Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

Lituanie EDM 12 08 019 

Lituanie – 12/08/2019 – energiesdelamer.eu. Une étude commandée par le gouvernement lituanien constitue un premier pas vers le développement de parcs éoliens dans les eaux de l'État balte selon notre confrère Recharge News qui a publié le 24 juillet dernier un article sur ces perspectives.

Une nouvelle analyse commandée par le ministère lituanien de l’énergie a révélé un potentiel de capacité éolien en mer pouvant atteindre 3,35 GW au large des 260 km du littoral du pays baltique.

L’Institut de recherche marine de l’Université de Klaipeda a identifié des espaces marins situés dans la mer territoriale ou la zone économique exclusive de la Lituanie, où le développement et l’exploitation de parcs éoliens seraient possibles afin d’atteindre les objectifs stratégiques du pays en matière d’énergie renouvelable.

Ministre Zygimantas Vaiciunas EDM 12 08 019

 

«L’énergie éolienne en mer est l’une des sources d’énergie renouvelable les plus prometteuses et les plus efficaces, et de nombreux pays s’intéressent à son développement», a déclaré le ministre de l’Energie, Žygimantas Vaičiūnas.

"Notre objectif est de jeter des bases solides pour le développement de l'éolien offshore en mer Baltique et de maximiser le potentiel de l'éolien offshore."

Membre de l'Union européenne depuis 15 ans, la Lituanie souhaite atteindre d’une part une «capacité de production verte» de 3 GW d'ici 2030 et d’autre part que 45% de sa consommation d'électricité soit couverte par des sources renouvelables.

 

 

 

Outre son désir de devenir plus respectueux du climat, l'ancien État soviétique aspire également à mettre fin à sa dépendance aux importations d'énergie russe, a déclaré Žygimantas Vaičiūnas à plusieurs reprises.

Le service public lituanien Lietuvos Energija, plus tôt cette année, avait manifesté l’intérêt de sept grandes centrales européennes de l’éolien offshore pour devenir un «partenaire stratégique» dans le développement de projets dans la région du Baltique. Le service public espère organiser ses premières enchères éoliennes offshore en 2021-2022.

 

L’étude de l’Université de Klaipėda a montré que le meilleur emplacement pour le développement de l’éolien en mer est situé à 30 km de la côte de Šventoji, où la vitesse du vent atteint 9 à 10 m / s et la profondeur de la mer est comprise entre 25 et 40 m.

 

Dans une prochaine étape, l’Agence lituanienne de l’énergie (LEA) lancera les préparatifs d’un plan spécial pour le territoire marin et d’une évaluation stratégique de l’impact sur l’environnement. Après cela, l’agence prévoit de mener une étude de faisabilité pour les connexions au réseau, ainsi qu’une analyse coûts-avantages économiques du développement de l’énergie éolienne en mer.

 

Selon des estimations préliminaires, les parcs éoliens situés dans la partie lituanienne de la mer Baltique pourraient commencer à produire de l'électricité d'ici 2030, a annoncé le ministère.

 

 

 

Points de repère

 

Lors de la conférence WindEurope 2017 à Amsterdam, Žygimantas Vaičiūnas avait déclaré que l’énergie renouvelable représentera 45% de l’énergie produite en 2030 et 80% après 2050. "La Lituanie veut faire en sorte que l’énergie éolienne représente au moins 55% de l’énergie produite à partir de sources renouvelables. en 2030; en 2050, cet objectif devrait atteindre 65%."

 

La Lettonie avait adopté en janvier 2006 un plan de développement énergétique pour la période 2006-2016, date à laquelle Riga entendait parvenir à l'autosuffisance électrique. La Lituanie entend parallèlement répondre aux ambitions européennes en matière d'énergies renouvelables, celles-ci devant atteindre 23 % de la consommation totale en 2020.

Jusqu’au 31 décembre 2009, date de la fermeture de la centrale nucléaire d’Ignalina (qui était équipée du même type de réacteur que Tchernobyl dont la date de l'accident est 1986), la Lituanie possédait l’une des plus puissantes centrales nucléaires exploitant deux unités nucléaires de 1.250 MW chacune. Elle produisait plus de 73% de l’électricité consommée dans le pays, une partie de l’électricité générée a été exportée vers l’Estonie, la Lettonie, la Russie et la Biélorussie.

Source : 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Business directory

Retrouver directement les articles parus sur :

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/