Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Portuguese Spanish
Traduction Google

CRE Consultation 2018 12 26 12.15.00

 

 

France - Irlande. Mercredi 26/12/2018 - Flash - energiesdelamer.eu. Après la décision de concertation lancée le 3 octobre par la CNDP,  la CRE lance une consultation publique sur le projet d’interconnexion électrique « Celtic » entre la France et l’Irlande menée par RTE et EirGrid. Le communiqué précise que cette consultation porte sur l’analyse des coûts et des bénéfices du projet ainsi que sur le partage de ses coûts d’investissement entre les deux pays.

 

La CRE considère que les trois scénarios du TYNDP 2018 (ST, DG et EuCo), complétés par le scénario V1 du TYNDP 2016 constituent des visions encadrantes des différents futurs possibles du système électrique européen.

 

La Commission estime également qu’en comparaison, le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) française, présentée en novembre 2018, prévoit une capacité nucléaire installée de l’ordre de 52 GW en 2035 (*), soit une capacité significativement supérieure à celle retenue dans les scénarios ST et DG et comparable à celle retenue dans les scénarios EuCo et V1.

 

Concernant les énergies renouvelables, le projet de PPE prévoit entre 74,4 GW et 85,3 GW d’éolien et de PV d’ici 2028. Ces chiffres sont comparables à ceux retenus dans les scénarios ST et DG du TYNDP 2018. Les scénarios EuCo et V1 du TYNDP 2016 prévoient quant à eux un développement moins rapide des énergies renouvelables.

 

Côté EirGrid en Irlande

 

Mark Foley, directeur général d'EirGrid, a déclaré: "Nous nous félicitons de la décision de la CRE et nous encourageons les parties prenantes à participer au processus de consultation."

 

“EirGrid est obligé d'explorer et de développer des opportunités d'interconnexion pour l'Irlande. Nous menons et poursuivons des études et des évaluations rigoureuses sur les possibilités de connexion et sommes confiants que l'Interconnector Celtic apportera des avantages à l'Irlande. "

 

L’approbation de la demande d’investissement ouvrira la voie à la poursuite du développement du projet, ce qui permettra au secteur de l’énergie irlandais de jouer son rôle dans la création d’un futur réseau énergétique sûr et à faibles émissions de CO2 dans l’ensemble de l’UE. Une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'UE, le Celtic Interconnector constituera également la seule connexion énergétique directe entre l'Irlande et un autre État membre.

L'interconnexion devrait être achevée en 2025 ou 2026.

 

 

La présentation du questionnaire comporte 22 pages. Il présente l'avis de la CRE et propose que les parties intéressées y répondre avant le vendredi 15 février 2019.

 Consulter les documents et participer

 

 

 

Points de repère

 

11/10/2018 – Décision de concertation par la CNDP pour la création par RTE et EirGrid d’une liaison sous-marine de 500 km à courant continu avec 40 km de liaison terrestre souterraine en France et 40 km en Irlande. Ce projet appelé "Celtic interconnector", d’un coût estimé à 930 M€, nécessite la création d’une station de conversion du courant continu en courant alternatif à chaque extrémité ainsi qu’un raccordement au réseau électrique alternatif existant. 

(*)  - Fermeture de 14 réacteurs de 0,9 GW et mise en service de la centrale de Flamanville.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/