Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 

 

EDM 1708017

 

 

 

Etats-Unis - Vendredi 18/08/2017 - energiesdelamer.eu. Suite de la semaine américaine. Les compagnies parapétrolières nord-américaines envisagent leur diversification dans le marché émergeant de l’éolien en mer. Dans la capitale du texas, à Houston, les 9 et 10 août derniers s’est tenue, la conférence "Offshore Wind Executive Summit" organisée par le groupe média PennWell.

 

Plus de 350 entreprises industrielles et de services spécialisées dans l’industrie Oil & Gaz ont participé à la conférence "2 Markets - 2 Days", en vue d’identifier les opportunités de marchés que pourraient présenter les projets de parcs éoliens en mer en développement sur les côtes de l’Amérique du Nord.

Le but était de définir la meilleure stratégie pour exploiter leurs forces et leurs connaissances en vue de les mettre en œuvre dans la construction des futures infrastructures requises par le développement du marché de l’éolien offshore nord-américain.

Le Parc éolien en mer de Block Island (Etat de Rhode Island) de Deepwater Wind en fonctionnement depuis fin décembre 2016 sur la côte nord-est a servi de référence durant les 2 journées de cette conférence.

Depuis, des concessions marines équivalant une production électrique globale de 24 GW ont été attribuées par les autorités nord-américaines. Ce qui démontre bien la présence et l’essor de l’éolien en mer aux Etats Unis. Le Rapport du National Laboratoire d'énergie renouvelable (NREL) mis en ligne le 10/08/2017 est une véritable base de références tant au niveau américain qu’européen. 

 

Les représentants de 4 entreprises Statoil, Dong, Avangrid (Iberdrola) et US Wind ont expliqué les raisons de leurs diversifications et investissements dans le développement des parcs éolien offshore, après avoir travaillé dans le Gaz et le Pétrole offshore.

 

Meagan KEISER conseiller juridique pour Statoil a annoncé que son entreprise a lancé cette année la création d’une nouvelle division nommée «Statoil Energy Solutions» ayant pour objectif de construire un nouveau business model profitable basé uniquement sur les énergies renouvelables. Comme le mentionnait l’article d’hier sur le premier parc éolien flottant Hywind, l’objectif pour le pétrolier est aussi d’acquérir vite une expertise qui sera utile pour alimenter en énergie ses propres plates-formes en mer. 

 

Thomas BROSTRØM, Président de Dong North American Wind Power a rappelé de son côté, que le gorupe ayant initialement pour acronyme Danish Oil nad Natural Gas, était auparavant une entreprise complètement différente avec ses activités uniquement concentrées dans le développement des hydrocarbures Gaz et Pétrole. A ce jour, 80% du chiffre d’affaires de DONG émane des activités dans l’éolien en mer. Ceci représente $1,2 milliard US de chiffre d’affaires par an. M. BROSTRØM ajoute « cette activité est devenue prépondérante pour nous » tout en mettant en exergue que l’énergie renouvelable à plus forte croissance dans l'OCDE, est l’éolien en mer qui représente dorénavant 25% de l’ensemble des activités des énergies renouvelables.

Tous les développeurs en question, reconnaissent que les activités du pétrole et du gaz offshore présentent beaucoup de similarités et qu’ils souhaitent avant tout, explorer les perspectives commerciales que présente le marché nord-américain.

 

Possibilités de croisement pour le secteur du pétrole et du gaz

 

"Les défis de l'environnement offshore sont les mêmes pour l’éolien que pour le pétrole et le gaz", a déclaré Randall LUTHI, Président de « The National Ocean Industries Association » (l'Association Nationale des Industries Océaniques), dans son discours d'ouverture.

 

Selon Stephanie McCLELLAN de l’Université du Delaware, modératrice durant cette conférence de Houston, le pétrole et l’éolien en mer font face à des délais de délivrance des permis et de bouclage des tours de table financiers similaires. Ces 2 activités peuvent toutes deux fournir une source importante d'énergie sûre et fiable et de surcroît produite localement.

Elles offrent également des opportunités d'affaires au secteur des services offshore et à l’ensemble de la filière industrielle parapétrolière déjà existante et très puissante aux Etats Unis.

Alors que l'industrie pétrolière est prête pour une reprise de son activité, l’éolien offshore se présente comme une opportunité de marché à plus long terme. Stephanie McCLELLAN soutient que « nous pouvons donc nous attendre à ce que les entreprises de services offshore jouent un rôle majeur dans l’éolien offshore, même si les prix du pétrole augmentent ».

 

De nouveaux marchés pour les entreprises existantes

Là encore, le parc éolien en mer de Block Island a de nouveau été cité par les intervenants. Les compagnies spécialisées dans l’offshore pétrolier du Golfe du Mexique ont joué un rôle important dans la construction du parc éolien Block Island.

Ces entreprises originaires de Louisiane pour la plupart, ont démontré toutes leurs capacités techniques et humaines à concevoir, développer et installer les infrastructures offshore nécessaires au parc éolien de Rhode Island avec la construction des jackets, l’intervention des navires de transfert et de soutien durant les phases d’installation des 5 éoliennes Haliade 6MW fabriquées par GE Renewable Energy dans son unité d’assemblage de Montoir de Bretagne près de Saint-Nazaire (France). 

Ces études de cas ont démontré à la fois les défis et les opportunités de se diversifier dans le secteur de l’éolien en mer.

Les industriels et les développeurs de l’éolien en mer, ont tous exprimé leurs besoins de patience, de vision et de confiance réciproques.

 

De son côté, David ROWLAND, directeur du Développement de Scottish Power/Avangrid (USA), en charge du développement du Parc éolien en mer «Vineyard Wind» sur les côtes atlantiques de l’Etat du Massachusetts, a indiqué « Nous avons de besoin d’étudier la filière industrielle parapétrolière et voir les orientations qu’elle va prendre”. Il ajouta « Si vous attendez les commandes, vous pourriez rater le navire » ! (Il faut donc les anticiper !)

 

Toutes ces activités - dans l'ensemble du développement, des permis, de l'ingénierie, de la construction et de l'exploitation de parcs éoliens offshore - ont le potentiel de créer et de soutenir des milliers d'emplois aux États-Unis.

Le Ministère Fédéral américain de l'Énergie (Department of Energy) prévoit que 160 000 emplois pourraient être créés aux États-Unis grâce au développement pluriannuel des parcs éoliens au large des côtes de l'Atlantique, du Golfe du Mexique, des Grands Lacs et du Pacifique.

Bon à savoir

Plus des deux tiers des 350 participants ont indiqué qu'ils représentaient soit des compagnies pétrolières et gazières, soit des entreprises industrielles. Plus de la moitié des participants ont déclaré que ce premier sommet à Houston était la première conférence sur le thème de l’éolien en mer à laquelle ils assistaient.

«Avec plus de 4 GW de visibilité du marché concentré dans le nord-est des États-Unis, et un potentiel de marché encore plus grand à l'horizon», Stephanie McCLELLAN ne cache pas son enthousiasme : «nous sommes confiants que ce n'est que le début. L’éolien offshore des États-Unis est en effet arrivé, et son parcours sera à la fois long et productif». 

 

Jérémie Rabiller - Consultant

 

Sources :

By Stephanie McCLELLAN “Houston Offshore Wind Summit: Charting a path for success”

http://www.aweablog.org/houston-offshore-wind-summit-charting-path-success/

 

By Jennifer RUNYON Chief Editor “Oil and Gas Companies Discuss Diversification at the Offshore Wind Executive Summit”

http://www.renewableenergyworld.com/articles/2017/08/oil-and-gas-companies-discuss-diversification-at-the-offshore-wind-executive-summit.html

 

By Offshore-Mag.com Staff “Oil companies position for emerging offshore wind sector”

http://www.offshore-mag.com/articles/2017/08/oil-companies-position-for-emerging-offshore-wind-sector.html

 

 

Points de repère

 

Articles et archives du portail energiesdelamer.eu

05/06/2017 - Etats-Unis : 2,2GW de la capacité éolienne offshore d'ici 2026

13/12/2016 – Block Island de Deepwater Wind (ONE) équipé de 5 turbines Haliade 150 d’une puissance totale de 30 MW devrait commencer à produire de l'électricité dans les prochains jours. 

2/05/2016 – Les armateurs aussi anticipent le marché d'installation et de maintenance Damen et GustoMSC ont signé un accord pour développer de nouvelles plates-formes lors ‘Offshore Technology Conference’ (OTC)

Normal 0 21 false false false EN-GB JA X-NONE

 

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/