Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

atir EDM 1204017 

 

 

France – Jeudi 02/11/2017 – energiesdelamer.eu - Une des conférences présidée par la Région Normandie (sans aucun doute préoccupée par la dernière décision du Parc naturel marin des estuaires picards à propos du parc éolien Le Tréport) portait sur Magallanes Renovables (photo), Verdant Power, Minesto et Sabella, leurs avancées technologiques, les tests, les résultats et leurs marchés.

 


Plusieurs technologies ont été présentées, notamment l’hydrolienne « kite » de Minesto, l’hydrolienne sur barge flottante de Magallanes Renovables , un projet américain d’hydrolienne avec un système d’orientation passive développé par Verdant Power ainsi que Sabella qui avait installé l’année dernière dans le Fromveur, entre Ouessant et le continent, la première hydrolienne française connectée au réseau français .

 

 

H Dejean de La Batie EDM 0211017Hubert Dejean de La Batie, Vice-président de la Région Normandie a introduit la séance en rappelant la forte implication du territoire normand dans les énergies marines avec 3 parcs éoliens offshore en préparation et une ferme hydrolienne au Raz Blanchard.

Il a souligné l’importance de maintenir une veille technologique et de garder la capacité d’évoluer et de s’adapter aux nouvelles technologies car « le monde est à la merci d’une bonne idée ». 

Il a également accordé une interview exclusive à energiesdelamer.eu qui révèle les difficultés des territoires à avoir une politique cohérente et coordonnée tant que l’administration n’a pas reçu l’ordre de mettre en place une véritable stratégie maritime intégrée et une ligne d’action claire en faveur des énergies renouvelables de la mer.

https://www.youtube.com/watch?v=UyFpJ3b1jH8 

 

 

Minesto : une technologie en rupture pour capter des courants faibles

 

minestoBernt Erik Westre, CTO de Minesto, a présenté sa technologie Deep Green en forme de kite et capable d’opérer dans des courants de moins de 2,5 m/s. Un prototype à l’échelle 1:1 d’une puissance de 500kW a déjà été déployé au large de Holyhead Deep et Minesto prévoit l’installation d’une ferme commerciale de 80 MW sur ce site. Sur la route vers l’industrialisation, une étape a été franchie avec l’intégration du système de contrôle dans le modèle de CFD. Ce système de contrôle est une vraie valeur ajoutée et son intégration permettra de mieux modéliser le comportement réel de la turbine dans un courant donné. La force de cette technologie ? Outre sa capacité à capter des courants relativement faibles, son poids de 10 tonnes permet d’avoir des coûts d’installation et de maintenance réduits. L’entreprise espère atteindre 100 €/MWh pour 100 MW installé et compte s’attaquer aux courants océaniques continus.

Vidéo de présentation de la technologie Deep Green, sur le site You Tube - mai 2017

 

 

Magallanes : l’hydrolien flottant pour les courants de surface

 

L’hydrolienne flottante Atir de Magallanes Renovables a été présentée par Pablo Mansilla son chef de projet. Après plusieurs prototypesMagallanes EDM 0211017 testés en rivière et en bassin, un premier prototype 1:10 a été testé à l’EMEC en 2014. Fort de cette expérience, l’entreprise a mis à l’eau cette année un dispositif à échelle réelle de 2MW. Il s’agit d’une plateforme de 45 mètres de long soutenant 2 turbines contrarotatives de 18 mètres de diamètre. La taille de la structure permet d’accéder à l’intérieur de la plateforme et de de remplacer simplement les éventuels composants défectueux, réduisant là aussi les coûts de maintenance.

Le plateforme de 2 MW sera testée à l’EMEC au cours de l’année 2018 et permettra de valider le concept à l’échelle commerciale. Relire ou relire l'article du 12/04/2017 sur la mise à l'eau de l'Atir


Construction de la structure flottante de Magallanes Renovables, à voir sur YouTube - Mai 2017 -

 

 

Verdant Power : l’hydrolien à petite échelle

 

Verdant 0211017Mary Ann Adonizio de Verdant Power (New York) a présenté l’entreprise, créée en 2000 qui développe des turbines hydroliennes de petite puissance (35 à 300 kW).

 

Verdant s’appuie sur une forte expertise dans la caractérisation de la ressource, l’étude de faisabilité et la certification des composants. Après 12 itérations, le dernier prototype de 300 kW utilise un système d’orientation passive qui permet à la turbine de se placer dos au courant et d’avoir une efficacité de 30 à 40%.

 

En 2012, l’entreprise a obtenu la première autorisation pour une ferme hydrolienne commerciale de 30 unités dans l’East River à New York City. Les premières turbines seront mises à l’eau d’ici 2019. Mary Ann Adonizio a mis l’accent sur la fiabilité des composants, « what you don’t have can’t fail » (ce que l’on n’a pas ne peut pas tomber en panne) et la réduction du LCOE qui, selon elle, passe par une réduction des temps d’installation et de récupération des machines. Elle a soulevé la question de la valeur ajoutée de l’énergie hydrolienne.

Pour Verdant, l’avenir immédiat de la filière est dans les projets de petite échelle avec une utilisation locale de l’électricité produite (désalinisation, aquaculture…et fluviale).

Image : Verdant Power

 

 

Sabella : simplicité et robustesse pour les zones insulaires

 

Sabella était représentée par Jean-Christophe Allo, directeur commercial. Immergée en 2015 au large d’Ouessant, Sabella D10, uneMojo 0211017 turbine à axe horizontal de 10 mètres de diamètre a été récupérée après avoir passé un an dans l’eau. Mojo Maritime avait été chargé de son immersion. Elle sera remise à l’eau au printemps 2018 après une optimisation et une remise en l’état. Pour ses prochains projets, Sabella se tourne vers l’Asie du Sud-Est. L’ambition de l’entreprise : s’exporter ! En effet, les technologies hydroliennes ne peuvent pas, à ce jour, rivaliser avec le prix de l’électricité issue du nucléaire. La solution choisie par Sabella ? Aller immerger ses hydroliennes près des communautés isolées (comme les îles) qui utilisent des groupes électrogènes pour leur électricité (chère et polluante). Cette stratégie permet d’être directement compétitif en termes de prix et d’engranger un retour d’expérience considérable afin d’être, à terme, compétitif avec les autres moyens de production d’énergie en France.

Voir l'intervention de Diane Dhome lors de l'Atelier Conférence "Paris Energie Hydrolienne" du 2 février 2017 

 

Par Julie Marcille - Étudiante en Mastère Spécialisé Expert en Énergies Marines Renouvelables, ENSTA Bretagne

 

 

Points de repère

 

Magallanes

Interview de Alejandro Marques de Magallanes par Tidal Energy Today

http://tidalenergytoday.com/2017/09/14/interview-atir-opposing-blades-direct-turn-tides-magallanes-renovables/

 

Verdant Power 

TriFrame Demonstration Project Advances with $3.75M Funding from US Energy Department

(June 2017) -- Verdant Power has been selected by the US Department of Energy’s Office of Energy Efficiency and Renewable Energy (EERE) to continue a project advancing its TriFrame™ foundation with $3.75 million of second-phase funding. The project is part of an EERE Water Power Technologies Office initiative to drive down the cost of MHK energy by improving installation, operation, and maintenance (IO&M) strategies.

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/