Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Cherbourg EDM 2707017 

 

France – Jeudi 27/07/2017 – energiesdelamer.eu. A l’occasion de la pose de la première pierre de la première usine d’hydroliennes dans le monde par Thierry Kalanquin président de Naval Energies, Hervé Morin et Philippe Bas, n’ont pas manqué de rappeler l’urgence de lancer l’appel à projets pour les fermes commerciales hydroliennes.

Cet appel d’offres avait été annoncé par Ségolène Royal, le 23 mars 2017  mais pas vraiment lancé. Elle avait mandaté dans ce cadre les Préfets de Normandie et de Bretagne, et les Préfets maritimes afin d’identifier, au sein des macro-zones proposées à l’issue de la consultation, le périmètre précis de zones permettant d’accueillir des projets de 50 à 100 MW. Suite à cette concertation approfondie avec le public et l’ensemble des parties prenantes, la procédure de dialogue concurrentiel sera lancée courant 2017.

La préfecture de la Manche a fait paraître le 4 avril 2017 sur son site internet l’Arrêté de l’Etat autorisant le premier parc pilote hydrolien marin français ICI. Mais quelques jours plus tard, une demande était faite pour des compléments d’informations. Donc la question d’Hervé Morin et Philippe Bas  «à quand l’appel à projets pour les fermes commerciales ?» est justifiée.

Le communiqué de PNA paru le lendemain de l’inauguration rappelle qu’« à travers PNA, les collectivités normandes ont fait le pari des EMR et d’un renouveau industriel pour le port de Cherbourg. Nous sommes impliqués totalement pour que ce pari soit réussi et sans un coup de pouce décisif de la Région, il n’est pas certain que nous aurions la satisfaction de voir les premières usines sortir de terre. Il reste néanmoins une étape décisive à franchir : il est plus que temps que l’Etat lance l’appel à projets pour les fermes commerciales hydroliennes sur le Raz Blanchard et Aurigny.

L’équilibre financier de cette nouvelle filière économique et la place de la France dans le développement de cette filière en dépendent. La Normandie a fait sa part du job. Les industriels sont à nos côtés. Il faut donc passer à la vitesse supérieure pour transformer l’essai.»

 

Depuis 2012, la Région Normandie et le département de la Manche, principaux financeurs de PNA, ont fait de ce dernier leur bras armé pour contribuer à l’émergence d’une nouvelle filière économique et assurer un renouvellement de l’activité sur le port de Cherbourg.

100 M€ d’investissements pour 100 ha dédiés aux EMR

Comme pour le Port de Brest, c'est le Conseil régional qui est en première ligne. Ce sont, en tout, 100 M€ qui ont été investis par PNA afin que le port de Cherbourg puisse accueillir dans les meilleures conditions les EMR. PNA a ainsi construit un quai lourd de 320m de long, pouvant supporter des charges de 15T/m2 et permettant un pré-assemblage en bord à quai, atout majeur pour les industriels des EMR. PNA a également gagné 39ha sur la mer, offrant ainsi aux industriels et aux logisticiens un outil de travail de 100ha.

 

 

Les premières usines sortent de terre

LM Wind Power 

Le 23 mars dernier avait lieu la pose de la 1ère pierre de l’usine de pales de LM Wind Power (filiale de General Electric). Cette usine représente un investissement global pour LM Wind Power de plus de 100 M€.

Elle devrait atteindre, à terme, une capacité de 1,2 à 2,0 GW et la production des pales est destinée aux champs éoliens en mer européens. La société prévoit d’employer plus de 550 personnes dans l’usine lorsque les premières lignes de production auront été mises en place. La formation débutera dans un nouveau centre d’excellence qui fournira les compétences nécessaires pour cette nouvelle activité verte d'importance stratégique. L’usine est conçue pour pouvoir se développer dans l’avenir et a déjà entamé la phase initiale qui devrait générer 2 000 emplois indirects dans la région.

 

Naval Energies / OpenHydro

Naval Energies Cherbourg EDM2407017Le 21 juillet a eu lieu la pose de la 1ère pierre d’une usine qui est une première mondiale. Elle matérialise le démarrage de la phase industrielle et constitue une étape décisive dans le développement de l’hydrolien en France et à l’international. D’une capacité de 25 turbines par an, la future usine normande permettra d’assurer l’assemblage et la maintenance des hydroliennes du projet Normandie Hydro, mené par Naval Energies en partenariat avec EDF Energies Nouvelles, puis des fermes commerciales. Elle servira également de base industrielle pour fournir les hydroliennes d’autres projets pré-commerciaux développés par Naval Energies à l’international.

Son entrée en service est prévue au premier trimestre 2018. Une quarantaine de personnes travailleront au sein de l’usine pour l’assemblage des turbines.

 

Stockage et assemblage pour les champs de Courseulles sur Mer et de Fécamp

EDF Energies Nouvelles a prévu d’implanter sur le port de Cherbourg un hub de stockage et d’assemblage de fondations, de turbines, de pales et de mâts destiné, dans un premier temps, aux champs de Courseulles sur Mer et de Fécamp.

 

Il n'est pas inutile de rappeler l'article publié hier sur Atlantis Resources qui vient de lever £5 millions et entend bien être la première entreprise dans le monde à équiper des fermes hydroliennes commerciales.

 

Points de repère

24/07/2017 - Naval Energies construit la 1ère usine d'hydrolienne au monde ICI

19/07/2017 - Les travaux du Port de Brest 2/2 ICI

05/04/2017 - La préfecture donne son feu vert pour le raz Blanchard ICI

23/03/2017 - Appel d'offres annoncé mais pas vraiment lancé ICI

24/02/2017 – L'industriel danois, LM Wind Power, racheté par General Electric (GE), a annoncé la construction de sa 15è usine de pales pour les éoliennes en mer sur le port de Cherbourg. 

 

Normal 0 21 false false false EN-GB JA X-NONE

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/