Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Dieppe Le Treport EDM 27 02 019 

 

France - Mercredi 27/02/2019 - energiesdelamer.eu. Les préfectures de Seine-Maritime et de la Somme ont annoncé mardi dans un communiqué commun avoir autorisé par arrêtés la réalisation du parc éolien offshore au large du Tréport et de Dieppe (Seine-Maritime).

 

Fabienne Buccio, préfète de la Région Normandie, préfète de la Seine-Maritime et Muriel Nguyen, préfète de la Somme viennent d’autoriser, par arrêtés du 26 février 2019, la réalisation du parc éolien en mer au large de Dieppe et du Tréport et son raccordement. Ces arrêtés sont en ligne sur le site des deux préfectures, dont vous trouverez le lien avec celle de Seine Maritime

La mise en service du parc de la Société Eoliennes en Mer Dieppe - Le Tréport (EMDT) dirigé par Christophe Leblanc qui comprendra 62 éoliennes, d'une puissance totale de 496 MW, est prévue pour 2023, selon les deux préfectures.

 

Le projet lauréat du 2ème appel d'offres de 2014 prévoit l'installation des éoliennes à 17 km au large de Dieppe et 15,5 km du Tréport, à une profondeur de 14 à 24 mètres. Les éoliennes prévues sont des 8 MW Siemens Gamesa qui devraient être assemblées à la future usine du Havre comme cela a été annoncé le 25/02/2019 lors de la réunion de presse à laquelle Filippo Cimitan a expliqué la future organisation de l'usine / site d'assemblage de nacelles et de pâles.

Ce sont 750 emplois à la clé pour fabriquer les pâles en composites et assembler les éoliennes qui seront exploitées par trois parcs en mer en France - Dieppe-Le Tréport, Yeu-Noirmutier et Saint-Brieuc d'Ailes Marines a rapellé le Président de Président et Managing Director Siemens Gamesa Renewable Energy France "si nos clients ont maintenu leur calendrier d'installation des parcs".

 

 

 

Le parc produira en moyenne 2.000 GWh par an, soit la consommation électrique annuelle de quelque 850.000 personnes, selon EMDT.

 

Les différents arrêtés approuvent "la convention de concession d'utilisation du domaine public maritime" entre l'État et EMDT, et autorisent "au titre de la loi sur l'eau, l'aménagement et l'exploitation du parc éolien". Un arrêté "espèces protégées" autorise l'exploitant à perturber ou détruire certains spécimens dans le cadre des travaux.

 

Ce projet a suscité des protestations des pêcheurs locaux qui craignent une cohabitation et impact sur la ressource en poissons, depuis le projet lancé par la société de JM Germa et repris par Engie. Mais les différents efforts menés par l'ensemble des parties, Parc naturel marin Estuaires Picards et Mer d'Opale compris, ONG, élus ... Région Normandie ... , laissent penser que des accords pourraient être définitivement trouvés, notamment grâce aux exemples de "nurseries pour les poissons, crustacés..." qui se développent dans les parcs éoliens en mer en Europe.

.

 

 

 

Points de repère

 

Le parc éolien en mer Dieppe Le Tréport est porté par ENGIE, EDPR, Sumitomo Corporation et la Banque des Territoires.

 

11/02/2019 – RTE - L’enquête publique en vue d’obtenir la concession d’utilisation du domaine public maritime en dehors des ports visés est favorable cf à l’article L2124-3 du code général de la propriété des personnes publiques dans le cadre de l’installation de la liaison double 225 000 volts «Grande Sole-Ridens» a été rendue.

 

25/01/2019 – Dieppe – Le Tréport, l'issue approche et les emplois aussi : La préfète doit donner son accord définitif. Les avis favorables des trois commissions ouvrent les voies de l’autorisation. 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/