ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

images

Royaume-Uni (U.E) - Vendredi 20/11/2015 - Portail Energies de la Mer. Un récent rapport, réalisé par GCube Underwriting Ltd., une société d'assurance spécialisée dans les technologies d'énergiees renouvelables, présente les causes et conséquences d'un phénomène peu évoqué dans le secteur : les impacts économiques des risques d'incendies de turbines éoliennes.

 Dans cette étude, très justement intitulée Towering Inferno par l'entreprise britannique, il est expliqué que malgré tous les systèmes anti-incendiaires mis en place, les départs de feu sur des turbines éoliennes aboutissent presque toujours à une perte totale de la valeur de l'infrastructure. Il est estimé qu'un incident de ce type causerait aux propriétaires de projets environs 4,2 millions d'euros.

Le rapport Towering Inferno, qui reprend un grand nombre de données sur des situations réelles, a défini que si ce phénomène demeure relativement rare (pour une année, ce sont 50 éoliennes sur 300,000 étant installées dans le monde), il conduit toutefois à des conséquences désastreuses notamment au niveau de la couverture médiatique qui s'entâche rapidement de ce genre d'événements. Jatin Sharma, le directeir du développement commercial de GCube, explique que "si les médias internationnaux dans la majorité traient peu des thèmes des pertes énergétiques pour les ENR, c'est près d'une fois par semaine qu'est affiché en gros titre un cas d'éolienne détruit par un incendie de turbine."

Quelles sont les causes de ces incidents? le premier facteur est bien sûr celui du disfonctionnement d'un ou des composants de la turbine. Vient ensuite l'erreur humaine, comme le démontrent les témoingnages et intervews réalisés par des organismes spécialisés comme Renewable energy Loss Adjusters et Firetrace International.

Enfin, le rapport n'écarte pas les conséquences environnementales de ces phénomènes : les feux de forêts qu peuvent se déclencher suite à l'expulsion d'un débris enflammé de la machine. Des situations qui ont déjà eu lieu notamment dans le Sud de l'Australie et en Californie. il est toutefois pas inutile d'appréhender cela dans des régions plus tempérées comme au Canada ou en Europe, ou la forte présence de zones forêtstières augmente les risques. Si ce rapport traite des risques d'incendies pour des turbines éoliennes à terre, l'évaluation financière, elle, démontre bien l'impact de ces phénomènes pour les entreprises idustrielles menant des projets éoliens.

 

 

téléchargement

Hier à EWEA : l'Inde face aux enjeux économiques des projets offshore 

C'est hier, lors des conférences d'EWEA à Paris,que les projets et orientations de l'Inde ont été présentés. Shruti Shukla, directrice des projets et stratégies au GWEC (Global Wind Energy Council) a évoqué les tenants et aboutissants d'un développement des projets éoliens offshore au large du littoral indien. "Nous ne réalisons pas encore l'ampleur de ce challenge. Nous faisons au mieux pour modérer les ambitions trop grandes et désirs de résultats rapides dans le secteur de l'offshore."

Le secrétaire général du GWEC, Steve Sawyer, a tâché de mettre l'Inde en garde pour éviter des erreurs qu'a commises par le passé l'Europe et la Chine : les projets basés sur un trop grand optimisme au regard des coûts réels et de la rentabilité des projets. "Je crains que le pays ne s'engouffre dans un cycle d'enthousiasme qui ne serait pas en cohérence avec les capacités en technologies, en infrastructures et en investissements." 

 

Points de repères :

Le GWEC gère le Fowing, organisme financé par l'U.E qui accompagne des projets éoliens offshore en Inde. Celui-vi mène des recherches pour l'évaluation de la ressource éolienne sur le littoral indien, qui représente 7,500km de côte, mais principalement sur la zone ouest dans l'Etat du Gujarat et de Famil Nadu à l'est. Fowing réalise des études sur les réseaux électriques, les ports, les infrastructures logistiques et l'offre de fournisseurs. Six zones ont été identifiées dans ces Etats, et le gouvernement de Dew Delhi analyse en ce actuellement ces travaux.

L'année dernière, le gouvernement indien a signé un accord de faisabilité pour un projet de démonstration à Gujarat d'une puissance totale de 100MW, mené par le Ministèredes Energies Nouvelles et Renouvelables, qui inclut la société Gujarat Power Corporation.

05/10/2015- Portail Energies de la Mer - L'Inde lance son programme de parcs éoliens offshore ICI 

09/04/2015 - Portail energies de la Mer - Les Energies de la Mer en Outre-mer : des technologies oubliées? ICI

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/