Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Logo Chantiers Atlantique

 

 

France - Mercredi 18/07/2018 – Changement de nom et changement de Logo. Chantiers STX de Saint-Nazaire reprennent leur nom historique de « Chantiers de l’Atlantique »

L’annonce avait été faite par Bruno Le Maire, le ministre de l’économie et des finances, lors de sa venue sur le site le 14 juin 2018. L’Assemblée Générale de l’entreprise l’a confirmé hier.

Les Chantiers de l’Atlantique est désormais détenue à 84,3 % par l’Etat français, 11,7% par Naval Group, 1,6% par les entreprises locales (COFIPME) et dans les prochaines semaines par les salariés à hauteur de 2,4%.

Conformément à l’accord franco-italien de septembre 2017, le groupe italien Fincantieri entrera au capital dès que les autorisations nécessaires auront été obtenues.

L’histoire d’un nom emblématique

Fondé il y a plus de 150 ans, le Chantier naval de Saint-Nazaire (ex-Chantiers de l'Atlantique) est l'un des leaders mondiaux de la construction de navires et

Cette dénomination avait été donnée en 1955 lors de la réunion des Ateliers et chantiers de la Loire et des Chantiers de Penhoët. C’est en 2006, lors de la cession des chantiers au groupe norvégien AKER YARDS par ALSTOM, que l’entreprise avait perdu cette dénomination.

Douze ans plus tard, ce nom s’est imposé naturellement aux nouveaux actionnaires, « tant il a fait la notoriété des chantiers dans le monde entier et est resté inscrit dans les mémoires ».

Wikipédia - Au printemps 2004 l'ensemble des activités de construction navale d'Aker qui comprend également deux chantiers en Allemagne et celles de Kvaerner (Kværner Masa-Yards, Aker Finnyards) sont regroupées pour former Aker Yards, une filiale est mise sur pied en Roumanie, et entre à la bourse d'Oslo à la même occasion.

Le 7 juin 2006 Alstom marine vend les chantiers de l’Atlmantique à à Aker Yards qui dispose alors de 13 chantiers navals en Europe et dans le monde. Aker Yards, décide de se séparer des chantiers navals. Après avoir réduit sa participation de 75 % à 40,1 % entre l'été 2006 et l'hiver 2007, Aker ASA vend le reste de ses actions en mars 2007.

C’est le groupe coréen STX Offshore & Shipbuilding via STX Business, qui reprend par surprise 39,2 % du capital d'Aker Yards en flottant à la bourse d'Oslo pour 560 millions d'euros.

Le 5 mai 2008 la Commission Européenne donne son accord à l'acquisition de 39,2 % du constructeur naval Aker Yards par la société sud-coréenne STX Offshore & Shipbuilding pour 800 millions de $. Le 5 août 2008, sa participation monte à 92,46 % du capital, Aker Yards est rebaptisé STX Europe le 3 novembre 2008. Enfin STX Business reprend 100 % du capital en janvier 2009.

En février 2009, une fois les actions restantes négociées, STX Europe (STXEUR) choisit de se retirer de la bourse d'Oslo puis conserve une majorité de 50,75 % d'Offshore & Specialized Vessels rebaptisé STX OSV holding.

En 2008, le groupe Wadan Yards qui possède deux chantiers en Allemagne (de:Nordic Yards) à Wismar et Warnemünde, et un en Ukraine, dont STX Europe détient 100 % des parts est en faillite.

En juillet 2008, STX Europe cède 70 % de ses parts à un fonds d'investissement russe, FLC West, pour freiner ses pertes financières, puis en 2009 le reste de ses parts 30 % à Mandataria Finance SA.

En 2010, STX Finland et le groupe russe United Shipping Corporation s'associent afin de créer une filiale commune, spécialisée dans le développement de technologies arctiques. La nouvelle société (50 % STX/50 % USC), baptisée Arctech Helsinki Shipyard, absorbe le chantier d’Helsinsi qui était alors l'un des trois établissements finlandais de STX.

La société mère STX Corporation cherchant à améliorer sa structure financière en vendant des filiales étrangères, indique avoir signé le 6 décembre 2012, avec le groupe norvégien Westcon un engagement de rachat auprès STX Europe STX Norway comprenant STX Norway Florø AS qui construit des navires et des plates-formes offshore et STX Norway Design Florø (créé en 1985) après approbation des autorités de la concurrence norvégienne le 1er janvier 2013 le groupe norvégien Westcon devient le nouveau propriétaire de ces deux entités qui deviennent Westcon Yard Florø et Westcon Design Florø.

Puis en janvier 2013, STX Europe vend sa filiale STX OSV Holding (anciennement Offshore & Specialized Vessels) au groupe public italien Fincatieri via Fincantieri Oil & Gas pour 455 millions d'euros dont il détient 50,75 % à la bourse de Singapour. L'entité dont le siège est en Norvège, est rebaptisée Vard, elle comprend dix chantiers répartis en Norvège en Roumanie, au Brésil et un au Viet-Nam.

Le 16 septembre 2013, STX Finland a annoncé que le chantier naval de Rauma, qui n'a pas reçu de commandes de navires depuis plusieurs années, allait fermer ses portes à la fin de juin 2014. Selon la compagnie, qui n'avait pas fait de profit depuis six années consécutives, était la seule façon de garantir la survie de l'industrie de la construction navale en Finlande. Lorsque le chantier a fermé, environ 600 personnes ont perdu leur emploi.

Le 22 janvier 2014, la ville de Rauma a acheté le chantier naval STX de Rauma pour 18,1 millions d'euros. Une utilisation potentielle pour le site est un parc d'activités liées au domaine maritime. Cependant, il est peu probable que la construction navale va continuer à Rauma.

Le 13 mars 2014, le sud-coréen STX annonce vendre les chantiers STX Europe (donc Saint-Nazaire, Lorient et Turku) au mois de juin 2014.

Le 3 août 2014, STX vend STX Finland et le chantier de Turku à son concurrent Meyer Werdt.

Le 30 décembre 2014, STX vend ses 50 % de parts du groupe Artech à l'autre cofondateur, le Russe United Shipping Corporation, qui devient actionnaire à 100 %, du chantier spécialiste de technologies arctiques. STX Finland a alors été totalement démantelé.

En septembre 2017, Ficantieri reprend 50 % des chantiers STX France, comprenant les Chantiers de l’Atlantique, + 1 % prêté par l’état Français sur une durée de 12 ans.

Début février 2018, l’accord entre STX - Fincantieri est signé et l’accord est en cours entre Fincantieri et Naval Group ICI

 

 

 

Points de repère

Le 11 juillet 2018, STX France, devient 100 % français pour quelque temps ...

 

Les sous-stations - 

2/03/2018 STX : La sous-station Arkona en images ... La sous-station P34 conçue sur un design de STX pour Arkona, avait été commandée par E.ON et ses partenaires 50Hz Transmisison et Statoil. Inaugurée ...

 

2/03/2018 EDF EN entre en discussion exclusive pour trois sous-stations électriques en mer STX – GE - et DEME sont en discussion exclusive pour les sous-stations des parcs éolien en mer remportés par EDF EN en France.

 

29/01/2018 – La partie supérieure de la sous-station offshore du parc éolien offshore de Rentel de 309MW construite par STX, General Electric et Deme, a été installée dans la mer du Nord belge.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/