Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Photo Nass and Wind - Plateforme à Saint-Vaast la Hougue11/01/2014

Lorient - France - UE - Jeudi 16/01/2014 - energiesdelamer.blogspot.com

Pas de doute "La Manche" attire. Après le SHOM qui a lancé une campagne de levés pour modéliser la Manche en 3D et vient de livrer à la SPL ONEM Basse Normandie de nouvelles données, Nass and Wind Offshore a annoncé dans un communiqué de presse daté du 15/01/2014, avoir mis à l'eau le 11/01/2014 une plateforme flottante dédiée à la réalisation de mesures environnementales et techniques en mer pour des projets d’énergies marines renouvelables (EMR). La plateforme se trouve en Manche au large de Saint-Vaast la Hougue.
Ses caractéristiques 
12 mètres de diamètre,  5,2 mètres de hauteur et environ 70 tonnes.
Le projet a été soutenu financièrement par la région Bretagne.
La plate forme est équipée d’une batterie d’instruments utilisés habituellement par les spécialistes du développement de projets EMR. Le comportement de la plateforme et le fonctionnement de ces instruments de mesures seront observés et analysés pendant six mois par les ingénieurs lorientais, sous le contrôle d’un cabinet d’experts indépendants. 
Nass and Wind Offshore compte utiliser la plateforme pour réaliser des études permettant de caractériser avec une grande précision notamment le gisement éolien et les états de mer des sites propices à l’installation d’unités de production d’électricité à partir d’énergies marines renouvelables (éoliennes en mer posées et flottantes, hydroliennes, projets houlomoteurs, etc.).

L'objectif 
Avec cette plateforme de mesures flottante, Nass and Wind Offshore poursuit un double objectif. Le premier consistera à collecter et disposer de données environnementales précises et fiables, dont la connaissance réduira les risques techniques et financiers des projets envisagés et contribuera à réduire le coût de l’électricité produite. Le second objectif consistera à nouer des partenariats avec des instituts scientifiques, des laboratoires universitaires ou des associations environnementales intéressés par la réalisation d’expériences ou la collecte de données scientifiques ou environnementales.
La plateforme a été conçue à partir d’une « bouée phare »  initialement utilisée pour baliser notamment le rail d’Ouessant, bien connu des marins pour ses conditions de navigation difficiles. Sa mise au point a nécessité un an de conception et de travaux, dont six mois de restauration et d’aménagements réalisés par le chantier normand Manche Industrie Marine (Dieppe, 76). Le remorquage de la plateforme entre Dieppe et Saint-Vaast la Hougue a été réalisé par la société Thomas Services Maritimes (Rouen, 76). Les travaux maritimes, notamment l’ancrage de la plateforme, ont quant à eux été effectués par la société Iroise Mer (Plougonvelin, 29), filiale de TSM. Le Centre d’Etude et de Pratique de la Survie en Mer  (Lorient, 56) a également été sollicité pour la formation des personnels à la sécurité lors des opérations d’installation et de maintenance de la plateforme.
Romain Baronnet, directeur général adjoint de Nass and Wind Offshore, explique dans le communiqué de presse que «la mise à l’eau de cette plateforme flottante de mesures très innovante constitue une étape très importante pour le développement de l'entreprise. Ce succès  illustre une facette méconnue de nos savoir-faire. Une fois les tests achevés et la plateforme certifiée, Nass and Wind Offshore disposera d’un outil de mesures unique et consolidera sa place de spécialiste des énergies marines renouvelables. »


16/01/2014

mer-veille.com : La mer Baltique deviendrait-elle plus rentable que la mer du Nord ?

Daily News n°541 – 16/01/2014 – D’un point de vue théorique, les vents plus faibles de la Mer Baltique sont un inconvénient majeur pour le développement de l’éolien offshore dans cette région et par conséquent favorisent les parcs situés en Mer du Nord où les vents sont beaucoup plus forts. Cependant les parcs éoliens offshore ont un coût de construction et de maintenance élevé et proportionnel à leur taille en particulier le coût des moyens logistiques nécessaires pour la construction et la réparation des plateformes leur est corrélé. Cela fait de la rentabilité un élément difficile à prédire.
Ajouter un Commentaire



 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/