Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 Ismer

 

 

France – Jeudi 15/03/2018 – energiesdelamer.eu. Le partenariat signé il y a quelques mois entre les deux sociétés lorientaises SerEnMar et ISMER s'accélère. Cette offre propose et fournit des solutions qui allient les capacités de gestion de projet, d’ingénierie et d’intégration des deux entreprises.

 

 

Leurs domaines d’intervention sont les énergies marines renouvelables, l’océanographie opérationnelle et les services aux industriels, ainsi que tous travaux maritimes faisant appel à des capacités de gestion de projet et de maîtrise d’œuvre.

 

Didier Bazin, ancien plongeur-démineur et chef de mission dans la marine nationale, puis conducteur de travaux maritimes, a repris l’entreprise ISMER en 2016, avec l’objectif de pérenniser l’exploitation des deux navires de travail, poursuivre la réalisation de chantiers de travaux maritimes côtiers, et développer l’offre d’intervention hyperbare et de contrôle non-destructif sous-marin.

 

Ship As A Service, l'offre intégrée de SerEnMar, intégre les interventions d’ISMER

 

logo Ship serviceUne expérience commune déjà en oeuvre avec Ship As A Service interface entre les donneurs d'ordre et les différents opérateurs. La société SerEnMar, créée par Hervé Allaire, en 2016, réunit et organise les moyens techniques et humains nécessaires à la réalisation d'un projet. SeRenMar se veut « un guichet unique qui propose des services maritimes intégrés clé en main ». 

 

Dernièrement, SeRenMar, est intervenue lors de la mise en service de l'éolienne flottante Floatgen au large du Croisic pour la formation des pilotes des navires crewboat. Les deux sociétés Ismer et SeRenMar étaient intervenus pour mettre en place le balisage avec le feu réglementaire du vibro-carotteur perdu dans le cadre d'une campagne de mesures menées par Eolfi pour la future ferme d'éoliennes flottantes de Groix. Enfin, 20% du chiffre d'affaires de SeRenMar est réalisé à l'étranger.

 

Un futur catamaran

SeRenMar a reçu en fin d’année 2017 un soutien financier de 360.000€ de la Région Bretagne, (sous forme d'une subvention de 60.000€ et d'une avance remboursable de 300.000€). Cette aide représente 10 % de l'ensemble du projet du futur catamaran océanographique dont le cahier des charges a été élaboré avec 70 "usagers" du futur dans le cadre de cette croissance bleue ». 

 

Points de repère

 

Hervé Allaire est également partenaire du futur bateau-laboratoire "Plastic Odyssey" mené par Simon Bernard cofondateur avec Alexandre Dechelotte, projet lauréat de la Fondation de la mer. Simon Bernard ingénieur et officier de marine marchande souhaite récolter, stocker, puis utiliser le plastique comme carburant avec un procédé embarqué innovant, totalement autonome et capable de fournir près de 1 tonne d’essence par jour.

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/