Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Port La Nouvelle EDM 27 04 2018

 

 

France - Port La Nouvelle – Vendredi 27/04/2018 – energiesdelamer.eu. Pour Port-La Nouvelle, l’enquête publique sur le projet d’extension destiné à accueillir les éoliennes flottantes, "mais pas que", a débuté le 16 avril dernier. La première réunion publique dans ce cadre se tiendra le 3 mai prochain.

 

 

Lancé par Georges Frêche, poursuivi par son successeur Christian Bourquin, puis Damien Alary, c’est Carole Delga qui a fait aboutir le dossier. Ce même dossier est aujourd’hui, défendu par Didier Codorniou, 1er vice président de la Région Occitanie.

 

Un calendrier contraint et une programmation minutée

 

Le projet d’extension du port était très attendu. «Grâce au Plan Littoral 21 et à notre investissement pour la croissance bleue, nous avons l’intention de mettre en œuvre, à horizon 2050, un projet de développement global pour les ports régionaux et plus largement pour notre littoral. En dotant le port de Port-La Nouvelle d’infrastructures à la hauteur des enjeux du trafic maritime, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée innove et s’inscrit dans l’avenir» avait déclaré la présidente de la Région Carole Delga, le 17 novembre dernier, soit juste deux jours après le « rendu » de la concertation publique concernant le futur parc pilote éolien offshore flottant. 

 

L'enquête publique concernant le projet d'extension du port de Port-La Nouvelle est ouverte depuis le 16 avril 2018 jusqu'au 16 mai 2018.

Pour la mener à bien, une commission d'enquête présidée par Georges Rivieccio a été désignée par le Tribunal Administratif de Montpellier.

 

Le communiqué de presse précise « Le nouveau bassin portuaire porté par la Région poursuit deux objectifs :

1/ Accueillir des navires plus grands et créer de nouveaux espaces portuaires pour permettre aux activités actuelles présentes sur le port, de maintenir, sécuriser et développer leur trafic mais aussi d'accueillir de nouveaux trafics.

2/ Permettre l'accueil des activités liées à la construction des flotteurs et à l'assemblage des éoliennes flottantes qui viendront équiper les fermes d'éoliennes flottantes prévues au large de nos côtes. C'est ainsi toute une nouvelle filière industrielle qui peut se développer sur le port.

 

Le dimensionnement des digues et du bassin a été fait en tenant compte des dimensions des navires les plus grands que nous souhaitons accueillir à Port-La-Nouvelle, à savoir un navire de 225m de long. Même si le quai où seront traitées les activités de construction des flotteurs est prévu à l'intérieur des ouvrages actuels du port, la digue nord actuelle doit être démontée pour que les flotteurs puissent accéder à ce quai. Le port historique ne sera donc plus protégé et il faut de nouveaux ouvrages de protection.

 

De plus, les opérateurs éoliens ont besoin d'espace « à l'abri » de la houle pour stocker momentanément leurs flotteurs et les éoliennes avant de les emmener sur les sites des fermes d'éoliennes. La construction des nouvelles digues est nécessaire pour protéger le port historique mais aussi pour permettre ce stockage.

 

A la suite de l'enquête, la Région prendra acte des conclusions que remettra la commission d'enquête pour la suite du projet », souligne Didier Codorniou, vice-président de la Région en charge de l'Économie maritime et du Littoral et maire de Gruissan.

Un dossier comprenant les différentes pièces et documents relatifs au projet a été déposé en mairie de Port-La-Nouvelle. Il est disponible jusqu’au 16/05/2018.
Le dossier d'enquête est sur www.democratie-active.fr/enquete-extension-port-de-pln/.

 

Consulter les dates de réunions sur l’Agenda energiesdelamer.eu 

  

 

Points de repère

La Directrice Mer à la Région Occitanie / Pyrénées-Mėditerranėe est Marie Tchakerian

28/02/2018 – La région Occitanie est propriétaire depuis 2007 de Port-la-Nouvelle et du Port de Sète. Elle vient de s'engager pour Port-La Nouvelle à hauteur de 252 M€.  C'est le 3ème port français de Méditerranée, le 2ème pour l'importation des produits pétroliers et le 1er pour l'exportation des céréales. 

28/02/2018 - Yvan Guiton devient directeur de projet « Chef de la mission Littoral 21 ». 

30/09/2016 - Jean-Romain Brunet vient d’être nommé directeur de projet ‘’Plan littoral 21’’

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/