Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

EDM 25 04 019 Dunkerque 

 

 

 

France – Jeudi 25/04/2019 – energiesdelamer.eu – Interview exclusive de Lydia Schot, nouvelle présidente de Vents de Dunkerque - Partie 1.

Dans la série « Les sans subvention » N°9, Vents de Dunkerque abat ses cartes. Les entreprises des régions Hauts-de-France, Normandie, Pays de la Loire ... bénéficieront directement des retombées économiques, technologiques et sociales, si le Consortium remporte l’appel d’offre (très compétitif) du Parc éolien en mer de Dunkerque officiellement lancé par le Premier Ministre lors du CIMER le 15 novembre 2018. Haliade X12 de GE sera notre turbine, annonce Lydia Schot ...

 

 

24 04 019 ITV photo Vents de dunkerque Lydia 2 OK

 

EDM - Vous avez été nommée présidente du Consortium « Vents de Dunkerque » le 12 mars dernier, trois jours avant la remise de l’appel d’offres. Cette nomination prenait-elle déjà en compte les récents changements en termes de leadership du Consortium ?

 

 

Lydia Schot. Ma nomination est le résultat d’un processus qui avait commencé bien avant le dépôt des offres, et dont l’aboutissement s’est finalement concrétisé le 12 mars. Le consortium a considéré que j’étais la personne la plus à même de diriger le projet, parmi les différentes expertises présentes dans le consortium.

 

 

 

 

 

En effet, j’ai déjà dirigé de grands projets, je dispose donc d’une vraie expertise sur le sujet. Par ailleurs, le consortium a également considéré que ma connaissance de la langue française et de la région me positionnait comme une interlocutrice clé pour le projet, auprès de différentes parties prenantes.

 

Par ailleurs, en tant que femme, je ne peux m’empêcher d’avoir une certaine fierté d’avoir été nommée à ce poste : le milieu de l’énergie est encore très masculin, et il est bon de voir que les postes à responsabilité se féminisent. Cependant le consortium ne prendra réellement forme que lorsque nous aurons gagné ! C’est lorsque nous serons lauréats que mes responsabilités prendront tout leur sens.

 

EDM - Quels seront les rôles respectifs d’ENECO, Van Oord, DGE, TecnipFMC et Boralex ?

LS - Notre consortium est un vrai mariage de compétences avec une expérience commune. Eneco, DGE, Van Oord et Boralex sont actionnaires de Vents de Dunkerque.

Au sein du Consortium, Eneco et DGE apporteront une expérience technique sur l’ensemble du développement du projet. Van Oord, sera responsable de l’ingénierie, du sourcing, de la construction et de l’installation des fondations et câbles électriques des éoliennes.

Vents de Dunkerque sera soutenu par TechnipFMC qui apportera son expertise et sa connaissance particulière de l’environnement français. Il connaisse les législations, les sous-traitants, les conditions de permis, dont nous avons besoin pour intégrer le projet en France avec les parties-prenantes françaises. Main dans la main avec le fournisseur d’éoliennes (à ce jour GE présente la meilleure offre), Eneco, Van Oord et Technip vont travailler sur un schéma intégré qui permettra d’économiser les coûts et de maximiser l’efficacité.

Eneco et DGE achèteront l’électricité du champ d’éoliennes dunkerquois et le fournira au marché français. Eneco et DGE structureront et dirigeront donc ensemble le process financier du projet.

Le champ d’éoliennes dunkerquois opéré par Eneco, DGE et GE garantira un niveau de disponibilité d’énergie au travers d’un contrat de service et de disponibilité.

 

 

EDM - Boralex change pour la seconde fois de partenaires et de position.

 

Initialement associé à CMI5i Pastor pour la pré-sélection de l’appel d’offre, le canadien avait décidé de changer de partenaires pour la remise définitive de son projet de parc éolien de Dunkerque. Cette fois, il a annoncé son retrait après l’attribution de l’appel d’offre si celui-ci était remporté par votre Consortium pour cause de rentabilité insuffisante.

 

A l’inverse, qu’est ce qui explique que les autres membres du consortium estiment, eux, que cette rentabilité répond à leurs objectifs respectifs ? Est-ce parce qu’ils vendront des prestations au Consortium dans la réalisation du projet ?

LS - Boralex a conclu que sa participation ne satisfaisait plus ses critères d’investissement. Le consortium, que je représente, reste confiant dans sa capacité à mener à bien ce projet, grâce à notre capacité financière et technique. Boralex continuera d’apporter son expertise dans le cadre du développement du projet si notre projet est sélectionné. Sa connaissance du territoire français et des Hauts-de-France, et de leurs enjeux est, et restera, un atout pour le consortium Vents de Dunkerque.

22 04 019 Eneco Lydia Scholt

 

Nous sommes tout à fait en mesure de réaliser un projet éolien de l’envergure de celui de Dunkerque, comme le prouvent nos succès à Norther, Borssele 3 et 4 et Luchterduinen. Notre offre est très compétitive, et elle contribuera à la transition énergétique de la France.

 

 

 

 

 

EDM - Pourquoi l’arrivée tardive de TechnipFMC, alors qu’il n’était pas annoncé dans le Consortium déposeur de l’appel d’offre le 15 mars ?

LS - L’avancée du projet permet de mesurer le besoin de renforcer notre expertise technique sur certains sujets, qui sont très spécifiques au territoire français, par exemple, les études d'impact environnemental, les conditions sur site et alentours, et le design détaillé qui correspond aux besoins et attentes de Dunkerque.

Ils nous soutiennent aussi pour optimiser notre approvisionnement, afin d’impliquer les fournisseurs français. Il nous est donc apparu qu’il existait une synergie parfaite entre Van Oord et Technip, qui a des compétences en France complémentaires à celles de Van Oord, qui lui a une expérience approfondie de l’éolien offshore. Une combinaison parfaite de compétences !

 

EDM - Qui devient le véritable leader du projet ?

LS - Je deviens la leader du projet, et mon rôle sera de coordonner l’ensemble des acteurs présents pour le mener à bien, dans le prix et les délais impartis. Les différents rôles et missions sont bien distribués au sein du Consortium, mon travail sera de les organiser et de les superviser pour que nous avancions collectivement vers la meilleure prestation possible pour Dunkerque. Par ailleurs, nous avons à cœur de travailler de manière collaborative, à la fois entre membres du consortium mais aussi avec toutes les parties prenantes avec lesquelles nous serons en contact.

 

 

 

Points de repère

 

Paru le 26/04/2019 - Partie 2 - "Les Sans Subvention" 10 : Les lettres d'intention et partenariat déjà signées

 

22/04/2019 - Lydia Schot a pris la Présidence du Consortium "Vents de Dunkerque" 

 

23/01/2019 - Les « sans subventions » à la conquête de Dunkerque. Partie 1- Vents de Dunkerque ...

19/03/2019 - Dunkerque : Boralex annonce son futur retrait du consortium

21/03/2019 - Le consortium « Vents de Dunkerque » 
précise ses positions ...

04/12/2018 – SeaMade boucle le tour de table financier de son parc éolien offshore de 487 MW


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Business directory

Retrouver directement les articles parus sur :

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/