ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Volturnus base EDM0606016Paris France – Orono Etats-Unis – Lundi 06/06/2016 – Quotidienne Energiesdelamer.eu.

DCNS apporte des compléments d'information sur le projet de ferme pilote d’éoliennes flottantes New England Aqua Ventus que nous vous avions annoncé le 2/06/2016 ICI.

DCNS a confirmé par un communiqué de presse miser sur deux technologies de flotteur en béton, en France* (avec Vinci pour l'éolienne flottante Eolfi ICI) et aux Etats-Unis avec le projet de ferme pilote d’éoliennes flottantes New England Aqua Ventus (ICI). Le communiqué apporte des précisions et un commentaire de Frédéric Le Lidec, Directeur Energies Marines chez DCNS.

Le projet New England Aqua Ventus prévoit le développement d’une ferme pilote d’éoliennes flottantes de 12 MW au large des côtes du Maine, aux Etats-Unis.

Le 27 mai dernier, le Département Américain de l’Energie (US Department of Energy) a annoncé que ce projet était éligible pour bénéficier d’une subvention de 39,9 millions de dollars, qui sera versée en trois fois à la réalisation des différents jalons de la phase de construction. Avec cette sélection, le projet New England Aqua Ventus est en première ligne pour contribuer à l’émergence d’une filière industrielle de l’éolien flottant aux Etats-Unis.

Les membres du consortium du projet New England Aqua Ventus vont mettre leurs expertises respectives au service du développement, de la construction et de l’exploitation de ce projet qui prévoit le déploiement de deux éoliennes flottantes de 6 MW au large de l’île de Monhegan, à proximité des côtes du Maine.

Une technologie éprouvée

Le design du flotteur de l’éolienne flottante du projet Aqua Ventus a déjà été testé à Castine (Maine) via la réalisation d’un prototype à l’échelle 1/8ème, appelé VolturnUS (voir photo ci-dessus. Cette machine a été testée pendant près de 19 mois entre juin 2013 et novembre 2014, constituant ainsi la première éolienne flottante connectée sur le réseau électrique américain.

Le retour d’expérience sur cette première machine a permis aux partenaires de faire des progrès significatifs, et des optimisations ont été apportées au design du flotteur. Les études menées par la suite ont porté sur la réduction des coûts dans une optique commerciale et industrielle.

Le cahier des acteurs

Le projet est porté par le Dr Habib Dagher, Directeur Général du Centre de recherche de l’Université du Maine.

« Nous sommes très fiers d’être partenaires du consortium vainqueur et nous sommes impatients d’apporter notre expertise à ce formidable projet », a commenté Frédéric Le Lidec, Directeur Energies Marines chez DCNS.

« L’éolien offshore flottant a le potentiel pour devenir une solution innovante dans les énergies marines renouvelables, favorisant le développement de l’économie locale », a déclaré Paul Laberge, Responsable du projet au sein d’Emera. « Le projet Aqua Ventus est dimensionné pour transformer une idée en concept puis en réalité technologique et industrielle ».

La présidente d’UMaine a été renouvelée (voir la rubrique « Ils bougent » sur le portail.

En France

Les Régions Bretagne et Pays de la Loire qui se placent aussi sur l'éolien flottant ont annoncé durant Seanergy qu'ils organisent des journées éoliens flottants à Brest pendant Sea Tech Week en oct. 2016 et que la suite de ces journées seront organisées en 2017 dans les Pays de La Loire... sans oublier que le Pôle mer Méditerranée organise des journées à Marseille... sur le même thème mais au printemps !....

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/