Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Principle Power EDM 12 04 018

RCEA

 

Etats-Unis – Jeudi 12/04/2018 – energiesdelamer.eu. La Redwood Coast Energy Authority (RCEA) californienne vient, début avril, de sélectionner le consortium emmené par Principle Power et EDPR pour construire en partenariat public-privé, le premier parc éolien offshore flottant américain.

 

Pour RCEA c’est aussi l’occasion de lancer le premier projet commercial éolien sur la côte californienne.

Le consortium sélectionné comprend Principle Power, qui fournira sa technologie WindFloat, la filiale du portugais EDPR Offshore North America, Aker Solution, qui a récemment fait son entrée dans Principle Power, H.T. Harvey & Associates et Herrera Environmental Consultants.

 

Ce consortium a été l’un des six répondant présent à l’appel à projet lancé par le RCEA, début février dernier. Sans dévoiler leurs noms, RCEA signale que plusieurs acteurs majeurs européens et américains ont répondu à cet appel à projet, démontrant l’intérêt de la région pour développer une forte présence offshore.

 

Le projet prévoit la mise en œuvre de 100 à 150 MW à quelque 30 kilomètres des côtes au large du comté de Humbolt, sur la côte nord du Golden State. Selon RCEA, le site est particulièrement favorable au développement de l’offshore éolien, les vents moyens excédants les 10 m/s, laissant ainsi présager de fortes performances des machines.

 

RCEA s’attend également à un fort développement du port de Humbolt Bay à l’occasion de l’installation des éoliennes et de leurs supports, retombées directes de ce premier projet commercial.

 

Principle Power est actuellement sur plusieurs de projets en Europe et en Asie entre 25-50 MW. Il y a 9 ans, Principle Power signait déjà un accord de principe avec le groupe portugais Energias de Portugal (EDP) pour co-développer en trois phases un projet éolien à plus de 50 mètres de profondeur au large des côtes du Portugal, avec le flotteur WindFloat, qui a désormais fait ses preuves. La première phase, équipée avec une turbine de 2 MW Vestas est désormais démantelée.

 

Néanmoins, la deuxième phase lusitaniennen est en cours, avec WindFloatAtlantic et trois machines Vestas V164 de 8 MW cette fois, une fois encore avec le consortium emmené par EDPR, WindPlus.

 

La technologie est également sur le projet de Leucate, dans le Golfe du Lion, en Méditerranée. Un projet cette fois conduit par Engie, qui pourrait faire son entrée en service en 2020. Et WindFloat est également présent au Japon, avec Mitsui cette fois pour un projet au large de Fukushima, grâce à la manne du gouvernement japonais.

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/