Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

 GE Rotterdam.4 07 11 019

 

 

Pays-Bas – Rotterdam- Jeudi 7/11/ 2019 – energiesdelamer.eu. Partie 2. GE Renewable Energy a annoncé aujourd’hui que son prototype Haliade-X 12 MW, l’éolienne offshore la plus puissante au monde qui est installée à Rotterdam-Maasvlakte, a produit son premier kWh. Les équipes locales vont maintenant débuter la phase d’essai, au cours de laquelle GE réalisera plusieurs types de mesures afin d’obtenir son certificat en 2020.

 

 

Hier, 6 novembre, l'usine LM Wind Power (basée à Cherbourg) filiale de GE Renewable Energy, qui a fabriqué les pales, était inaugurée par Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances .

John Lavelle, CEO de la branche Éolien offshore de GE Renewable Energy, a déclaré : « Ce premier kWh constitue une réussite essentielle pour l’ensemble de notre équipe. Il marque en effet l’aboutissement de notre vision et du travail considérable que nous avons accompli.

 

L’innovation s’inscrit dans l’ADN de GE et l’installation réussie de cette première éolienne de 12 MW au monde en constitue une parfaite illustration. Plus de 500 femmes et hommes de GE ont contribué à cette grande victoire, au terme de plus d’un an et demi de travail. Je profite de cette occasion pour remercier l’ensemble de nos partenaires et fournisseurs pour leur engagement et leur soutien. »

 

La réussite de ce projet est en partie attribuable au soutien et à l’implication de différents acteurs, parmi lesquels la Ville de Rotterdam, l’Autorité portuaire de Rotterdam, TNO-ECN (institut de recherche et de développement néerlandais chargé de la réalisation d’essais sur site), TKI Wind op ZEE (consortium pour le savoir-faire et l'innovation éolienne offshore aux Pays-Bas), RVO (Agence néerlandaise des entreprises), le Secrétariat général pour l’investissement en France (SGPI) et l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME)*...

 

GE Renewable Energy a récemment été choisie comme fournisseur d’éoliennes de référence pour les projets Skip Jack (120 MW) et Ocean Wind (1 100 MW) aux États-Unis et pour le parc éolien offshore de Dogger Bank (3 600 MW) au Royaume-Uni. La production en série de l’Haliade-X 12 MW débutera à compter du second semestre 2021.

 

Outre ce prototype, une seconde nacelle d’Haliade-X 12 MW est actuellement en cours d'assemblage à Saint-Nazaire et sera prochainement acheminée jusqu’au centre d’essai d'ORE Catapult au Royaume-Uni. Elle y sera soumise à un programme de tests permettant de reproduire fidèlement des conditions d’exploitation réelles dans le but de réduire le temps nécessaire à la validation de sa performance et de sa fiabilité. En août dernier, une autre pale de 107 mètres a été expédiée au site d’ORE Catapult pour subir une batterie complète d’essais statiques et de fatigue destinés à démontrer sa capacité de résistance à des conditions de vent extrêmes et à simuler son aptitude à être exploitée en mer pendant plusieurs années.

 

Le prototype de l’Haliade-X 12 MW a été installé sur terre afin de faciliter son accès au cours de la phase de test. Il s’inscrit dans un programme d’investissements de plusieurs millions de dollars qui permettra de faire de l’éolien en mer une source d'énergie renouvelable plus compétitive, en réduisant le coût actualisé de l’énergie (LCOE). Une éolienne Haliade-X 12 MW permet de produire jusqu’à 67 GWh* d’énergie brute annuelle, une quantité d'énergie propre suffisante pour alimenter 16 000* foyers européens et économiser jusqu’à 42 000 tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions produites par 9 000 véhicules** en un an.

 

 

La photo montre l'Haliade-X12 installée sur le port de Rotterdam en bordure de quai. Le port de Rotterdam est lui-même équipé d'éoliennes terrestres. 

 

* Performance brute basée sur des conditions de vent typiques en mer du Nord allemande.
** D’après le calculateur d’équivalence des gaz à effet de serre de l’Agence américaine de protection de l'environnement (EPA)

 

 

Points de repère

 

6/11/2019 - Partie 1.  qui emploie actuellement 260 salariés, et a représenté un investissement de €100 millions.

8/11/2019 - Partie 3. 

 

14/08/2019 - Les subventions obtenues en France pour l'Haliade-X12 sont-elles des avances remboursables ?

A l’occasion de la présentation d’Haliade-X 12 à entraînement direct et à générateur d'aimant permanent, energiesdelamer.eu avait demandé une interview à GE Renewable Energy sur sa politique en matière de R&D en France - en Europe - aux Etats-Unis, puis du convoyage d'Haliade-X12 jusqu'au port de Rotterdam. Les réponses de Stéven Curet, Président de GE Wind France étaient parues le 14/08/2019 avec des précisions apportées  par Caroline Marek, Conseillère auprès du Président de l’ADEME :

" Pour la partie des aides d’Etat octroyées au projet Haliade-X 12 MW dans le cadre du Programme d’Investissements d’avenir pour lequel l’ADEME est opérateur, « l’aide prévisionnelle est de 10,2M€ dont 8,2 M€ sous forme d’avances remboursables. Ces aides portent sur la R&D et l’innovation et visent à accompagner une partie de la conception (du design jusqu’au test de la machine) de cette machine très innovante

 

14/08/2019 - ITV de Stéven Curet Président de GE Wind France  

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/