Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

dong LDA 0902017 EDM

Jeudi 09/02/2017 – Quotidienne – energiesdelamer.eu. Comme nous l’avions annoncé hier sur le facebook du portail energiesdelamer.eu, Louis Dreyfus Armateurs (LDA) a signé un accord le 7/02/2017 avec Dong Energy Wind Power A/S pour la mise à disposition d'un navire de maintenance de champ éolien offshore.

LDA fera construire ce nouveau navire en Turquie par le chantier naval CEMRE. Il sera l'exploité sous pavillon français Rif. Le navire de 83 mètres de long pour 19,40 mètres de large disposera d'une capacité d'hébergement de plus de 60 techniciens (en plus de l'équipage de conduite du navire). Il est conçu avec cabinet d’ingénierie norvégien Salt Ship Design. Sa livraison est prévu fin 2018. Il interviendra sur 4 champs d'éoliennes posées au large de l'Allemagne - Borkum Riffgrund 1, Gode Wind 1 et 2 et Borkum Riffgrund 2 qui sera construit en 2018 par le belge Jan De Nul.

Le navire dispose d'une capacité d'hébergement de plus de 60 techniciens (en plus de l'équipage de conduite du navire) qui sont embarqués plusieurs jours dans les conditions de confort les plus modernes (cabines individuelles, salle de sport, cinéma, etc.). Ce navire permet aux techniciens d’accéder aux éoliennes en toute sécurité. Par beau temps, le transfert est effectué par une embarcation de servitude spécialement conçue et, par mauvais temps, via une passerelle à compensation de mouvements de dernière génération. LDA a choisi les meilleurs standards de construction navale et différentes innovations permettant à la fois de limiter l'impact environnemental et d'optimiser les coûts d'exploitation du navire. Ainsi, LDA a décidé d'installer un système de propulsion hybride par moteur Diesel et batteries.

Une capacité d’accueil de 60 techniciens

En plus de l’équipage de conduite du navire, plus de 60 techniciens seront accueillis sur le navire. Par beau temps, le transfert des techniciens vers les éoliennes sera effectué par une embarcation de servitude spécialement conçue (capacité 8 personnes et une tonne de fret) et, par mauvais temps, via une passerelle à compensation de mouvements de dernière génération d’une portée de 19 mètres.

Le navire sera équipé d’un système de propulsion hybride diesel-électrique par moteur diesel et batteries. Il sera équipé du positionnement dynamique DP2. Il sera aussi équipé d’une grue à compensation de mouvements (1 tonne à 23 mètres).

Le navire battra pavillon français Rif et sera armé par deux équipages de 20 à 25 navigants dont au moins huit officiers français « permettant ainsi la création d’un minimum de 16 postes d’officiers français », indique l’armateur familial.

 

Point de répère

La persévérance de LDA

23/02/2015 - Energies de la mer - Exclusif - Interview de Thierry Soudet, Directeur projets "Energies Marines Renouvelables"ICI. C'est donc comme l'avait mentionné à l'époque Thierry Soudet, le résultat d'une coopération fructueuse avec SALT SHIP Design qui fait d'aujoud'hui ce navire légèrement allongé signe son premier contrat.

Après un essai infructeux, LDA se place sur le marché de l’éolien en mer. Le communiqué de LDA précise que l'armateur avait développé en 2011 un concept de navire de ce type avec STX France mais n’avait pas réussi jusqu’alors à le voir se concrétiser en commande.

Extrait de l’interview de  Philippe Louis-Dreyfus à Antoine Nodet des Echos 

Comment avez-vous surmonté le handicap du pavillon français ?

Nous avons répondu à un appel d'offres international auquel ont également participé des Britanniques, des Danois, des Hollandais, des Allemands... Nous ne connaissons pas leurs offres et il est certain que la nôtre, sous pavillon français, pouvait souffrir de la comparaison. Il s'est avéré que notre dossier était crédible, que nos savoir-faire, notamment le positionnement dynamique, ont été reconnus et que la formation de nos marins français aussi a fait la différence. Dong a également apprécié le design du navire qui sera mis en service fin 2018. Cela fait 8 ans que nous travaillons au développement de cette activité. Nous espérions créer une filière française EMR intégrée avec des fabricants de turbine et des énergéticiens, mais nous n'avons pas encore su les convaincre. Objectivement, ce contrat avec Dong est un grand succès pour LDA et le pavillon français. Je suis confiant dans l'avenir de cette filière high-tech stratégique pour la France. Je souhaite saluer ici le rôle joué par le député Arnaud Leroy pour l'amélioration de la compétitivité du pavillon français.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/