Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 

Adwen EDM 1909017 

 

France 19/09/2017 – energiesdelamer.eu – Engie annonce dans un communiqué que le consortium utilisera la turbine D8 de Siemens pour ses 2 parcs éoliens en mer en France. La production de la turbine restera localisée au Havre. Le coût de développement d'AWEN D8 aurait coûté près d'€1 milliard à AREVA, puis à AREVA - GAMESA.

Pas deux crocodiles dans le même marigot 

 

Il n'y a pas place pour deux crocodiles mâles dans le même marigot. Le proverbe africain est tenace et d'actualité. Siemens Gamesa Renewable Energy a pris la décision d’arrêter l’industrialisation du modèle de turbine 8 MW développé par Adwen « AD8 »  qui devait équiper les parcs éoliens en mer des Iles d’Yeu et de Noirmoutier et de Dieppe - Le Tréport. Siemens Gamesa Renewable Energy propose désormais au porteur de projet sa turbine « D8 » de 8 MW.

 

Ailes Marines attend une décision

D'après le communiqué d'ENGIE, le Ministère de la Transition écologique et solidaire a confirmé son accord pour ce changement de turbine. Mais Ailes Marines, précise dans son communiqué que l’accord du Ministre est attendu prochainement. 

"Ailes Marines a pris acte de la décision de Siemens Gamesa Renewable Energy de changer de modèle d’éolienne et a notifié pour approbation cette évolution au Ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot. 

Ce dernier devrait rendre son avis au cours des prochaines semaines. 

Un changement de modèle d’éolienne sans conséquence pour le développement du projet et ne modifie pas le calendrier de développement du projet de Saint-Brieuc".

 

ADWEN détenue par Siemens-Gamesa Renewable Energy 

La société Adwen, désormais détenue à 100 % par la nouvelle entité Siemens-Gamesa Renewable Energy, a fait part à la société Les Eoliennes en Mer, créée par le consortium composé d’ENGIE (47 %), EDP Renewables (43 %) et la Caisse des Dépôts (10 %), de sa volonté d’arrêter l’industrialisation du modèle de turbine AD8-180. Ce modèle de turbine devait initialement équiper les 2 parcs éoliens en mer des Iles d’Yeu et de Noirmoutier et de Dieppe – Le Tréport remportés par le consortium en 2014. La société Siemens-Gamesa Renewable Energy a en effet décidé de concentrer sa production sur le modèle de turbine D8. En effet, les deux turbines étaient concurrentes.

 

Les sociétés Eoliennes en Mer Dieppe - Le Tréport et Eoliennes en Mer Iles d'Yeu et de Noirmoutier ont donc soumis cette modification à l’approbation du Ministère de la Transition écologique et solidaire. Ce dernier a confirmé son accord, après avis de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) pour utiliser la technologie D8 de Siemens.

 

 

Pas d'impact pour Le Havre

Presentation de lusine en mai 2012Les engagements industriels en France pris par Adwen sont confirmés par Siemens Gamesa Renewable Energy.

Siemens Gamesa Renewable Energy a donc réaffirmé les engagements industriels pris par sa filiale Adwen : les usines de pales et de nacelles, pour lesquelles les demandes de permis ont été déposées par Adwen le 21 mars 2017, seront implantées au Havre et entraîneront la création de 750 emplois directs.

 

Le recours au tissu industriel local par le consortium et son fournisseur de turbines permettra la mobilisation de 750 emplois supplémentaires.

 

Depuis l’attribution du projet, les sociétés Eoliennes en Mer Dieppe - Le Tréport et Eoliennes en Mer Iles d'Yeu et de Noirmoutier se consacrent au développement des 2 parcs éoliens en mer qui auront une puissance de 496 MW chacun.

 

La mise en service est prévue en 2021. Les sociétés Eoliennes en Mer Dieppe - Le Tréport et Eoliennes en Mer Iles d'Yeu et de Noirmoutier ont déposé en mai dernier les dossiers de demandes d’autorisation auprès des services de l’Etat, conformément au calendrier prévu par le cahier des charges de l’appel d’offres. 

 

ENGIE, EDP Renewables et la Caisse des Dépôts sont engagés pour la réussite de ce projet de territoire et portent, à travers lui, une ambition commune visant à consolider l’émergence de la filière française de l’éolien en mer.

 

Source : ENGIE - Ailes Marines


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/