Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

MNT Dune et Epave 1m

France – UK – Vendredi 25/03/2016 – Quotidienne energiesdelamer.eu.

L’amélioration de la caractérisation de la ressource et l’apport des informations sur les paramètres de l’environnement qui constituent un risque pour les ouvrages des énergies de la mer, leur fiabilité et leur durée de vie est un enjeu majeur. Interview exclusive de Thierry Garlan, chef du département Géologie Marine du SHOM au Portail energiesdelamer.eu

 

" Cette dynamique des dunes de sables, graviers et mêmes galets a en effet un rôle à jouer dans la conception, l’installation, l’ancrage, le raccordement, l’exploitation et la maintenance des hydroliennes.

Pour produire de l’énergie, les éoliennes en mer ou les hydroliennes sont installées dans des environnements difficiles et hostiles, notamment en Manche et en Atlantique. Elles doivent donc être conçues pour résister à des processus environnementaux corrosifs et érosifs très agressifs. Mais les futurs lieux envisagés pour mettre en place les parcs en mer ont des morphologies différentes, une activité des courants inhomogène et des flux sédimentaires répondant à différents processus de déplacement.

Dans tous les cas, l’ampleur de la dureté de ces environnements demeure encore insuffisamment connue. La rencontre quadriennale organisée par le SHOM tient une place clé dans l’échange des connaissances et le partage des données.

Les dunes sous-marines jouent un rôle important dans la sécurité de la navigation car celles-ci migrent à des vitesses de quelques mètres à quelques dizaines de mètres par an. Ces déplacements peuvent ainsi rendre obsolète une carte marine et sont donc plus particulièrement suivis par les services hydrographiques. La marine est également concernée par ce sujet car les dunes en se déplaçant recouvre des engins explosifs de la seconde guerre mondiale qui dans certains cas peuvent ainsi se retrouver indétectables, car recouverts de plusieurs mètres de sables, durant plus d’un siècle.

Les aires marines protégées prennent en compte ces dunes car elles sont souvent associées au faciès NATURA2000 « bancs faiblement recouvert d’eau ». Ces dunes constituent le principal stock de sable existant en France et pourraient devenir le principal fournisseur de granulats marins en Manche comme c’est le cas dans de nombreux pays de la Mer du Nord. Les projets éoliens offshore, et dans une moindre mesure hydroliens, sont concernés par ces structures car les dunes sous-marines sont associées à une hydrodynamique et une dynamique sédimentaire particulière. Il est ainsi établi que l’affouillement au pied des éoliennes sera différent dans les domaines dunaires qu’en milieu sédimentaire non affecté par ces structures.

De la région du Tréport à la frontière belge, mais aussi certains secteurs des côtes du Cotentin et de Bretagne, sont ainsi concernés par ces dunes et leur dynamique modifiant la manière dont les parcs EMR et les problèmes d’affouillement des câbles doivent être évalués, mis en place, et surveillés. L’accroissement de la pression sur le domaine marin côtier et ces différents besoins ont accru ces dernières années le besoin de connaissance de ces dunes.

4 avril à Caernarfon (Pays de Galles) ICI

Depuis avril 2000, le SHOM organise tous les quatre ans des conférences internationales sur les dunes de sables et leur dynamique. Les premières conférences dédiées aux dunes sous-marines avaient ainsi été organisées en partenariat avec l'Université de Lille en 2000. Elles ont ensuite été étendues aux dunes de rivières et s’intitulent Marine and River Dune Dynamics (MARID). Elles ce sont déroulées en 2004 à Enschede, au Pays-Bas, en collaboration avec l’Université de Twente, en 2008 à Leeds (Royaume-Uni), en collaboration avec l’université de cette ville, et en 2013 à Bruges (Belgique) en collaboration avec l’Université de Gand. Au cours de ces conférences les différents besoins sont venus s’ajouter et des sujets tel que l’affouillement au pied des piles d’éoliennes ou la relation entre les organismes marins et les milieux dunaires y sont apparus et développés. Cette année les conférences se dérouleront du 4 au 6 avril prochain à Caernarfon (Pays de Galles) dans le cadre d’une collaboration entre le SHOM et l’Université de Bangor. Ces conférences MARID regrouperont entre 72 spécialistes provenant d’une dizaine de pays d’Europe, des Etats-Unis, de Chine, et de Corée du Sud. Le principal objectif de ces conférences interdisciplinaires est de réunir des chercheurs et des praticiens travaillant sur les dunes de sable, et leur dynamique. Les participants sont impliqués dans l'acquisition de données sur le terrain, des analyses de laboratoire et la modélisation numérique et en laboratoire.

 

Points de repère

Lien : Dossier spécial Workshop Shom – AAMP - IFREMER - DREAL Basse Normandie - Energies de la mer …. Thétis Cherbourg 2014 ….ICI

MARID - 4 avril 2016 à Caernarfon Agenda des manifestations ICI


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/