Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

Sillage EDM 1112017

 

 

UK – Lundi 11/12/2017 – energiesdelamer.eu - Dans le cadre de l’Offshore Wind Accelerator (OWA), Carbon Trust lance un projet de 2,3 millions d'euros, Wind Farm Control Trials (WFCT), pour trouver de nouvelles stratégies de contrôle afin d’améliorer le rendement énergétique et réduire les coûts d'exploitation et de maintenance des parcs éoliens en mer.

Les essais de WFCT impliquent la démonstration de nouvelles stratégies de contrôle sur un parc éolien opérationnel pour comprendre leur impact sur l'amélioration de la production d'énergie d'un parc éolien entier, plutôt que de regarder uniquement les éoliennes individuelles. Sur la base de l'expérience existante, on peut s'attendre à ce que les stratégies de contrôle basées sur le tangage et le lacet entraînent ensemble une augmentation de 0,5 à 3,5% du rendement énergétique et donc une réduction globale du LCOE. On s'attend également à ce que ces stratégies permettent également des réductions de charge allant jusqu'à 50% pour certaines composantes d'éoliennes, ce qui réduira la fatigue et, par conséquent, réduira la maintenance de la turbine.

 

Autour du projet

Le projet OWA WFCT mettra en œuvre des stratégies de contrôle éolien sur un parc éolien offshore existant et visera à démontrer une meilleure performance économique à vie grâce à une production accrue d'électricité, des coûts d'exploitation et de maintenance réduits et une disponibilité accrue.

 

Les atouts

Des études de bureau ont mené des études pour le compte de plusieurs parties prenantes à travers des programmes tels que le FP7 ClusterDesign, le programme FLOW, les activités NREL, les projets OWA qui apportent des résultats prometteurs. Ces essais valideront ces avantages théoriques sur un parc éolien pleinement opérationnel. Le projet WFCT est soutenu par EnBW, E.ON, Innogy, Statoil et Vattenfall qui intègrent le savoir-faire d'experts qui ont joué un rôle majeur dans la génération de concepts de contrôle de parcs éoliens, notamment DTU, ECN, Frazer-Nash et Windar Photonics. .

Sur un parc éolien offshore plusieurs systèmes de mesure doivent être installés, y compris des jauges de contrainte, huit LiDAR montés sur nacelles et un LiDAR à balayage. L'augmentation attendue du rendement énergétique et des réductions de charge est basée sur des résultats de simulation, où les points de consigne (paramètres d'entrée de la turbine) sont modifiés et ne nécessitent aucune modification de la turbine elle-même. Cependant, aucune preuve expérimentale solide n'a encore été révélée publiquement sur la performance des stratégies WFC dans la vie réelle et ce projet vise à valider ces stratégies et à réduire globalement le LCOE pour le parc éolien opérationnel.

Malgré la richesse des preuves démontrant les avantages potentiels de cette technologie, les risques techniques et économiques constituent un défi important pour la mise sur le marché de cette technologie. Le projet OWA WFCT vise à agir comme un catalyseur pour démontrer les stratégies WFC dans un cadre opérationnel pour permettre l'adoption future par l'industrie dans son ensemble. Une fois prouvé, le concept peut être déployé dans des parcs éoliens opérationnels sans nécessiter de développement technologique supplémentaire.

Les essais devraient être entrepris en 2018 et les résultats complets sont attendus en 2019.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/