Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 

 

 

 

 

France – Etats-Unis – Lundi 06/05/2019 – C’est dorénavant acté, General Electric se retire aussi des projets éoliens pilotes flottants français pour développer l’Haliade X de puissance 12 MW alors que le gouvernement américain annonce le soutien pour développer des turbines de 15MW

 

Le département américain de l'Énergie (DoE) soutiendra le développement technologique de quatre sociétés afin de soutenir des éoliennes jusqu'à 15MW et engagera des fonds dans des projets de technologie de génération en cours de GE, AMSC, ABB et WEG "qui faciliteront la croissance continue d'éoliennes pour des applications éoliennes terrestres et offshore".

 

Siemens Gamesa et Senvion arrivent en sauveurs 


La décision de GE Renewable Energy dirigée par Jérôme Pécresse de suspendre progressivement la production de sa turbine Haliade 6 MW dans son unité industrielle de Montoir de Bretagne – Saint-Nazaire en Loire-Atlantique, a également un impact sur deux des 4 fermes pilotes éoliens flottants.

 

Cette décision fait suite à l'annonce par GE de la résiliation de l'accord portant sur la fourniture de deux projets de parcs éolien en mer fixes en France développés par le consortium piloté par EDF Energies Renouvelables.

 

Pour Eolfi/CGN, Naval Energies fournira les fondations de la zone Groix-Belle-Ile au large de la Bretagne – mais le projet doit trouver les 4 turbines. "GE a proposé de fournir les turbines, mais hors de notre calendrier de développement", aurait déclaré Alain Delsupexhe, président d'Eolfi, sur le point de trouver une machine alternative plus puissante ", a-t-il ajouté.


Idem pour le parc pilote du Golfe de Lion (EFGL) mené par Engie, au large de Leucate en Méditerranée.

 

Engie a déjà choisi la turbine 6.3M152 de Senvion pour remplacer la Haliade sur son site méditerranéen, ce qui offre une petite bouffée d’oxygène à Senvion compte tenu de ses difficultés financières.

Eolfi et Engie ont tous deux déclaré que le changement n'aurait aucune incidence sur le processus d'obtention de permis.

Eolfi s'attend à recevoir le feu vert administratif très prochainement, alors que le projet d'Engie fait l'objet d'une enquête publique en cours. Les deux entreprises prévoient toujours de mettre leurs projets en service d'ici la fin de 2021.

Le projet pilote Provence Grand Large d'EDF Renewables au large de Fos-sur-Mer en Méditerranée, qui a reçu les autorisations administratives adhoc la semaine dernière, devrait être le premier dans l'eau.

Si aucun recours juridique est annoncé, EDF envisage de prendre une décision d'investissement finale à l'automne et de commencer les travaux de construction en 2020. Siemens Gamesa fournira les trois turbines de 8 MW.

Le dernier des quatre pilotes récompensés en 2016, EolMed face à Gruissan, également en Méditerranée, fera l'objet d'une enquête publique fin mai et devrait recevoir les autorisations dès cet automne.

 

 

Points de repère

 

18/04/2019 – Senvion, ses prêteurs et les principaux détenteurs d’obligations ont signé un accord de prêt contraignant, qui définit les conditions d’un crédit de 100 millions d’euros.

 

06/06/2017 – Les ingénieurs de Senvion lancent les dernières études pour identifier les adaptations de la machine de 6,175 MW destinée au projet éolien flottant dans la zone du Gruissan /Port la Nouvelle, en Méditerranée.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Business guide

Retrouver directement les articles parus sur :

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/