Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 Saint Brieuc EDM 18 04 019 587x475

 

France – Saint-Brieuc- Jeudi 18/04/2019 – energiesdelamer.eu. Le 23 avril prochain, Ailes marines qui porte le parc eolien en mer de Saint-Brieuc aura 7 ans.... mais ce n'est pas pour cette raison, que RTE s’est engagé à effectuer des mesures des champs magnétiques sur le tracé du câble sous-marin avant et après les travaux de pose du câble électrique, pour raccorder le futur parc éolien en baie de Saint-Brieuc d'Iberdrola à la terre.

 

Pour raccorder le parc éolien en mer de Saint-Brieuc d’une puissance de 500 MW, au réseau existant, RTE va créer une double liaison 225 000 volts double, sous-marine sur 33 km puis souterraine sur 16 km jusqu’au poste électrique existant de La Doberie, sur la commune d’Hénansal.

Le fuseau retenu prend en compte à la fois les contraintes techniques, les enjeux environnementaux et l’activité économique, particulièrement l’activité de pêche. De nombreuses études en mer ont été réalisées, avec l’appui d’experts du secteur et le comité des pêches breton. À la suite de l’enquête publique réalisée en 2016, et avec un avis favorable de la Commission d’enquête, la DUP (Déclaration d’Utilité Publique) a été obtenue, et l’ensemble des autorisations signées au printemps 2017. Depuis, RTE poursuit son travail de préparation des travaux en concertation avec les acteurs du territoire. Les travaux pourraient démarrer à l’horizon 2020.

Ouest France publie ce 18/04/2019 un article pour expliquer les travaux d’ensouillage où seront placés des câbles sous-marin « au fond de deux tranchées d’environ 0,5 m de largeur, distantes d’environ 100 m, sans fourreau ni enrobage. Sur la majeure partie du tracé, les câbles sous-marins seront ensouillés à une profondeur d’un mètre.

Deux méthodes d’ensouillage seront utilisées : de type « charruage » (procédé similaire à celui d’une charrue qui fend la terre, dans un sol aux sédiments grossiers) ou de type « water jetting » (jet d’eau haute pression pouvant être employé pour le creusement d’une tranchée) dans les sédiments plus fins. Les deux techniques peuvent aussi être associées.

 

Deux mètres sous le sable

 

Au niveau de la plage de Caroual, les câbles sous-marins seront posés dans des fourreaux enterrés, éventuellement enrobés de béton, au fond de deux tranchées distinctes, larges de l’ordre de 20 m. « Il y aura, a minima , deux mètres d’épaisseur de sable au-dessus de la liaison, afin de se prémunir de l’érosion naturelle. Après la mise en place des fourreaux, les tranchées seront refermées et la plage retrouvera son état initial », indique RTE. Les opérations seront réalisées en dehors des périodes estivales.

Quant à la liaison souterraine, deux types de pose sont envisagés : fourreaux en polyéthylène (en plein champ ou sous accotement) et en fourreaux PVC enrobés de béton (sous voirie et éventuellement en accotement).

RTE mettra en place « un plan de contrôle et de surveillance afin de faire un état des lieux du champ magnétique, avant et après les travaux, pour continuer à rassurer le public, en montrant que les valeurs atteintes autour du câble seront dans l’ordre de valeur de ce que l’on a indiqué dans l’étude d’impact, détaille Jean-Marc Boyadjis, responsable du projet à RTE. Ces taux sont largement en dessous de la réglementation. »

Et de préciser : « C’est quasiment dix fois moins que la réglementation quand on est au-dessus du câble. Dès qu’on s’écarte de quelques mètres, on a des champs magnétiques qui sont ridicules. On le fera de manière transparente, puisque ces valeurs seront rendues publiques. »

Le montant des travaux avait été estimé dans le rapport RTE publié en 2017, représentait € 200 millions d’investissement pour une mise en service en 2021.

 

Points de repère

 

21/04/2017 - 

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/