Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

4229 dcns 13 EDM0911017 hydrolienne2 photo1

 

 

 

France – Jeudi 09/11/2017 – energiesdelamer.eu. Les essais des deux hydroliennes Open Hydro, fililale de Naval Energies, sont positifs. La puissance du courant de 5 à 7 nœuds a permis de faire les tests importants, mais elle s’avère insuffisance en vue des grands courants de marées que l’hydrolienne devra affronter dans le Raz Blanchard ou dans d’autres sites qui avoisinent les 10 à 15 noeuds. Cela ne remet pas en cause selon Jean-François Simon, le président d'HydroQuest l'arrivée au printemps de l'hydrolienne conçue à Meylan près de Lyon.

 

Alors, il a été décidé officiellement pour OpenHydro de mettre les bouchées doubles en utilisant FORCE, le site d’essais de la Baie de Fundy, les deux hydroliennes OpenHydro devraient être remplacées par celles d'HydroQuest. Lors d'Ocean Energy Europe, Sue Barr, Environment and External Affairs Manager chez OpenHydro, travaille maintenant sur la première ferme de démonstration à Cape Sharp Tidal dans la baie de Fundy en Nouvelle Ecosse (Nova Scotia) au Canada. 

 

OpenHydro à Paimpol

Le site démonstrateur de Paimpol Bréhat d’EDF lancé en 2012 a visiblement apporté tous les retours d’expérience nécessaire au niveau des tests pour les deux hydroliennes OpenHydro d’une puissance de 2MW. EDF et Naval Energies souhaitent désormais se concentrer sur le projet Normandie Hydro au large du Raz Blanchard au large du Contentin.


Le communiqué de presse précise : Naval Energies poursuit son développement industriel et la construction de la première usine d’hydrolienne dans le monde officialisée le 21/07/2017 et qui sera terminée en mars 2018. Elle est destinée à servir les commandes pré-commerciales France, Canada, Japon, UK... et les futures fermes commerciales françaises.....

 

Selon une source proche du dossier ", l'inauguration de l’usine pourrait avoir lieu pendant la manifestation ICOE en Normandie en juin 2018".

 

 

Un problème de communication

 

La décision prise par EDF met, depuis quelques jours les élus de Paimpol en émoi avec l’annonce par EDF et Naval Énergies de l’arrêt des essais sur le développement de l'hydrolienne qui est jugée selon les propos du maire de Paimpol, Jean-Yves de Chaisemartin, aussi « brutale qu’incompréhensible ». Une incompréhension partagée par Danielle Brézellec, maire de Ploubazlanec.

 

Jean-Yves de Chaisemartin n’a pas apprécié d’apprendre la nouvelle par la presse. Selon lui, cela souligne « un échec industriel ainsi qu’un mépris affirmé pour tout un territoire. Nous attendons donc fermement de la part d’EDF qu’ils viennent s’expliquer sur les raisons de cette décision s’ils ne veulent pas récolter les raisins de la colère. »

 

Il revient sur la genèse du dossier et s’interroge sur les priorités de la politique énergétique d’EDF. "Il faut se rappeler qu’EDF, cherchant à construire une image vertueuse autour des énergies vertes, devait installer 5 hydroliennes sur le site d’essai pour un montant estimé à 28 millions d’euros. Tous les élus du territoire, comme de la Région Bretagne, étaient mobilisés pour accueillir ce projet et pour encourager sa réussite…".

Jean-Yves de Chaisemartin déplore ce changement de cap et pointe aussi du doigt un colossal investissement financier qui semble accoucher d’une souris : "Au final, ce ne sont que 2 hydroliennes qui auront été testées pour un montant d’au moins 70 millions d’euros !

Autant pour le portefeuille des usagers et des contribuables, vu que le projet avait été largement subventionné notamment par le Conseil Régional de Bretagne… "

 

Une production électrique toujours attendue

Danielle Brézellec était, selon Ouest France, fière de cette « première mondiale » menée depuis 2012. "Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de production locale d’électricité mais il a toujours été prévu que cela soit le cas pour environ 3000 à 3500 foyers, de quoi alimenter Ploubazlanec, Bréhat et une partie de Paimpol !". 

 

Elle rappelle l’installation du transformateur et le câble d’alimentation sous-marin tiré depuis l’Arcouest (nom de l'hydrolienne OpenHydro immergée à Paimpol) sur 14 km jusqu’à la zone d’immersion des hydroliennes.

 

Pour ce seul investissement, la facture est montée bien plus haut que les 25 M € prévus initialement. Quel avenir EDF réserve-t-il à son investissement : "Ils m’ont confirmé que l’argent qui a été investi ne serait pas gaspillé. On m’a affirmé que d’autres opérateurs EDF allaient venir à l’exemple des Japonais qui souhaitent reproduire ça sur leurs îles. »

 

24 11 2016 HydroQuest demonstrateurL’avenir de Paimpol Bréhat

Le site de Paimpol-Bréhat ne doit pas fermer, puisque c’est l’hydrolienne HydroQuest qui va s’y installer pour passer ses tests en mer. Jean-François Simon, a précisé au portail energiesdelamer.eu que ceux-ci devraient être menés début 2018.

  

 

 

Points de repère

 

OpenHydro chez FORCE au Canada : Les courants sont de 10 à 15 noeuds est permettent de mieux tester la résistance des fondations et des matériaux.

24/07/2017 - Cérémonie de la pose de la première pierre de l’usine d’assemblage d’hydroliennes en présence des dirigeants de Naval Energies et sa filiale OpenHydro

25/11/2016 - Naval Energies a annoncé le raccordement de l'hydrolienne OpenHydro de 2 MW au réseau électrique de Nouvelle-Ecosse.

24/11/2016 - HydroQuest et CMN (Constructions Mécaniques de Normandie) ont annoncé le lancement d’un projet de démonstrateur innovant pour la filière hydrolienne marine. Les tests seront faits en mer à Paimpol Bréhat.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/