carrières) et permettront ainsi de valoriser un foncier délaissé.

Conformément à l’annonce faite par le Ministre d’Etat lors du One Planet Summit, la prochaine période de candidature à cet appel d’offres portera sur une puissance augmentée à 720 MW. La clôture de cette quatrième période de candidature aura lieu le 1er juin 2018.

 

 

Points de repère

 

Projet d’amendement présenté par les parlementaires du Morbihan

http://www.senat.fr/enseance/2017-2018/244/Amdt_38.html
http://www.senat.fr/amendements/2017-2018/244/Amdt_31.html

 

Etablissement public de coopération intercommunale, Morbihan énergies a été créé le 7 mars 2008, succédant ainsi au Syndicat départemental d’électricité qui regroupait, depuis 1965, les 261 communes du Morbihan.

Propriétaire des réseaux d’électricité à basse et moyenne tension, le Syndicat organise, dans la continuité, le service public de la fourniture et de la distribution d’électricité.

Le SDEM est présidé par Jo Brohan.

La liste des candidats retenus aux deux appels d’offres et leur répartition par région est disponible : http://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/solaire


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/