Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 

 

Danemark - Lundi 14/10/2019 – energiesdelamer.eu. Le Danemark a fini la semaine en demandant l'installation de 1,8 GW d'éolien offshore côtier.

Il y a une semaine, à l’occasion de la visite princière en France, l’ambassade du Danemark en France avait organisé avec le soutien des ministères des affaires étrangères des deux pays respectifs deux jours de séminaire avec les acteurs français des énergies de la mer.

La volonté du Danemark de continuer à développer l’éolien en mer sur sa zone maritime se confirme.

L’Agence danoise de l’énergie a reçu trois demandes d’autorisation d’évaluation préliminaire de trois parcs éoliens côtiers au moyen de l’ordonnance nationale sur les portes ouvertes. Les installations devraient comprendre des éoliennes de 12 MW.

Wind Estate A/S a soumis des demandes à la DEA (Agence danoise de l'énergie) en vue de la réalisation d'études de faisabilité pour le développement de trois projets éoliens offshore à portes ouvertes d'une capacité combinée allant jusqu'à 1,8 GW.

La DEA a déclaré avoir envoyé les trois candidatures aux autorités compétentes et aux parties à la consultation, dont la réponse est attendue d'ici le 11 décembre.

 

Le ministre décidera ensuite s'il convient d'autoriser ou non la conduite d'enquêtes préliminaires dans les trois zones.

 

Les sites proposés 

La première demande concerne une zone située au nord de Djursland et à l'est du fjord Randers, appelée Treå Møllebugt. Il comprendrait 60 à 62 turbines d’une capacité totale de 434 MW à 720 MW.

 

Le deuxième projet serait situé dans une zone appelée Paludans Flak, dans la même zone que le parc éolien offshore de 23 MW de Samsø. Il est prévu d'installer 19-22 turbines d'une capacité totale comprise entre 154 MW et 228 MW. À long terme, Wind Estate souhaite remplacer les 10 turbines du projet Samsø par 7 nouvelles unités plus grandes.

 

La troisième demande concerne une zone située au sud-est de Mon et à l'est de Falster, appelée Kadet Banke. Wind Estate propose d'installer 72 turbines d'une capacité de 504 à 864 MW.

 

La DEA a récemment lancé un appel d'offres neutre sur le plan technologique pour le développement des parcs éoliens offshore, éoliens terrestres et photovoltaïques. L'agence a annoncé qu'elle modifiait la procédure utilisée jusqu’alors sur les éoliennes offshore pour inclure de nouvelles consultations sur l'impact environnemental.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/