Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 EDM 06 11 019 J Pecresse inauguration Cherbourg

 

France – Vendredi 08/11/2019 – energiesdelamer.eu. Partie 3. C’est dans l’usine de construction des pales de l’Haliade-X 12 basée à Cherbourg, en activité depuis janvier 2019, que la plus grande pale d’éolienne en mer au monde a été construite. Officiellement inaugurée mercredi par Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, celle-ci a utilisé ce moment priviligié pour mentionner opportunément qu’un accord était trouvé entre GE et l’Etat français à propos de Belfort, et qu’il serait très bientôt finalisé.

« Avec cette usine et celle de Saint-Nazaire qui produit les turbines, GE Renouvelables est désormais présent sur l’intégralité de la chaîne de production des éoliennes en mer sur le territoire français. Cette usine occupe déjà une place centrale dans la contribution de GE Renouvelables à la structuration d’une réelle filière éolienne en mer en France » a déclaré Jérôme Pécresse président de GE Renewable Energy.

Il a, également confirmé le montant des investissements de GE dans la filière éolienne en mer en France. Les chiffres avaient été annoncés à l’occasion de la présentation de la première turbine de l’Haliade-X 12 MW à Saint-Nazaire avant son expédition à Rotterdam-Maasvlakte (Pays-Bas) (Cf. energiesdelamer.eu 22/07/2019) et qui a produit son premier Kw.

L’information complémentaire tient à la période des investissements, puisqu’ils sont prévus sur une période de 2 à 5 ans et, surtout, à l’annonce que l’usine de Cherbourg, qui emploie actuellement plus de 250 employés, « doublera ses effectifs pour la réalisation de ces contrats, avec, à terme, l’emploi de 550 personnes sur le site ».

La répartition des investissements comprennent d’une part, € 46 millions à Saint-Nazaire pour adapter le site à l’assemblage de nacelles Haliade-X 12 MW et d’autre part € 75 millions à Cherbourg pour l’outillage, les moules des pales, la chaîne d'assemblage et le développement des pales géantes (107m) pour cette turbine de nouvelle génération.

Les 3 sites en France dédiés à Haliade-X12 sont respectivement, Saint Nazaire / Montoir de Bretagne avec l’usine d'assemblage des nacelles où actuellement 120 personnes sont employées, Nantes où se trouvent 240 employés et enfin, Cherbourg avec LM Wind Power - où l’usine de fabrication et d'assemblage des pales de l'Haliade-X12 sont construites et emploie 260 personnes.

Jérôme Pécresse a rappelé que « la création d’une filière industrielle pérenne en France nécessite des investissements lourds et le support des pouvoirs publics, comme ils l’ont été à l’époque pour le nucléaire.

Si la France possède un potentiel indéniable en matière d’énergies renouvelables, nous avons toutefois pris du retard dans le déploiement des premiers projets dû notamment à un cadre règlementaire contraignant et des recours administratifs ininterrompus pendant près de 7 ans. Ce cadre réglementaire a depuis été assoupli pour limiter la durée de ces recours. Mais si nous voulons nous imposer comme l’un des leaders du secteur, il faut être plus ambitieux et s’en donner les moyens, afin de démontrer tout le potentiel de l’offshore en France : une énergie propre, compétitive et abondante dans un pays comme le nôtre, qui possède la plus grande façade maritime et la plus grande ressource en vent offshore....

 

 

L’engagement et la continuité d’une politique territoriale volontariste

Jérôme Pécresse a rappelé que sur un plan plus personnel, il était « ravi d’être de nouveau à Cherbourg ... Je me souviens de ma première visite en septembre 2011. Tout de suite après ma prise de fonction chez Alstom (à l’époque), j’ai eu l’opportunité de rencontrer les élus locaux de l’époque ; Le Député Maire de Cherbourg (Bernard Cazeneuve) , devenu Premier Ministre par la suite ; le Président de la Région Basse-Normandie (Laurent Beauvais, aujourd’hui à la Cour des Comptes) ; le Président du Conseil Général de la Manche, (Jean-François Le Grand) », auxquels il a tenu à rendre également hommage ainsi qu’aux Autorités du Port de Cherbourg (PNA) « qui ont engagé d’importants travaux pour permettre cet investissement ici à Cherbourg ».

« Dès cette date, le soutien de l’ensemble des élus, de toutes sensibilités politiques confondues, a été un facteur clé dans notre décision d’implantation. Ce soutien ne s’est jamais démenti depuis (avec Hervé Morin président de la Région Normandie, Président de PNA, Benoît Arrivé, maire de Cherbourg, ...) et c’est ce qui nous permet aujourd’hui de produire ici les plus grandes pales d’éoliennes maritimes au monde, pour l’éolienne la plus puissante du monde ».

Je tiens, en conclusion, à adresser tous mes remerciements appuyés au gouvernement français et aux collectivités locales »

LM Wind Power à Cherbourg pose de la première pierre de l’usine, le 23 mars 2017 pour une mise en production janvier 2019.

 

 

Points de repère

 

14/08/2019 - A l’occasion de la présentation d’Haliade-X 12 à entraînement direct et à générateur d'aimant permanent, energiesdelamer.eu avait demandé une interview à GE Renewable Energy sur sa politique en matière de R&D en France - en Europe - aux Etats-Unis, puis du convoyage d'Haliade-X12 jusqu'au port de Rotterdam. ITV de Stéven Curet Président de GE Wind France 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/