Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

El Jadida Maroc Vendredi 11/05/2013 energiesdelamer.blogpsot.com par BB.

Un succès
Le 1er Forum de la mer qui vient de se terminer a révélé une certaine volonté du gouvernement marocain pour l'aménagement du littoral, la gestion intégrée de la zone côtière et à terme une politique pour les énergies renouvelables de la mer.
Le succès de ce Forum est d'abord d'avoir réussi à réunir des personnes de différentes administrations marocaines autour d'une table, d'attirer de nombreuses personnalités de pays européens et de faire découvrir à de jeunes lycéens l'océan.

La sensibilité
Certes la carte marocaine de l'ONU continue a créer un trouble. Mais l'apaisement a été établi immédiatement et diplomatiquement par Mehdi Alaoui MDaghri, Président de Planète citoyenne, fondateur et organisateur. Il a rappelé que le Forum de la mer était une initiative privée, apolitique bien que volontariste et ambitieuse.


Le Maroc : un destin avec la mer au cœur du débat
En matière d'environnement les étapes sont encore nombreuses, mais les présentations d'Abdelouahed Fikrat du département de l'Aménagement du territoire ou de Mohamed El Haouri de l'ADERE ont montré une volonté de faire avancer les dossiers tout en reconnaissant que les difficultés existent.

De bonnes nouvelles
Il a été annoncé la relance d'un nouvel appel d'offre pour créer une véritable gestion intégrée de la zone côtière marocaine (GIZC) appelée également par la Commission européenne planification spatiale de la mer et du littoral. Cette fois il devrait être international.
Quant à la loi littoral qui avait débuté « son parcours d'obstacles »* il y a bientôt vingt ans, devrait être votée prochainement.
Petit rappel :
Le premier projet de la loi littoral date de 1985 et portait sur le domaine public maritime. En juillet 2009, le projet avait enfin abouti et avait été validé par le Conseil des ministres présidé par le Roi Mohamed VI. Mais, l'investiture du nouveau gouvernement le 26 janvier 2012, dont le chef est M. Abdelillah Benkirane en a retardé son adoption. En effet, cette loi est au cœur de débats fondamentaux. Elle est en relecture et se trouve actuellement au Secrétariat général du Gouvernent où elle fait l'objet d'âpres discussions. Ce qui semble bloquer, ce sont par exemple, les divergences de la définition de l'espace littoral avec les 12 miles marins, mais aussi les notions adoptées par la loi (schéma de planification, le principe de précaution, d'institutions de type Conservatoire du littoral …). Si la loi est adoptée elle pourrait contraindre le déploiement du « plan Azur » devenu « Vision 2020 » dont l'objectif est d'aménager de nombreux complexes touristiques sur le littoral ou encore « Halieutis » qui vise à augmenter l'exploitation des ressources en faisant abstraction de l'approche écosystémique des pêches (www.maroc-hebdo.presse.ma du 15 octobre 2009).

Le gouvernement est conscient que la bonne mesure n'est pas le « bétonnage », ni la surpêche, mais l'utilisation des compétences nationales, le développement d'un loisir et de sports nautiques avec des marinas porteuses d'emplois. ll est demandé des lois applicables et appliquées. Cette loi est défendue par des scientifiques, des populations du littoral, des administrations, des associations, des entreprises … et si l'on prend l'exemple des lois sur les énergies renouvelables, le gouvernement qui a été particulièrement efficace pour s'assurer un voter favorable en un temps record (moins de 3 mois) pourrait, si la volonté est réelle, mettre le même temps.  

L'éducation et la formation.
Ce sont les enjeux. Les aspects formations scientifiques, professionnelles et sportives ont été largement débattues par les professeurs de l'UBO*, du CEFME**, de Florence Arthaud ou de Bouchra Tibari, mais également par l'Ecole d'ingénieurs ENSA dont les élèves travaillent avec des lycéens pour les sensibiliser à l'environnement. 
 
L'énergie et la recherche : du pétrole "bleu"
Les énergies renouvelables de la mer sont proportionnellement coûteuses par rapport à l'hydraulique. Pourtant le houlomoteur n'est pas à écarter. Le projet du « pétrole vert, rebaptisé pétrole bleu » est réalisé à partir des micro algues.Développé par la Fondation MasCIR le projet montre que les biodiesels de la 3è génération pevent être un thème majeur des recherches scientifiques du Maroc.

A suivre
Dès que les interventions seront en ligne sur le site du Forum de la mer, nous reviendrons sur le recherche et l'innovation avec Imane Wahby pour les micro algues, Malik Ghallab Délégué général à la recherche et auTransfert pour l'innovation (INRIA), de la loi littoral et l'aménagement du territoire, Jean-Paul Mattéi avocat, Jean-Michel Guénod directeur général d'Archimed...   
La publication du Livre bleu qui sera remis aux membres du gouvernement sera publié dans les prochaines semaines et un lien sera créé avec le site du Forum de la Mer. 

La semaine prochaine Nicole Bricq ministre du commerce extérieur et Michèle Pappalardo de la Cour des comptes et ancienne présidente de l'Ademe seront présentes pour un nouveau voyage officiel.

. * El Jadida devient la ville du cheval
. ** Abdeslam Mamoune Directeur SUFCEP et Thierry Michot vice président de l'UBO, Mustapha El Kettab directeur adjoint du CEFCM de Lorient

Sources :  L'Economiste, Vuesur Mer.

Pour suivre les actualités du Maroc avec les modérateurs et les médias partenaires
Nadia Lamarkbi Africa 24 Le Mag, Khalid Kraoui France 24, Mohamed Benabid L'Economiste, Vincent Perrault LCI, Mustapha Fakhir Maritime News, Farid Iraqgi TelQuel, TV5 Monde, Vues sur mer, Zamane et energiesdelamer.blogspot.com, Mer-veille.com.



Le Daily News N°314 - 11/05/2013 daté du 09/05/2013 - marine-renewable-energy.com rapporte l'article de notre partenaire Energy Storage Report sur la confusion créée par l'encouragement de mettre sur les toits allemands des batteries de stockage d'énergie. Il commente le problème qui ne se poserait peut-être pas si une politique energétique européenne permettait de gérer la production des smart grid et super grid.

The need for energy storage arises naturally from renewable energy generation, says Jason Deign. But a little strategic thinking should probably come beforehand.
It seemed an innocent enough story at the time. Energy Storage Report ran an article this month in which Sven Teske, director of Greenpeace International’s Renewable Energy Campaign, sounded a note of caution about Germany’s growing love affair with residential energy storage.

Le DailyNews N° 394 – 11/05/2013 - présente la prochaine expédition du voilier polaire Tara qui appareillera le 19 mai pour une nouvelle expédition vers le pôle Nord. Pendant 7 mois Tara va parcourir 25 000 kms pour étudier les changements provoqués par le réchauffement climatique et pour compléter les observations déjà faites sur le plancton lors des précédentes expéditions. …. Retour sur l'association de Pierre Mollo*, spécialiste mondial des planctons qu’il étudie depuis plusieurs dizaines d’années.

*Pierre Mollo a commencé sa carrière de biologiste par la construction d’une écloserie de homards avec les pêcheurs de Houat. Enseignant-chercheur, il est chargé de transmettre savoir-faire et connaissances sur le plancton aussi bien auprès des étudiants et des professionnels que du public. Il a développé des coopérations internationales (Bénin, Cambodge, Vietnam, et Ukraine), et, avec des associations bretonnes s’est engagé auprès des différents acteurs (agriculteurs, pêcheurs, conchyliculteurs…) dans la gestion littorale et la préservation du plancton. Voir le site internet créé avec OCEANOPOLIS.




Ajouter un Commentaire



 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/